ACCUEIL > Voyeurisme > Récit : Promenade coquine

Promenade coquine

+3

Lue : 35199 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de hippophil postée le 06/09/2007
Si les histoires vous passionnent j’en ai une qui sort de l’ordinaire :

Cela s’est passé dans un port très touristique de la cote atlantique, je me promenais le long de la cote sur les quais quand j’ai remarqué une jeune femme d’origine asiatique, d’allure très élancée, vêtue d’une longue robe fendue. Elle marchait d’un bon pas et le vent aidant, chaque enjambée découvrait le haut de sa cuisse.

Elle s’est ensuite arrêtée pour faire quelques photos. Comme elle faisait des photos dans ma direction, je lui ai proposé de la prendre en photo.

Et là , quand je me suis approché d’elle pour qu’elle me prête son appareil ,un coup de vent fripon à ouvert sa jupe et j’ai pu entr’apercevoir un joli dessous en dentelle noire. Cette seconde magique c’était une éternité !.
Cela m’a un peu émoustillé mais par la suite nous avons fait quelques photos sexy très conventionnelles tout en marchant et bavardant.

Nous nous sommes quittés en lui donnant rendez vous le lendemain après midi.

Le lendemain, après un certain suspens, elle était au rendez-vous et elle aperçoit, un peu surprise, l’appareil photo que j’avais apporté. Je la retrouvais, alors, comme hier, moulée dans sa robe fendue qui lui va si bien.

Nous sommes allés à une station balnéaire toute proche, ou nous avons marché le long de la cote .Je lui ai proposé de faire quelques photos d’elle assise sur un banc. Elle posait de façon très conventionnelle : assis sur le banc , les jambes croisées et les mains réunies sur son genou.. Nous avons continué a marcher un peu puis , poussé par je ne sait quel courage, je lui ai proposé (et je me demande encore comment j’ai fait ! !) de poser en laissant sa robe voler un peu avec le vent ! Elle a paru un peu surprise mais elle était très souriante.

Elle s’est assise sur des rochers puis lentement, elle enlève ses mains qui retenaient sa robe. Derrière mon appareil, je découvre alors ses cuisses puis le haut de ses cuisses. Spectacle d’un intense érotisme ! puis emportée sans doute par l’excitation qui gagnait son être , elle ouvre ses cuisses . elle dévoile alors une jolie petite culotte blanche . Moi, je mitraillais, les photos s’enchaînant les unes derrière les autres. Le jeu plût à la belle car je la trouvait de plus en plus enthousiaste au point d’être obligée de la freiner un peu , il y avait pas mal de monde !

Quand nous sommes reparti en voiture je lui ai demandé de garder sa jupe ouverte. Elle a accepté pour mon plus grand plaisir !

Je lui ai promis la pellicule. Je lui ai bien sur donnée en espérant qu’elle m’envoie quelques photos. Hélas !!

Nous correspondons régulièrement par mail, et j’aimerais bien la revoir .

J’espère que cette histoire vous a plu.
3 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Promenade coquine

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



>>> Histoire suivante