PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Surprise dans mon sommeil par un autre que mon mari

Surprise dans mon sommeil par un autre que mon mari

+17

Lue : 1504 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Myra postée le 06/03/2019
Cams coquines
Bonjour,

Me revoici avec le 3ème rêve érotique que j'ai fait il y a quelques jours. L'acteur principal est toujours le plus beau gosse que j'ai vu de près de toute ma vie et qui n'est autre qu'un membre de ma promo. De 10 ans mon cadet, ce jeune homme est non seulement d'une beauté renversante, mais a en plus un charisme et une aura à vous submerger.

Dans le rêve, je dormais dans mon lit le plus normalement du monde. C'était suite à une soirée arrosée chez moi où lui et sa copine dormaient dans la chambre d'amis et d'autres personnes dans le salon.


Tu t'es glissé silencieusement dans ma chambre puis délicatement dans mon lit. Tu t'es collé à moi dans la même position que mon mari prend avec moi quand on va s'endormir : la position des petites cuillères, en passant ton bras sous mon cou comme il le fait tous les soirs. Et c'est pour ça que j'ai pensé en toute quiétude que c'était lui.

Je t'ai dit: "Ben alors mon coeur, tu as écourté tondéplacement et tu es rentré finalement ce soir?!" ... Pour toute réponse, tu as poussé mes cheveux pour m'embrasser dans le cou. Ton bras gauche qui était sous mon moi s'est replié pour tenir mon épaule, je me suis mise à l'embrasser et le caresser pour te montrer que j'en avais aussi envie.

Avec ce consentement,tu t'es donc mis à me caresser sur tout le corps. Je ne portais rien d'autre qu'une petite culotte en dentelle noire ce qui facilitait un peu les choses .

Tes caresses devenaient de plus en plus insistantes au niveau des fesses que tu as légèrement écartées pour venir te caler entre elles et faire de légers va-et-vient vers le haut pour me montrer à quel point tu avais envie de moi.

Tu as poussé ma jambe du dessus pour la plier et faciliter l'accès à l'essentiel et tu t'es mis à me caresser sur la culotte que tu as ensuite poussée pour entrer en contact direct avec la peau. Un pur délice que cette caresse sur ma vulve et dans ma fente. Quand tu as vu que je ne mouillais pas encore suffisamment, tu as humecté tes doigts et tu t'es mis à titiller mon clito.

Jusque là je ne savais pas encore que c'était toi. Et puis quand tu as pénétré les 2 doigts de ta main droite et que j'ai senti tes bagues, mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai tourné la tête les yeux écarquillés pour confirmer que c'était bien toi et tu m'as bâillonnée avec ta main gauche: "Chut, je te rappelle que ma copine est dans la chambre d'à côté et les gars sont dans le salon" A mon soupir et mon regard, tu as compris que tu pouvais me lâcher et tu m'as embrassée délicatement et tendrement. J'ai fondu au contact de tes lèvres. Je t'ai rendu ton baiser et là, tes doigts qui étaient toujours en moi et qui faisaient de lents allers-retours sans s'être arrêtés ont réalisé à quel point tu me faisais de l'effet, comme si le simple fait de savoir que c'était toi a décuplé mon excitation et me suis mise à mouiller en conséquence. Ca t'a excité aussi et tu t'es mis à me doigter de plus en plus vite et de plus en plus fort.

Quand tu as senti que j'étais suffisamment "prête", tu t'es levé et tu m'as pénétrée sensuellement dans cette position pendant un long moment.
Tu m'as ensuite retournée en position de la levrette et j'ai dû enfoncer ma tête dans l'oreiller tellement j'avais du mal à contenir mes gémissements. Et plus je gémissais, plus fort tu y allais.

Au bout d'un moment de ce traitement, je me suis redressée, je t'ai poussé et me suis retournée pour te sucer. Allongée sur le dos prête à te recevoir, tu as pénétré ma bouche dans un râle. Ce n'était plus une fellation, j'étais devenue comme folle de ton sexe. Je t'ai empoigné les fesses pour t'attirer vers moi et la plus profonde des gorges profondes a eu lieu. Je me suis ensuite mise à jouer avec tes testicules, les lécher, les gober l'une après l'autre, puis les deux à la fois pendant que je te branlais et que toi de ton coté tu me fourrais tes doigts et me caresser le clito... et je reprenais ensuite ton sexe en bouche avec avidité... J'étais comme folle et ça avait l'air de te plaire.

Mais pour calmer un peu le jeu, tu t'es retiré et es venu t'allonger sur moi et, pour la première fois depuis que je fais ces rêves érotiques, tu m'as prise en position du missionnaire, lentement et délicatement tout en m'embrassant. Puis tu m'as dit: "Du calme, on a toute la nuit pour nous et je veux en profiter" et je t'ai répondu : "Non, ta copine pourrait se réveiller d'un moment à l'autre. Et t'inquiète, on aura d'autres occasions"

En entendant ça, tu as comme réalisé le coté excitant de la situation. Tu m'as retournée et prise à nouveau en levrette. Tu t'es collé à mon dos, rapproché ton visage du mien pour qu'on soit joue contre joue et tu m'as susurré : "Tes fesses me font trop envie, je peux?" Et là j'ai dit: "Non, no way, ça non" Et tu m'as répondu d'un air coquin :"Ok, je laisse tomber pour cette fois, mais penses-y, je ne lâche pas facilement quand j'ai envie de quelque chose. Et, de ça, j'ai très envie"

Tu as continué à me pénétrer en me caressant la vulve et le clito dans cette position pendant que je m'agrippais à tes cheveux jusqu'à ce qu'on jouisse ensemble.

On s'est effondré sur le lit côte à côte et dans les bras l'un de l'autre.

Quand j'ai senti que tu t'endormais, je t'ai renvoyé dans ta chambre avec un baiser et j'ai pris plaisir à me caresser la vulve avec délectation avec ton sperme qui ressortait doucement de moi.
17 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Surprise dans mon sommeil par un autre que mon mari

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante