PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : L'anniversaire de mariage

L'anniversaire de mariage

+29

Lecture : 3276 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de flopro postée le 11/04/2017
Cams coquines
Ma femme et moi fêtons cette année notre 10eme anniversaire de mariage. Pour l'occasion, elle avait souhaité que nous passions un petit week-end en amoureux dans un hôtel 4 étoiles avec Spa situé au nord de Paris.
Après une après-midi au Spa à profiter des installations, nous nous sommes préparés pour aller dîner
Le repas, délicieux, servi dans un salon de l'hôtel se passait merveilleusement bien. Ma femme plus belle que jamais, moulée dans une robe noire très décolletée, ses longs cheveux blonds lui léchant les épaules.
On dégusta les plats et on arrosa tout cela d'un bon vin blanc.
Tout se passait bien et pourtant je trouvais ma femme nerveuse. Elle regardait régulièrement l'heure et en fin de repas, je la vis tapoter sur son portable.

On retourna à la chambre et elle s'éclipsa dans la salle de bain.
Lorsqu'elle en sortit, je m'étais assis sur le lit et je regardais les informations à la télé.
je le découvris alors dans une nuisette transparente sous laquelle elle était nue, ne portant qu'un tout petit string.
je ne lui connaissais pas cette tenue et la détaillais avec un regard coquin.
Elle s'approcha de moi et me fit basculer en arrière. Elle m'embrassa et je ne pus empêcher mes mains de se glisser sous la nuisette et de caresser sa peau douce et chaude.
Son baiser fut très sensuel. Elle était très excitée, cela se sentait à sa façon de m'embrasser.

J'entendis soudain frapper à la porte de notre chambre. Surpris je regardais ma femme qui,elle, ne semblait pas l'être. Elle se leva et se dirigea vers la porte.
Je me redressais très surpris de la voir aller ouvrir dans cette tenue.
J'entendis vaguement une voix d'un homme à qui elle demanda d'entrer.
Je découvris alors un homme, grand, d'une trentaine d'années, plutôt pas mal. Il me tendit une main que je serrais par reflex.
- je te présente Bruno, me dit ma femme. Je l'ai invité à se joindre à nous.

La scène était surréaliste, ma femme quasiment nue, dans une chambre d'hôtel avec moi et un autre homme.
- mets toi à l'aise lui dit elle.

Je ne bougeais pas, ne disais rien. Ma femme et moi avions souvent parlé de nos fantasmer et elle savait que je rêvais de la voir prendre du plaisir dans les bras d'un autre. Elle avait du coup orchestré ce week-end et cette rencontre.

Elle s'approcha de moi et m'embrassa tendrement. Ses yeux étaient brillants d'excitation. Elle me poussa et je m'assis dans le fauteuil. Elle se redressa et s'approcha de l'homme. Elle se retrouva à quelques centimètres de lui. Ils se regardèrent sans qu'un mot ne soit échangé.
Elle commença alors à déboutonner sa chemise. Elle faisait cela lentement, comme ci elle déballait un cadeau.
Elle fit glisser ses mains sur le torse musclé de l'homme, faisant tomber sa chemise à terre.
Je vis ensuite ses mains défaire la boucle de sa ceinture et dégrafer le pantalon. Ses mains glissèrent sous l'élastique de son caleçon et elle accompagna les vêtements jusqu'au sol, se retrouvant par la même occasion à genoux devant cet homme, inconnu il y a encore quelques minutes...

Je ne pouvais retenir une érection qui commençait à déformer mon pantalon.

Elle était désormais à genoux, le visage à quelques centimètres du sexe imposant de l'homme.
Elle le prit délicatement dans sa main et le caressa lentement. Il se mit à grossir entre ses doigts.
Je la regardais ouvrir la bouche et avaler ce morceau de choix.

Elle le suça avec plaisir et délectation pendant plusieurs minutes. Je voyais le sexe luisant de salive aller et venir entre ses lèvres pulpeuses.
Elle se releva enfin et embrassa à pleine bouche son amant.
Je voyais leur langue se mêler. Je bandais fort, étouffer dans mon caleçon.

Elle recula vers le lit et l'attira vers elle.
Il se retrouva rapidement entre ses jambes, couché sur elle.
Il se redressa et défit le fin lien qui maintenait sa nuisette fermée. Il l'écarta et vint embrasser ses seins.
Elle avait glisser sa main dans ses cheveux et l'encourageait à continuer. Il embrassa ensuite son ventre, descendant irrémédiablement vers le petit string qu'il fit glisser jusqu'à ses Chevilles. Il lui écarta plus largement ses cuisses et plongea sa tête sur son sexe épilé. Il la lécha avec beaucoup d'application, la faisant gémir de plaisir.
Une fois qu'il la sentit prête à le recevoir, il se positionna et la pénétra lentement, lui faisant ressentir chaque centimètre de son sexe.

Elle laissa échapper un profond soupir, s'aggrippant aux hanches de l'homme.
Je regardais les fesses de son amant aller et venir entre ses cuisses. C'était terriblement excitant.

Elle jouit très vite sous les coups de reins réguliers de l'homme.
Je n'en pouvais plus. Je me redressais et quittais mes vêtements. Le sexe tendu au maximum.
Je m'avancais vers les deux corps enlacés et présentais mon membre à ma femme. Elle ouvrit tout naturellement la bouche pour me recevoir et me suça. Elle devait parfois relâcher mon sexe lorsque les coups de reins de son amant étaient trop forts mais elle me reprenait immédiatement.

Bruno me fit signe de venir prendre sa place.

Ma femme se laissa glisser sur le côté puis se mit à quatre pattes. Elle sait que j'adore la prendre en levrette! Son amant s'est assis au bout du lit, face à elle et elle a pu reprendre sa fellation sur lui.
J'étais déchaîné et me suis mis à la baiser à grands coups de reins, faisant claquer mon bas ventre sur ses fesses.

Mais le spectacle de ma femme suçant son amant était trop pour moi et je me suis libéré en elle dans un râle qui du s'entendre dans tout l'hôtel!!!

Je me retirais, mon sperme s'échappant entre ses cuisses.
Ma femme continua de sucer Bruno. Il la tenait par ses longs cheveux blonds, accompagnant ses mouvements de tête sur son sexe.

Il se retira finalement. J'étais impressionné par son endurance et par la taille de son sexe. Il vint prendre ma place et plongea son membre dans le sexe ouvert.
Il se mit à la pilonner avec force, arrachant des cris de plaisir à ma femme qui enfouit sa tête dans les oreillers pour tenter d'étouffer les bruits.

Il la tenait fermement par les hanches et s'enfonçait au plus profond à chaque mouvement.

Il se retira et fit retourner ma femme. Il se positionna au dessus d'elle et posa sa queue entre ses deux seins. Elle comprima ces derniers pour serrer son sexe et il se branla ainsi. Je vis alors un premier jet de sperme jaillir et s'écraser sur le cou de ma femme suivit de plusieurs autres. Il déversa une quantité phénoménal de sperme entre les seins de ma femme. Elle en récupéra sur ses doigts qu'elle porta à sa bouche.
Il s'avança alors et elle le nettoya complètement.

Un silence et une sorte de gêne s'étaient installés.
C'est Bruno qui le rompit en demandant s'il pouvait aller prendre une douche avant de partir.
J'acquiescais de la tête et il s'éclipsa dans la salle de bain.

Ma femme me regarda avec tendresse et je m'approchais pour l'embrasser. Sa langue avait un goût nouveau... pas désagréable.

Elle me serra fort contre elle puis me regardant dans les yeux me demanda si elle pouvait rejoindre Bruno sous la douche...
je ne pouvais pas lui refuser ce plaisir et lui répondis par un simple sourire.

Elle se dépêcha et tira la porte derrière elle.
Je tendais l'oreille mais seul le bruit de l'eau me parvenait.

Je ne pus résister à l'envie d'aller une nouvelle fois observer. Je poussais discrètement la porte et les découvris, enlacés sous le jet de la douche. Ils s'embrassaient à pleine bouche, ses mains à lui courant sur le dos et les fesses de ma femme.

Cette étreinte semblait lui avoir redonner de la vigueur car je devinais les mains de ma femme qui branlait le sexe redevenu énorme.

Elle se tourna, lui présentant ses fesses. Il appuya ses mains sur le mur et il la pénétra, profitant de la position pour lui caresser les seins.

Je me remis à bander en observant la scène.

Il la baisa ainsi pendant de longues minutes, arrachant un nouvel orgasme à ma femme. Il la tenait par les fesses et je le vis même insinuer un doigt dans la raie de ses fesses. Il semblait jouer avec  son petit trou et je me rendis compte qu'il lui avait enfoncé son pouce dans les fesses et que tout en la besognant à grands coups de reins, il l'enculait avec.

Elle le laissait faire, gémissant et remuant ses fesses, comme pour mieux recevoir cette nouvelle caresse.

Il sortit son sexe et le présenta plus haut, pressant sur sa rosette. Elle tenta de le repousser mais sans grande conviction alors il continua sa très lente progression.
Elle avait légèrement fléchi les jambes et était très cambrée. Je voyais son visage grimacer.

Elle m'avait toujours refusé cette pratique mais son amant l'avait transporté vers de nouveaux plaisirs. Il continua se pousser et son sexe entrait centimètre par centimètre.
Une fois complètement en elle, il la laissa s'habituer à ce corps étranger en elle puis amorça de lents vas et viens.
Je la voyais serrer les dents et encaisser ce qui semblait être plus de la douleur que du plaisir.
Mais au bout de quelques minutes de ce traitement, le membre coulissait mieux et elle se caressait en même temps de façon frénétique, si bien qu'ils jouirent presque simultanément, l'homme s'écroulant sur sa partenaire, embrassant son cou et ses épaules.
Je me reculais et quelques instants plus tard, ma femme vint me rejoindre enveloppée dans une serviette. Son amant suivi, il ramassa ses affaires et se rhabilla avant de nous saluer et de quitter la chambre.

Ma femme m'enlaça et m'embrassa, me disant à quel point elle était heureuse et amoureuse.
je la remerciais pour cette surprise.

Depuis ce jour, nous avons renouveler ce genre d'expérience mais à chaque fois avec un nouvel amant. Elle aimerait la prochaine fois que ce soit avec deux hommes... comment pourrais je lui refuser!!??
29 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : L'anniversaire de mariage

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante