ACCUEIL > En groupe > Récit : Une soirée très "spéciale", vraiment "spéciale"

Une soirée très "spéciale", vraiment "spéciale"

+15

Lue : 0 fois - Commentaire(s) : 3 - Histoire postée le 01/12/2023

Découvrez les filles coquines près de chez vous :

Il y a un certain temps mon grand-père avait organisé une soirée "sexe" à laquelle il m'avait offerte à ses amis avec mon plus grand accord.
Il y a 1 mois, à l'arrêt du bus, j'ai croisé un des participant avec lequel nous en avons reparlé (avec discrétion car il y avait d'autres personnes). Il m'a invitée à aller boire un verre et j'ai accepté après avoir téléphoné à Libertin pour le prévenir de mon retard.
Au café, après avoir parlé de banalités, il m'a fait une proposition inattendue mais alléchante.
Il souhaitait revivre le même genre de soirée sexe, mais avec quelques petites différences:
- Nous ferons l'amour toi et moi puis un peu plus tard quelques amis à moi viendront te baiser chacun leur tour. Avec eux, tout se passera dans le noir absolu et, de plus, tu auras une cagoule seulement ouverte à hauteur de ta bouche et ton nez. Ainsi, personne ne saura qui est l'autre. Libre à toi d'accepter ou refuser ce que tu voudras avec chacun.

Ce qu'il m'a proposé me plaisait, malgré tout j'ai émis quelques limites telles que: pas de sm trop violent et qui laissent des traces, pas de photos ni vidéos, ...

Avant de quitter le café il m'a demandé de lui prouver mon accord et m'a embrassée longuement à pleine bouche. En général cela ne me gêne pas d'embrasser un amant en public, même si il est âgé, mais là ce fut un peu embêtant car je vais souvent boire un verre à cet endroit et on me connait. Mais bon.

Le jour J, je suis arrivée chez Lucien qui m'a demandé de me déshabiller et ne garder que ma lingerie, je lui ai répondu que pour ce qui était de la lingerie je ne portais pas de SG. Alors il m'a demandé de rester en petite culotte et de garder mes bas nylon, ce que j'ai fait.
Nous avons flirté un peu sur le divan puis sommes allés dans sa chambre. Pour seule lumière il y avait une petite lampe de chevet qu'il a éteint quelques secondes pour me prouver que la pièce serait dans le noir absolu lorsque ses amis viendraient "m'honorer" (comme il a dit).
Nous avons baiser, mais malheureusement, sûrement trop excité par ce qui allait suivre, ce fut bref et je n'eus même pas un orgasme.
Il restait presque 1/2 h avant que ses amis arrivent, je suis allée me rincer puis ai attendu le moment.
Lorsqu'on a sonné à la porte je suis vite allée dans la chambre, ai mis la cagoule et me suis allongée sur le lit prête à m'offrir.
Le temps m'a paru très long avant que ne vienne le premier, mais je fus récompensée de mon attente car il s'avéra un très bon amant. Pas un mot ne sortit de sa bouche, mais ses râles me prouvaient qu'il prenait autant de plaisir que moi.

Puis ce fut au tour du second. Celui-là (attendez-vous à un inattendu comme ce fut mon cas) prit beaucoup de temps à caresser mon corps, tout mon corps. Monté comme un cheval il m'a prise assez sauvagement, que ce soit vaginalement ou en me sodomisant. J'ai eu plusieurs orgasmes, je me mordais les lèvres pour ne pas hurler de plaisir. A la fin il m'a faite asseoir et m'a mis son sexe en bouche. Je tenais à le remercier du plaisir qu'il m'avait donné et ai mis tout mon savoir pour lui offrir une divine fellation. Il a éjaculé dans ma bouche et, alors que j'avalais lentement, il m'a dit:
- Waou, jamais je n'ai été sucé aussi bien. Tu es une sacrée coquine qui semble avoir une grande expérience.
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merde, je connaissais cette voix !!! Je suis restée quelques secondes complètement pétrifiée ! Puis j'ai voulu m'en assurer tout en espérant me tromper. J'ai passé mes mains sur son dos et y ai découvert ce que je redoutais... une grosse boule entre les omoplates. Là j'ai été sûre de la personne avec la quelle je venais de baiser, c'était...................................... Mon papa !
Lui, ne se doutant de rien, s'est rhabillé et m'a déposé un baiser sur la bouche avant de me quitter.

Ensuite un autre homme est venu le remplacer, mais mon cerveau était ailleurs et je ne me suis même pas aperçue de ce qu'il m'a fait.

Quand tous furent partis Lucien est venu me rejoindre dans la chambre et a allumé la lumière en me disant que tout était fini.
Alors là j'ai exprimé ma colère en lui disant qu'il était un salopard, que j'avais reconnu mon père. Je crois n'avoir jamais été aussi grossière de ma vie en lui disant ce que je pensais de lui.
Calmement il m'a dit qu'il allait tout m'expliqué, mais en premier il voulait savoir si j'avais pris du plaisir. J'ai bien dû lui avouer que oui, beaucoup de plaisir.

- Tu dois savoir que j'ai été pendant plusieurs moi l'amant de ta maman, j'étais et suis toujours très amoureux d'elle. Mais elle a mis fin à notre relation d'une manière peu élégante que je préfère ne pas te dire. Afin de pouvoir passer à autre chose j'ai voulu me venger, mais sans lui faire du mal. Alors, quand je t'ai vue à l'arrêt du bus et sachant que tu ouvres facilement les jambes, j'ai eu l'idée de me servir de toi.

Moi:
- Mais comment as-tu fait pour que mon père vienne ce soir, c'est un homme très droit qui ne regarde pas les autres femmes que maman ?

Lucien:
- Tu es très naïve, avec ton père nous allons de temps en temps dans un club libertin accompagnés de professionnelles. Tu ne t'es jamais posée de question sur ses absences certains soirs ?

J'étais ahurie, jamais je n'aurais pensé ça de mes parents.

A ses questions j'ai reconnu à Lucien que j'avais vraiment apprécié les instants passés avec papa.
Il m'a dit que, si je le souhaitais, il pouvait réorganiser de telles soirées et y inviter mon père.
- D'ailleurs il m'a dit, lorsqu'il est revenu au salon, que tu es merveilleuse et qu'il aimerait te faire l'amour à nouveau. Il voulait que je lui donne tes coordonnées, mais j'ai refusé.
J'ai dit à Lucien que non et, à sa demande, l'ai à nouveau sucé.

Pendant que je le suçais j'ai repensé au plaisir que venait de me donner papa et, rien que d'y penser j'ai joui.

Lucien s'est libéré d'un peu de sperme dans ma bouche, j'ai pris le temps d'avaler puis lui ai dit:
- Ok, je veux bien revenir pour une soirée avec toi puis mon père, mais jamais il ne doit savoir que c'est moi.
Lucien:
- Super, mais c'est pour moi ou pour toi que tu acceptes ?
- Pour moi. Papa et grand-père sont tous 2 des partenaires extraordinaires.

Je crois que Lucien a l'idée que cela se passe début décembre, j'avoue avec honte que j'attends ce moment avec impatience.
Libertin, à qui je dis tout, n'en reviens pas. Il me dit qu'il ne saurait jamais faire l'amour avec sa mère. Je lui ai rappelé que c'est quand même avec sa soeur qu'il a eu ses premiers rapports sexuels. Lol

Bisous à toutes et tous,

Lucèce la coquine
15 vote(s)


Histoire de lucrece

Vous avez aimé ce récit érotique ? Tweeter

Nous luttons contre le plagiat afin de protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette histoire est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être copiée ou imprimée.

© Copyright : Nos histoires sont protégées par la loi. Un grand nombre d'écrivains nous ont donné l'exclusivité totale.


Commentaires du récit : Une soirée très "spéciale", vraiment "spéciale"

Le 22/01/2024 - 11:11 par Bigben0308
Récits tjrs autant excitants
Le 04/12/2023 - 11:57 par linsee
Une suite svp
Le 01/12/2023 - 11:09 par valeriane
J'adore

Pour poster un commentaire ou faire un signalement, merci de vous inscrire ! Inscription rapide


Histoire précèdente <<<
>>> Histoire suivante



Retour en haut de la page

Libertinage et masturbation de jolies libertines en webcams totalement gratuites :