PAGE D'ACCUEIL > Lieux publics > Récit : Découverte en gravière

Découverte en gravière

+0

Lue : 850 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Franciz postée le 27/03/2017
Cams coquines
Par ce bel après midi d’été, cette charmante gravière du sud ouest allemand est étincelante. Les rayons de lumières entre les feuilles des arbres arrivent sur l’eau pour s’y refléter comme des petites flammes dansantes.

Il est si beau cet endroit qui respire la liberté, les gens qui s’y rendent avec une philosophie naturiste qui coule de source dans ces lieux de baignades.

Après quelques pages de lecture, je réalise qu’il fait chaud, les capteurs de ma peau m’invitent à me baigner dans ce petit paradis. Je descend pour me glisser tendrement à la surface de l’eau et commence une brasse lente et fluide comme une grenouille qui se repose à la surface de l’eau.

C’est à ce moment que je croise un regard, deux yeux lumineux sous une chevelure blonde, les miens s’écarquillent et ceux de la charmante créature des eaux me répondent de façon étincelante.

On reste ainsi bouches bées à la surface de l’eau et on s’observe mutuellement avec des regards à la fois timides, complices et souriants.

Le temps se fige comme un arrêt sur image, on est bien tout simplement, dans notre plus simple appareil, dans la douceur de cette eau de surface qui nous réchauffe. Quelques petits mouvement pour se tenir à la surface de l’eau et on finit par se rapprocher toujours plus l’un de l’autre.

Nous voici maintenant tout proches, aussi intimidés l’un que l’autre on se sourit en permanence, j’ose alors avancer ma main tout naturellement pour que nos mains se frôlent, le geste est réciproque.

De timidité l’on passe à une complicité gestuelle, on se cherche tendrement, une main douce qui remonte le long du bras comme une caresse, on se rapproche toujours plus.

Sans s’en rendre compte nous nous sommes rapprochés du bord de l’eau, nos pieds peuvent toucher le fond où l’on finit par poser les genoux, nous voici à la fois plus stables et avec plus de libertés de mouvements dans nos frôlements subaquatiques.

La magie de l’instant nous rend si tendres et respectueux de ce contexte que l’on voudrait voir durer éternellement, cette découverte mutuelle mêlée à une attirance partagée rendent ce moment unique.

Revenons au temps chronologique car durant ces moments féériques de cette découverte aquatique mutuelle, l’après midi a progressé, les berges de la gravière qui se vident nous rappellent à l’heure solaire.

Tout en observant cette réalité qui nous revient, comme si l’on atterrissait de nouveau dans le monde environnant, le temps d’un regard parlant, nos yeux se disent ‘allons y’.

Nous sommes dans l’eau et liés par un lien inconditionnel qui se traduit par une main tendue en même temps l’un vers l’autre. On se redresse donc tous les deux pour sortir de l’eau main dans la main et rejoindre le rivage comme si l’on naissait pour entrer dans la vie terrestre.

Le temps de prendre d’une main mes sac présent non loin du bord, je me laisse guider tout naturellement par ma complice qui récupère également son propre sac. En quelques mouvements synchronisés nous voilà habillés de nos quelques vêtements d’été. Nous nous observons en souriant quelques secondes, et nous voici partis accolés en se tenant par la taille vers la sortie de ce lieu magique.

Arrivés en haut du chemin, on se retourne pour regarder cette gravière féérique sous la lumière du soleil qui se fait plus rasante désormais Nous lui sourions tous les deux comme pour la remercier de nous avoir réunis. La vie rayonne quand on fusionne.
2 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Découverte en gravière

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante