PAGE D'ACCUEIL > Exhibition > Récit : Retour chez des amis

Retour chez des amis

+35

Lue : 8164 fois - Commentaire(s) : 2 - Histoire de Kirstenzo postée le 12/05/2013
Cams coquines
Il y a un moment je vous racontais le plaisir qu’avais pris ma femme à être épiée de la fenêtre d’en face pendant que nous faisions l’amour. Et bien depuis ce jour notre vie de couple a énormément changé. Elle aime s’exhiber d’une fenêtre, juste quelques secondes, nue et à la vue de tous. A chaque fois que nous allons à l’hôtel, nous faisons l’amour devant une fenêtre, la nuit, avec une petite lampe allumée… nous sommes devenus exhibitionnistes et c’est pour le mieux. Tout s’en trouve amélioré puisque nous nous entendons mieux, nous discutons et nous partageons des choses essentielles comme la sincérité.

J’avoue que je découvre même une part d’elle que je n’avais pas soupçonné. Elle peut se conduire comme une vraie chienne, demander à être baisée plus fort, vouloir faire ça dans la nature où l’on risque d’être surpris… mais ça c’est tant mieux pour moi !

Seulement, le week-end dernier, j’ai eu droit à une nouvelle surprise, que je vais vous raconter…

Nous sommes retournés pour le week-end dans une ville où nous avions habité pendant deux ans afin de revoir un groupe d’amis ainsi que ma sœur qui y vit toujours et de faire quelques sorties. Nous avons donc pris un hôtel très confortable en centre-ville pour pouvoir rentrer saouls à n’importe quelle heure de la nuit.

Nous nous sommes rendus dans la maison de John et Gwen, avec qui nous gardons des rapports réguliers par mail et téléphone, pour rencontrer tous les autres qui sont déjà là à notre arrivée, Aurel et Malika, Paul et Elodie, « Pibe » le frère de Paul et deux de ses amis, que nous fréquentions moins, Axel et Jean qui sont jumeaux. John a déjà allumé le barbecue et tout le monde boit comme il faut. A table je me retrouve séparé d’Emilie, ma femme, qui est accaparée par Gwen, ces deux-là ont des choses à se raconter ! La journée se poursuit, les brochettes et la bière laissent place à la glace et à la vodka puis au café et cognac… tout le monde est bien éméché quand nous décidons de nous baigner un moment dans la piscine de John, perso je préfère m’allonger sur un transat histoire de profiter d’une cigarette puis d’une sieste. Les hommes font la même chose mis à part les deux jumeaux. Toutes les filles vont à l’eau et je m’endors à moitié sur mon transat, à moitié parce que les hurlements et les ploufs me tiennent éveillé. Quand j’ouvre les yeux il ne reste qu’Emilie et Malika qui jouent dans l’eau avec les deux jumeaux à se couler et se faire projeter, tant que ces deux-là font gaffe à leurs mains ça me va. Juste au moment où je pense ça l’un des deux attrapes le beau 90C d’Emilie et lui palpe comme il faut, je suis prêt à me lever quand je vois ma blonde se retourner et le gronder. Je comprends car l’alcool nous fait faire des choses parfois… elle se tourne vers moi pour voir si je dors, je ferme alors mes yeux et fait semblant. Une seconde après je les ouvre alors qu’elle lève son haut de maillot de bain et lui tire la langue. Bizarre.

Je suis un peu abasourdi pendant l’apéro dinatoire mais une pipe d’Emilie, qui s’est changée pour une robe courte noire, entre deux bières me remettent d’aplomb ! Elle m’attrape alors que je vais pisser au fond du jardin et me suce derrière les thuyas jusqu’à avaler ma sauce puis me laisse comme ça. J’adore ces moments !

Vers 22h, alors que tout le monde est saoul, Pibe propose de sortir dans une discothèque sur la rivière en plein centre-ville, nous sommes surs de pouvoir rentrer, c’est tonton le patron… Je suis à moitié chaud pour une boite mais le fait qu’elle possède une terrasse sur la rivière me décide, je boirai avec ceux qui ne dansent pas. Arrivés à la boite, la piste est bondée, et le fait d’être si nombreux ne nous aide pas à obtenir une table, je me retrouve donc au bar avec John, Paul et Aurel, pendant que tous les autres dansent au milieu de la piste. Deux heures d’électro et quelques bières plus tard, alors que je regarde toujours ma femme danser et se faire reluquer, les autres décident de rentrer pour boire un coup, seuls restent Pibe et ses deux potes les jumeaux. Malika et Emilie veulent rester aussi, ne sachant pas quoi faire je me rapproche d’Emilie et lui dit :
- Moi je préfère rentrer tu sais comme les boîtes me saoulent vite.
- Si tu rentres je rentre.
- Non reste-là, tu as l’air de t’amuser, et puis de toute manière tu ne bosses pas lundi toi.
- Oui mais avec qui je reste ?
- Malika reste aussi, et les trois jeunes.
- T’es chiant de pas rester !
- Bois un coup et tu m’auras vite oublié.
- Je suis déjà assez saoule, trop, il faudra que je prenne un taxi.
- Ok, tu te souviens du nom de l’hotel ?
- Oui c’est bon !
- Alors enjoy !

Après nous être embrassés je suis les autres pour retourner chez John et alors que nous sortons de la boite je me rends compte que je n’ai pas ma veste sur le dos, je cours donc à l’intérieur et en retrouvant mon blouson je trouve aussi Emilie en grande discussion avec un des jumeaux. Je deviens vraiment suspicieux pour le coup car ça fait deux fois aujourd’hui. J’envoie un SMS à John pour le prévenir que finalement je reste et je vais me cacher à une petite table de la mezzanine où je pourrai garder un œil sur elle. Je commande du café pour retrouver peu à peu mes esprits, quand la serveuse s’en va, je vois Emilie retirer son string discrètement et le mettre dans la main d’un des jumeaux. Je suis hors de moi mais en même temps curieux de ce qu’elle veut vraiment faire, juste allumer ou vraiment aller au bout ?

Le jumeau A s’approche alors et danse avec elle dans un déhanché plus sexuel que possible, lui passe les mains sur les seins et sur les fesses. Il se retrouve derrière elle pour mieux pouvoir peloter ses magnifiques seins. Je me dis qu’elle va réagir et aussi que Malika, qui est quelqu’un de droit, ne laissera pas ce type profiter d’elle alors qu’elle est saoule. Mais aucune trace de Malika et Pibe et je ne vois que du désir sur le visage de ma femme. Mais je suis planté sur ma chaise, incapable de bouger, et je commence à bander sévère alors que le jumeau A relève la robe de ma femme pour montrer sa chatte à son frère, comme ça au milieu de la piste ! Le jumeau B se rapproche et ils entament une danse à trois pendant que ce dernier lui caresse la chatte et lui fait ensuite lécher ses doigts. Et ça continue pendant deux trois morceaux jusqu’à ce qu’ils s’assoient à une table et continuent à la toucher alors qu’elle leur caresse la queue à travers leurs pantalons.

Ils boivent un dernier verre, ce qui ne leur fait pas oublier d’enlever aussi le soutien-gorge de ma femme, ce qui fait qu’elle est toute nue sous sa robe, j’ai asse connu ça pour savoir à quel point ils doivent être excités ! Le jumeau A l’entraine vers la sortie et le jumeau B laisse le soutien-gorge sur la table. Après avoir récupéré celui-ci je me dirige aussi vers la sortie pour voir où ça les mène.

En sortant je ne les trouve pas ce qui me fait paniquer et me dire qu’elle n’a jamais fait ça avec deux hommes et encore moins comme ça. Je n’en reviens pas qu’elle puisse le faire et je suis dégouté de les avoir laissés faire tout ça pour les perdre de vue. Au moment où tout semble perdu, j’entends une portière de voiture mais pas de moteur qui s’allume, c’est eux ! Ils sont dans une belle Mercedes CLS, garée en bord de rivière, et, une chance pour moi, des buissons se trouvent à 5 mètres à peine. Je m’y faufile et bénéficie d’une belle vue sur la voiture mais pas sur ce qui s’y passe. Une des fenêtres est ouverte et je les entends discuter :
- J’ai envie de te baiser comme ton mec t’a jamais baisée !
- Hum, il va falloir faire fort alors…
- Pourquoi, il est bon ? Il sait te faire jouir ?
- Oui, toujours !
- Mais là tu vas en prendre deux ma salope.
- Hummmm oui !
- (chuchotement) Tu veux que je te baise comme une chienne ?
- Plus encore.

Là je suis anéanti et ne sais plus quoi faire, elle les incite ! Le jumeau B sort de la voiture et passe sa queue par la fenêtre, elle passe sa tête par la vitre et se met à le sucer bien profond, en le regardant dans les yeux, je suis si près que je pourrais le toucher, mais je préfère rester caché et filmer avec mon portable, ça peut servir…

La suite ?
41 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Retour chez des amis

Le 2013-05-29 20:09:15 par Bugs
Comment il va gérer ça ? La est la question ? ...
Le 2013-05-23 21:36:24 par Ovide
La suite ? Mais oui !
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante