ACCUEIL > Lieux publics > Récit : Les joies du camping

Les joies du camping

+1

Lue : 14142 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Valmont postée le 13/07/2009
Réserver au même camping que moi pour les vacances, je t'avais pris au mot, persuadé que tu serais bien incapable de pousser le vice à ce point... Nous sommes amants depuis de longues années, mais toujours dans la discrétion de nos couples respectifs. Quelle ne fût pas ma surprise en te croisant dans les allées, accompagnée de ton homme, alors que je me baladais avec mon amie, main dans la main. Pas un regard, tout juste un sourire en coin, sans doute excitée de me frôler dans un lieu public... Les jours qui ont suivi ont permis de nous croiser à la piscine... à la plage... au restaurant du camping... quelques regards discrets, sourires échangés, mais rien d'autres... Je me demandais bien si tu allais rester à distance, alors que mon envie de te toucher grandissait de jour en jour, bien que décidé pour ma part de ne pas faire le 1er pas...

Ce sont les douches qui ont fait office de lieu de retrouvailles. Les douches femmes et hommes ne sont séparées que par une porte annonçant un simple panneau "interdit", tu t'es glissée dans ma douche sans que je ne te vois venir, alors que mon amie pendant ce temps prenait sa douche côté femme... Un doigt sur ma bouche symbolisant le "chuut", un sourire, une lèvre mordue, un clin d'oeil, et tu m'as embrassée avec fougue... Je n'en pouvais plus, bloqué entre l'envie de toi et le besoin de discrétion ! Et si ton homme ou ma femme nous surprenait ? Tu as commencé à descendre vers mon membre, sans oublier de déposer ta bouche sur chaque parcelle de ma peau... A genou, tu as pris fièrement mon pénis dans ta main, tu t'es arrêtée quelques secondes, heureuse de le retrouver, avant de le prendre en bouche comme tu le fais si divinement... Quel bonheur, je jubilais, j'ai souvent envie de ta bouche sur ma bite, mais d'autant plus depuis que je t'ai croisé ici ! Tu t'occupes de mon pieu comme ton protégé, tu lui avais même donné un petit nom, que tu réclames de temps en temps, mais là, il est à toi, tu accélères maintenant ta fellation, je te fais signe que je suis sur le point d'exploser, et, comme à ton habitude, tu prends un malin plaisir à accélérer la cadence, me glissant parfois un regard complice... Je prends ta tête à deux mains et explose en toi, tâchant de ne pas émettre de bruit, exercice très difficile dans pareille situation... Tu te relèves avec fierté, à nouveau un petit clin d'oeil, puis sort de la cabine, non sans avoir vérifié que personne ne passait par là... Je suis encore sonné par ce que tu viens de faire, je me remets doucement de mes émotions, et termine ma douche, essayant de me calmer... Le soir, je ne t'ai pas croisé, mais j'ai fait l'amour à mon amie très sauvagement, comme elle aime parfois...

Le lendemain, je ne t'ai pas croisé de la journée... Le surlendemain, je me lève plus tôt pour aller courir... A mon retour, mon amie est levée, magnifique et sexy dans sa petite robe légère. Elle m'annonce qu'elle a fait la connaissance d'une femme à la piscine, et que nous sommes invités par elle et son ami le soir à l'apéritif. L'idée que cette femme soit toi m'effleure un moment l'esprit, mais l'idée disparaît aussitôt... La journée se passe calmement, comme toutes les journées de vacances "farniente"...

Le soir, direction l'emplacement du mobil home de ce couple... Quel choc de constater que tu es là, debout devant moi, te présentant à moi comme une simple inconnue, avec ton plus beau sourire, sans oublier de me présenter à ton ami... Je suis bluffé, tu as osé... Objectif, ne rien laisser paraître, je reprends mon naturel, et l'apéritif puis le repas se passent finalement très bien... Mon amie, un brin éméchée, décide de rentrer à notre mobil home, et nous souhaite à tous les trois une bonne fin de soirée. Un bisou dans le cou, et elle me glisse "rejoins moi dès que tu es fatigué" à l'oreille... A vrai dire, l'alcool a fait effet à tous, et mon envie de toi est bien présente une fois de plus. Tu ne t'es d'ailleurs pas gênée pour t'habiller dans une tenue provocante, jupe courte et dos nu... Votre mobil home a la particularité bien pratique de ne pas avoir de vis à vis, chose rare dans un camping...

Aidée par l'alcool, la discussion dévie vers le sexe, nos préférences, nos fantasmes, nos plaisirs, et ton homme t'annonce soudainement et distinctement "Chérie, j'ai envie d'une fellation"... Dans un 1er temps surprise, tu saisis l'occasion pour le prendre au mot, et t'agenouille devant lui pour retirer son short. Lui même ne pensait pas sérieusement que tu oserai le faire, mais pris dans l'excitation, il te laisse finalement agir...

A ce moment, je me trouve sur une autre planète, assistant à une scène magnifique où ma maîtresse suce son mec devant moi ! Sans un mot, je prends plaisir à te voir sucer un autre pénis que le mien, et une bosse ne tarde pas à apparaître de mon côté aussi. Je n'ose pas intervenir, et me contente de ma place de voyeur, que je ne donnerai à personne à ce moment là... Tu jettes de temps en temps un regard vers moi, continuant de sucer ton mec, puis tu décides soudain d'accélérer, comme tu sais si bien le faire avec moi... Je le vois enfin venir en toi, et une fois de plus, tu ne perds pas une goutte de son breuvage... Mon dard est maintenant bien trop serré dans mon short, et j'entends ton ami te demander "tu aimerai sucer notre nouvel ami ?"... tu le regardes avec un sourire et sans un mot, tu hoches la tête de haut en bas... puis t'approche de moi, à quatre pattes...

Là, tu t'appliques à faire descendre mon short, et entreprend une fellation qui, contrairement à tes habitudes, est douce et longue... Tu joues avec mes nerfs et avec ceux de ton mec, qui maintenant a pris ma place de voyeur... Tu savoures, tu dégustes, tu me rends dingue, cela dure une éternité... Dès que tu me sens venir, tu freines et ne t'amuse qu'à me donner quelques coups de langue... avant de reprendre mon membre en bouche... Ton homme est là, à quelques mètres de nous, la bouche ouverte, sans nul doute scotché par ton attitude de salope, suçant un "inconnu" devant lui... Malgré nos nombreuses rencontres, tu ne m'as jamais prodigué une telle fellation, douce et savoureuse, alternant lenteur et accélérations... j'adore, je suis fan... un long moment, et tu décides enfin de mettre fin à mon supplice, et ne freine plus lorsque je te montre que je suis au bord de l'explosion... Je déverse alors un flot de sperme dans ta bouche, un moment qui me semble très long, et paradisiaque... Quelques secondes pour me remettre, et je me sens un peu mal à l'aise... Ton mec se lève alors, me tend la main et me sort "ce fût une très bonne soirée, bonne nuit, je vais maintenant m'occuper d'elle" accompagné d'un clin d’oeil... Pour toi, la nuit ne fait que commencer...
1 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Les joies du camping

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante