ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Je m'offre à un couple d'amis

Je m'offre à un couple d'amis

+60

Lue : 0 fois - Commentaire(s) : 1 - Histoire postée le 21/05/2024

Découvrez les filles coquines près de chez vous :

Nous sommes quatre couples autour du barbecue organisé pour les trente ans de mon mari. Parmi eux, Charlène, ma meilleure amie, accompagne de Didier, son mari. Didier est un homme très séduisant, et très amoureux de sa femme.
J’allais à la cuisine chercher les grillades, quand Charlène m’y rejoint. On se donnait des nouvelles de nos couples, quand la conversation s’orienta sur le sexe.
Elle trouvait mon mari en forme, et c’est vrai qu’il l’était. Elle espérait que j’allais être coquine cette nuit, de lui faire un beau cadeau, de m’offrir sans retenue. Je lui répondis que oui, mais qu’il fallait pas qu’il se berce d’illusion, que s’il s’attendait à ce que je lui taille une pipe, ou qu’il me sodomise, il allait tomber de haut.
Charlène me dit qu’elle ne comprenait pas ces interdit, et en profita pour me faire part du fantasme de son mari. Faire l’amour avec deux femmes. Je restais sans voix.
Elle me dit ne savoir quoi penser. Elle hésitait entre rejeter cette indécente proposition, ou faire plaisir à son mari en acceptant. Elle ne voulait pas que, quelle que soit sa décision, son couple soit mit en péril.
On a discuté de ça un petit moment, je lui ai dit que mon mari avait longtemps fantasmé de me voir prendre par un autre homme. Je lui avait dit qu’il était hors de question que je me partage, jusqu’au jour ou, après une soirée arrosée, j’avais succombé au charme d’un de ses potes, et avait accepté.
Je racontais à Charlène cette fameuse première fois qu’on a fait un trio avec mon mari, et un autre homme, et les craintes que nous avions ressentis, les reproches aussi.
Mon mari ne pensait pas que je m’offrirai avec autant de passion, tout en restant dans les règles que je m’étais fixées. D’autant que j’avais fini le reste de la nuit avec lui.
Il a longtemps regretté son fantasme, encore aujourd’hui. Quant à moi j’avais pris énormément de plaisir de sentir une autre queue que celle de mon mari dans la chatte, surtout que le mec avait d’autres atouts que lui.
Quelques jours plus tard, Charlène m’appelle. Je lui demande ou en est leur projet. Sa réponse est pour le moins surprenante. Elle me dit que ça ferait plaisir à Didier que ce soit moi qui participe à son fantasme, et pas une autre, et qu’elle aussi préférait que ce soit une amie du couple, plutôt qu’une étrangère.
Je lui dis que j’étais désolé, mais que je n’étais pas prête à reproduire ce que j’avais fait avec mon mari et son copain.
Je fus quand même surprise de la proposition, même si je savais que Didier fantasmé sur moi. En gros, ma copine m’inviter pour un plan à trois avec son mari, et tromper le mien. Je dois avouer que de mon côté, je n’étais pas insensible au charme de Didier. Je m’imaginais en train de le sucer, tandis que Charlène bouffer ma chatte.
Charlène revenait souvent à la charge, insistait pour que cette relation est lieu. Après réflexion, je finis par accepter. Fallait trouver une excuse pour m’absenter un week-end.
Il m’arrivait quelques fois de sortir en boite avec des copines, en accord avec mon mari.
Il me disait que si je ne me sentais pas de rentrer en voiture, de dormir chez Charlène. C’était l’occasion rêvé pour une escapade coquine.
Du coup, ayant le feu vert de mon cher et tendre, j’acceptais la proposition de Charlène.
Le vendredi soir, je suis donc invitée chez le couple d’amis. J’arrive en tenue normale, une jupe mi-genoux, et un chemisier. Pas de soutien gorge...pas de culotte.
On s’installe au salon, et on commence à discuter.
Pendant que Didier s’occupe d’aller chercher à boire, je demande à Charlène si elle est toujours prête à assumer. Elle me répond qu’elle est un peu stressée, mais devrait se détendre au fur et à mesure des débats de la soirée.
Ils me demandent ce que j’ai déjà fait, comment je l’ai vécu, jusqu’où je suis allé. Puis on fixe les limites avec Charlène. Pour moi, il est hors de question de faire, ce que je n’ai jamais fait avec mon mari…Sodomie et fellation, encore moins avaler du sperme.
J’ai bien senti que mes dires et mes récits ont mis beaucoup d’excitation dans le salon. Charlène s’est détendue, Didier s’est proposé à la masser. Elle est venu alors s’asseoir entre les jambes de son mari. Il a commencé à lui masser les épaules et le cou.
J’observais Charlène qui se relâchait, et Didier a commencé à parcouru de ses mains, les seins et le corps de sa femme, puis l’a embrassée tendrement dans le cou.
Cette séance m’excitait, au point de faire sauter deux boutons de mon chemisier.
C’est à ce moment que Didier à proposé d’aller à la chambre.
Charlène commençait à s'exciter, son souffle s'accélérait, la bouche ouverte, elle lâchait des petits gémissements sous les caresses de son mari. Je l'ai vu ouvrir les yeux et elle m'a regardé, Didier lui a retiré son haut et son soutien-gorge, elle s'est tournée et s'est mise à l'embrasser à pleine bouche. Je me suis approchée d'eux et les ai laissé faire.
Charlène a commencé à déshabiller Didier, lui retirant son tee shirt, et s'est mise à lui lécher le torse. De mon coté, bien excitée, j'ai glissé une main entre mes cuisses et j'ai commencé à me caresser la chatte, déjà bien humide.
Charlène m'a regardé et m'a fait signe de m'approcher et de me mettre sur la gauche de Didier, il était entre nous. Elle a pris ma main, l’a posée sur le torse de son mari, comme pour me dire "vas y". Didier n'a pas perdu de temps, fou d'excitation il s'est mis à m'embrasser avec fougue, nos langues se mélangeaient, se nouaient, pendant que Charlène léchait le torse de son homme.
Puis il s'est arrêté, m’a demandé de me déshabiller, je me suis mise entièrement nue.
Didier lança un sifflement admiratif.
- Je t’avais dit qu’elle étai belle, sourit Charlène.
Pendant ce temps, les tourtereaux s'embrassaient passionnément, je me suis dirigée vers Didier et j'ai commencé à déboutonné son pantalon, je me suis mise à genoux entre ses jambes et j'ai commencé par passer ma langue à la limite de son caleçon. Il s'est mis à gémir, Charlène m'a rejoint, et fini de baisser le caleçon de son homme, prit sa queue en main. Je fus stupéfaite de la grosseur de sa bite, au-delà des mensurations de celle de mon mari. Elle s'est mise à le sucer devant moi, puis elle a sorti sa queue de sa bouche et s'est mise à la lécher, puis la tendit vers moi.
- Vas-y ma chérie...suce là…
Dans ces moments extrêmes d’excitation, on ne pense pas à ce qu’on a dit qu’on ne ferait pas, et qu’on s’apprête à faire.
Nos deux langues parcouraient la même queue. Didier devenait fou, gémissait très fort. Charlène a lancé une phrase qui m'a surprise venant de sa part.
- C'est bon de se faire sucer par deux salopes en même temps, hein mon chéri?
Didier n'a pas répondu, il était ailleurs. Puis nous l'avons sucé à tour de rôle, un coup elle, un coup moi. On aurait dit deux chiennes qui se disputaient un os.
- Tu vois que tu aimes sucer, me dit Charlène.
Soudain, Charlène s'est levée pour se mettre nue, moi j'ai continué de sucer Didier qui prenait bien du plaisir dans ma bouche. Charlène nous regardait, en se caressant la chatte...hum ça m'a encore plus excitée. Didier m'a alors dit.
- Arrête... je vais venir dans ta bouche et j'ai trop envie de vous prendre toute les deux.
Je me suis redressée et me suis mise à califourchon sur lui, j'ai frotté un peu mon clito et ma chatte contre sa queue avant qu'il ne me pénètre. On avait décidé de le faire sans capotes, on se connaît depuis si longtemps, j'ai commencé à onduler des hanches sur lui lentement, bien profondément, Charlène est venu derrière moi, a caressé mes seins, fit rouler les bouts entre ses doigts, puis se mit à coté de lui pour l'embrasser, et il s'est mis à la doigter. Nos cris se mélangeaient et c'était terriblement excitant. Dans ces moments la on ne pense plus que l'on est amis ou pas, on se fait plaisir, c'est tout !!
J'ai commencé à accélérer le rythme, Charlène a demandé à son mec.
- Alors elle est bonne ma copine?
- Oh oui elle est bonne...ça fait bizarre de baiser une autre femme .
Charlène s'est mise à quatre pattes sur le lit, je me suis relevé, j'ai sucé un peu la queue de Didier. Il m’a demandé de m’allonger sur le dos, et à sa femme de se positionner sur moi, en soixante neuf. J’avais ma bouche plaquée sur la chatte de Charlène, tandis
qu’elle avait commencé à me lécher la fente. Je sortais ma langue, lapais le clito.
Soudain, je vis passer devant mes yeux, l’énorme membre de Didier. Il chassait ma langue de la chatte de sa femme, pour la remplacer par sa queue. Il prenait sa femme en levrette, et j’étais le témoin de ses va et vient dans sa chatte.
De temps à autre, il se retirait, enfonçait sa queue dans ma bouche, puis la remettait dans la chatte de Charlène qui n’en finissait pas de jouir.
Il fit ça à plusieurs reprises, jusqu’au coup final et fatal, ou son calibre força ma bouche, s’immobilisa jusqu’à ce qu’il est vidé son abondante semence. La bite se retira, s’arrêta au bord de mes lèvres. Je compris le message, je sortis ma langue, l’enroulais autour du gland pour la nettoyer.
Il s'est retiré pour que je puisse me dégager. Toujours placé derrière Charlène, il avait repris sa levrette. Je les ai regardé faire en me caressant, puis me suis mise quatre pattes à coté de mon amie et me suis mise à me caresser. Cela a beaucoup plu à Didier, il continué de prendre sa femme tout en me regardant me doigter.
Ensuite il s'est retiré et s'est décalé vers moi et m'a prise à mon tour en levrette, il m'a saisi par les hanches et il m'a pris de plus en plus fort, moi je me caressais le clito en même temps, je gémissais, c'était trop bon. J'ai eu un puissant orgasme sur sa queue.
Charlène me regardait, Didier s'est retiré de ma chatte, et il s'est mis à lécher le minou de sa femme toujours à quatre pattes. Moi je reprenais un peu mes esprits, puis j’ai demandé à Didier de me bouffer la chatte. Il a continué de léché sa chérie et il s'est mis à me doigter le clito en même temps. Mes gémissements, et les cris de Charlène se mélangeaient, on était au bord de l'explosion.
Il a inversé les rôles, il est venu me lécher tout en doigtant sa femme. C'était trop bon, puis je lui ai dit de venir me remettre sa queue. Il m'a alors repris dans la même position en me mettant des fessées cette fois. Il se lâchait complètement, j'ai compris qu'il voulait me défoncer, mais pas que la chatte. Ce qu'il a fait quelques instants plus tard.
Il m’a doigté le petit trou, la taquiné avec son gland, et la pénétrée. Il m'a attrapé par les cheveux en me mettant des gros coups de queues.
- T’aimes ça hein...t’aimes ça…
- Oh oui j’aime..salaud…
- C’est vrai...tu aimes, demandait Charlène, elle est bonne sa queue…
- Oh oui...elle est bonne...très bonne…
- C’est à dire, vas-y...dis, insiste mon amie
- Meilleure que celle de mon mari, plus grosse...
Didier a dit à sa femme qu’il aimerait trop nous voir nous embrasser.
Charlène m'a regardé alors timidement et a approché son visage, nos lèvres se sont soudées et nous nous sommes embrassées, nos langues se défiant dans un sulfureux baiser. « Oh oui...trop bon », s'est exclamé Didier qui s'est mis à me sodomiser de plus en plus vite. Je gémissais tout en embrassant ma copine, puis soudainement, Didier a retiré sa queue de mon petit orifice et nous a dit qu'il allait éjaculer.
Nous nous sommes mises à genoux, Didier placé entre nous.
J'ai pris sa queue en bouche, elle avait la saveur de nos chattes. Il s'est branlé dans ma bouche, s'est retiré pour éjaculer sur les seins de sa femme, puis a dirigé sa bite vers moi, je l'ai reprise en bouche et j'ai avalé le reste de son sperme.
Pendant que Charlène allait à la salle de bains, Didier et moi avons poursuivit nos ébats, jusqu’à l’orgasme. Puis Charlène revint, et là, surprise. Elle était équipée d’un gode ceinture. Je regardais Didier qui me souriait.
- Je vais bien baiser ma copine, sourit-elle.
J’étais fascinée par ce phallus en silicone de taille respectable. Didier me coucha sur le dos, tandis que Charlène venait entre mes cuisses, en missionnaires. Je ne pu retenir un petit cri quand elle me pénétra. Mais quel plaisir de se sentir baiser par une femme.
- Si on m’avait dit qu’un jour je sodomiserais ma meilleure copine.
- Mais tu es dans sa chatte là, ma chéri, fit remarquer Didier.
- Je sais, amour, mais je vais la faire mettre en levrette, et là, je vais bien l’enculer.
- Oh mon dieu...mais t’es folle Charlène...si mon mari...
Prise dans la tourmente du désir, je me soumettais, et me mis à quatre pattes, comme me le demandait Charlène. Quelle sensation de se faire prendre ainsi. Tout excité, Didier enjamba mon corps, et plaça sa queue face à la bouche de sa femme. Celle-ci l’ouvrit, et l’engloutit. Cette relation était forte, au point d’atteindre un énième orgasme.
Didier se vida dans la bouche de Charlène, avant de se retirer à la salle de bains.
Quand Didier revient de la salle de bain, j’étais entièrement soumise aux caprices de Charlène. Didier attrapa son portable, et pris des photos dans les positions les plus humiliantes et scandaleuses, orchestrés par Charlène qui riait chaque fois que j’atteignais orgasme. Puis ce fut au tour de Charlène d’aller à la douche.
J’étais allongeais sur le ventre. Je suis sûr que mon corps devait offrir une superbe vue au yeux de Didier. Je sens le lit s’enfoncer derrière moi, sous le poids de genoux qui se posent, puis ce sont des mains qui effleurent mes épaules, des lèvres qui parcourent mon cou, puis une queue qui se glisse entre mes cuisses, qui frôle mon petit trou, descend sur ma chatte, puis, prise de remord, remonte sur l’œillet qu’elle pénètre.
- Ah…enfoiré….comme tu m’enfiles…
- Tu prends goût à la sodomie...t’aimes ?
- Oh oui j’aime...surtout quand la queue est bonne…
Charlène sort de la douche, juste quand je suis en train d’avaler la semence de Didier. Elle me saisit par le bras.
- A toi ma chérie...au bain...
Ils m’ont accompagné à la douche se sont amusés avec moi sous l’eau ruisselante, me faisant jouir à plusieurs reprises.
Lors de cette nuit, la queue de Didier avait fait voler en éclat toutes mes interdits. En fait, j’ai fait tout ce que je n’ai jamais fait à mon mari. J’étais prête à partir, quand…
- S’il te plaît, dit Charlène, finis la nuit avec mon mari.
Cela me rappelait des souvenirs. Charlène me demander de faire avec Didier, ce que j’avais fait avec le pote de mon mari. Deux minutes plus tard, j’étais dans le lit conjugal, avec Didier pour une fin de nuit torride.
Au petit déjeuner, Charlène me dit que je m’étais bien donnée, qu’elle m’avait entendu jouir, que j’avais traité son mari de salaud….mais que j’avais crié son nom aussi.
Je voulais que ce qu’il s’était passé reste entre nous, que j’avais sucé, avalé le sperme de Didier, qu’il m’avait sodomisée, mais je savais que rien ne sortirait de cette chambre.
En quittant la villa, je pensais à mon mari, qui attendait que je lui accorde les faveurs que j’avais accordés à Didier, depuis longtemps. Mais promis, je vais tout lui accorder.
Quelques jours plus tard, on en a reparlé avec Charlène, elle m'a dit qu'ils avaient tous les deux appréciés, même si ça lui a fait bizarre, qu'elle n'avait jamais vu Didier baiser une autre femme, et qu’il ne l’avait jamais sodomisée. Elle ajouta qu’il était près à remettre ça. Je lui dis qu’il n’étais pas perdant...baiser deux bombes dans son lit. Et moi,
en belle salope, je lui répondis que j’étais partante.
Charlène me raccompagna jusqu’à ma voiture, et me donna un torride baiser, auquel je répondais fougueusement. C’est moi qui lui murmurais à l’oreille.
« Alors c’est d’accord, à une prochaine fois ».















60 vote(s)


Histoire de Aurore34

Vous avez aimé ce récit érotique ? Tweeter

Nous luttons contre le plagiat afin de protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette histoire est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être copiée ou imprimée.

© Copyright : Nos histoires sont protégées par la loi. Un grand nombre d'écrivains nous ont donné l'exclusivité totale.


Commentaires du récit : Je m'offre à un couple d'amis

Le 24/05/2024 - 11:04 par valeriane
J'adore

Pour poster un commentaire ou faire un signalement, merci de vous inscrire ! Inscription rapide


Histoire précèdente <<<
>>> Histoire suivante



Retour en haut de la page

Libertinage et masturbation de jolies libertines en webcams totalement gratuites :