PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Allumeuse, cougar et c'est tellement bon!

Allumeuse, cougar et c'est tellement bon!

+19

Lue : 1180 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Myra postée le 12/02/2019
Cams coquines
Bonjour,
Âgée de 33 ans, en couple depuis 7 ans et mariée depuis 3 ans, je vis une petite vie de couple parfaite. Amoureuse de mon homme comme au premier jour tout comme lui l'est aussi. Et pourtant, depuis quelques jours, je fais des rêves érotiques avec un garçon de ma promo qui a une dizaine d'années de moins que moi et qui est d'une beauté renversante avec un sex-appeal dont il n'est même pas conscient.

Je n'ai jamais, au grand jamais, eu une telle attirance pour un homme avant ces rêves et depuis je mouille ma culotte à chaque fois que je lui parle ou à chaque fois que je pense à lui.

J'aime bien ce site et j'y ai trouvé des histoires qui m'ont procuré pas mal de fois beaucoup de plaisir. Je partage donc avec vous la mienne en espérant qu'elle vous émoustillera autant que moi.

J'ai fait ce rêve il y a maintenant 5 jours. Et ce qui est le plus étonnant c'est que je ne suis pas une femme aussi entreprenante dans la vraie vie, hormis avec mon mari depuis quelques années.

Ça se passait dans notre salle de classe. En fin de journée. Il commençait à faire nuit. Il ne restait plus que toi et moi dans la salle et chacun bossait de son coté à sa place habituelle.
On devait être en automne parce que je portais une tenue légère, très légère: Une robe courte et fluide avec un décolleté plongeant (pas le genre de tenue adaptée à la fac, mais plutôt pour sortir en soirée) avec des sandales à talons hauts très sexy.

A un moment je me lève pour aller jeter quelque chose dans la poubelle et me penche suffisamment pour être sure que tu puisses voir ma petite culotte en dentelle rouge sang. On aurait dit que j'avais tout prévu et que je savais qu'on allait se retrouver seul dans cette salle de classe...
En me retournant, je vois pour mon plus grand bonheur que ça marché car tu penches la tête pour essayer d'en voir plus.

Je ferme donc la porte et la verrouille même pour être sure qu'on ne nous dérangera pas, je baisse le store avant et éteints la lumière.
Je me dirige lentement vers toi, pose mon doigt sur ton épaule droite et le fait glisser sur le haut de ton dos en suivant mon mouvement pour aller fermer le second store.
La salle est maintenant dans le noir avec juste un peu de lumière qui vient du couloir.

Je me place derrière toi, toujours le doigt sur ton épaule droite. Je m'accroupis derrière toi à ta droite et le fais glisser le long de ton bras jusqu'à ta main.
Je caresse ta main, tes doigts, en passant sur tes bagues et et ce simple contact sensuel me fait mouiller encore plus que jamais là je te dis: "Ça ne fait que quelques minutes qu'on est seul dans cette pièce et regarde à quel point je mouille en pensant à toi." et en disant ça, je tire ta main vers mon entre jambe et appuie dessus pour que tu le sentes. A ce moment là tu es immobile avec le souffle coupé. Et comme tu ne réagis pas à mes avances, de ma main gauche je caresse ton entre jambes par dessus le pantalon, entre jambes qui est de taille bien au dessus de la moyenne en te disant: "Tu as beau lutter, il y a des signes physiques qui ne trompent pas" et là c'est comme si tu te réveillais. Tu as empoigné ma chatte à pleine main et t'es mis à la caresser avec envie pendant que je continuais à te caresser sur le pantalon.
Au bout d'un moment, tu as décalé ma culotte et tu t'es mis à me caresser à même la peau sur la vulve et à chercher mon petit bouton que tu as fini par trouver et titiller et puis sans crier gare tu m'as enfoncé d'un coup deux doigts. J'ai été électrisée par le contact avec tes bagues.

N'y tenant plus, je me suis levée, ai poussé la table et me suis accroupie devant toi. J'ai ouvert ton pantalon et t'ai administré une fellation magistrale. Tout y est passé: jeu de langue, aspirations, joues creuses, gorge profonde... tout ce qui plait dans une fellation. Quand tu as enfin basculé la tête en arrière de plaisir, je me suis levée et ai retiré ma petite culotte rouge et me suis empalée sur toi tout en poussant en râle de plaisir, j'en avais envie depuis tellement longtemps... Tu m'as enlacée et plongé ton visage dans mon décolleté.

Je t'ai susurré à l'oreille: "il me semble qu'il y a un fantasme que tu souhaiterais réaliser, non?!"
Je me suis levée, tournée, ai retiré ma robe, ai mis les jambes par dessus les tiennes de chaque coté et j'ai sorti mon plus beau déhanché pour un twerk lascif.
Au bout de quelques instants de ce traitement, tu m'as poussée violemment sur la table tout en restant en moi et tu as appliqué ton rythme plus soutenu et plus rapide dans une position où tu me dominais jusqu'à ce qu'on jouisse tous les deux.

En se rhabillant, je t'ai glissé la culotte dans ta poche en te disant "ça c'est pour te souvenir que ton fantasme #1 a été réalisé"
19 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Allumeuse, cougar et c'est tellement bon!

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante