ACCUEIL > Divers > Récit : La vengeance de Sarra 2

La vengeance de Sarra 2

+4

Lue : 1091 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de 3azouz postée le 04/12/2016
2 – RÉVÉLATION.

En les regardant partir, Nadine jugea que le roulement des fesses que Sarra provoquait quand elle marchait, accentuait le désir de la prendre et de lui faire l’amour, là devant tout le monde. Elle voyait bien que tous les regards suivaient le déplacement de Sarra. En se rappelant les mots qu’elle lui avait dit sur le parking, sa vision se radicalement modifiée. Elle est là entrain de découvrir une autre Sarra qu’elle ne connaissait pas.
« Vous ne trouvez pas qu’elle est belle ?? » Demanda Agnès
« Franchement dis, je ne suis pas vraiment attirée par les personnes de mon sexe, mais oui je trouve Sarra coquette ! »
« Coquette et coquine ! » Rajouta Agnès.
« Moi je l’ai toujours connu très prude, limite pudique ! »
« Depuis quand vous vous connaissez ? »
Nadine raconta à Agnès tout leur parcours scolaire, les trois ans de fac de physiothérapie, les étés qu’elles passaient ensembles et pour finir qu’elle est devenue la femme de son cousin. Qu’elles étaient de très bonnes amies et qu’elles ne se cachaient rien.
« Alors vous êtes au courant ?? » Demanda Agnès.
« De quoi ? »
« Du but de notre venu sur votre belle île ?? »
« Non ! Vous êtes venu pour quel but ??? »
Changeant de sujet Agnès lui dit :
« Dites moi, vous n’avez jamais pensez à poser ? A vous faire photographier ? Vous êtes, excusez moi si je me répète, très ravissante comme demoiselle… Je suppose que vous êtes encore une Demoiselle ? »
« Non, on ne m’a pas encore mis la bague au doigt ! »
« Donc je disais, on ne vous a jamais proposé de poser pour un photographe ? »
« Non ! Répond Nadine avec une petite irritation dans la voix. Lors de la fête de fin d’année à la fac, j’ai participé à un défilé de mode, mais sans plus ! Pourquoi toutes ces questions ??? »
« Excusez moi si je vous ai harcelé par mes questions, mais je ne sais pas si Sarra vous l’a dit, mon mari et moi sommes photographes professionnels, et je peux vous assurer, que c’est pas tous les jours qu’on a la chance de tomber sur une personne qui a un si ravissant sourire et qui a des yeux qui expriment de la coquetterie, de l’amour et un soupçon de mystère !! »
« Vous voyez tout ça dans mes yeux ??? »
« Et bien plus !!! Que vous êtes coquette, que vous aimez aguicher, que vous n’avez peur de rien, que vous aimez relever les défis !! »
« Vous avez raison………… Mais dites-moi, comment avez-vous connu Sarra ?? »
« Ah !! Mon mari a créé un blog de photo et grâce à son mari, nous avons reçu des photos de la belle Sarra. Nous avons jugé qu’elle est photogénique, tout comme vous, soit dit en passant, nous avons alors échangé quelques mails car nous souhaitions la rencontrer pour faire d’elle un de nos modèle et lorsque nous avons appris qu’elle vivait à Djerba la douce, on s’est dit « joignant l’utile à l’agréable ! ». Je ne sais pas qui est le plus agréable, prendre des vacances en Tunisie ou bien prendre Sarra en photo. Bref toujours est-il que nous sommes sur vos terres ! »
« Comment s’appelle votre site ?? »
« Claude lui a trouvé un nom original « vêtuesdevêtues », c’est un blog sur canalblog.com si vous voulez faire un petit tour et voir ce que l’on expose ! Dit Agnès en se retournant et en sortant son appareil photo de son sac. Venez que je vous prenne en photo là au bord de la piscine ! »
Elles se lèvent et se dirigent vers la piscine ;
« Essayons sous se palmier ! »
« Comment je dois faire ? » Demande Nadine.
« Sois naturelle !....... Oui comme ça……… passe tes doigts dans tes cheveux………. Pose ta jambe droite sur le tronc……… Souris !! » Dit Agnès tout en la mitraillant avec son objectif.
« Viens par ici !! Assis toi……….. Oui voilà !…………. Baisse la tête……… Regarde moi maintenant………… Avec ton regard coquin……..Tu me fais un regard surpris….. Oui parfait….. Replis un peu tes jambes……. Voila caresse toi les cuisses…… »
Nadine se prend au jeu, et exécute tous les ordres d’Agnès sans trop broncher. Elle joue si bien son rôle, qu’un attroupement se forme autre d’elles car tous les mecs croient que c’est une séance de shooting publicitaire. On entend par ci, par là, des commentaires « c’est pour un reportage de métropolitain » ou bien « c’est un reportage sur le charme de djerba » ou alors « c’est pour la pub de l’hôtel ». Mais ils sont tous d’accord, pour dire que la modèle est super belle ! Et cela ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd, ou on devrait dire « sourde ». A ces mots, Nadine sent une excitation lui titiller le bas ventre. Elle éprouve une excitation plus que certaine, à s’exposer, à se dévoiler… Elle n’avait jamais connue une pareille euphorie.
« Parfait Nadine !! Retournons nous asseoir, et que je te montre les clichés que j’ai pris de toi »
Sur ces mots Sarra fait son apparition avec Claude qui va embrasser sa femme. On distingue à peine qu’il lui chuchote quelques mots au creux de son oreille. Sarra demande alors a Nadine, l’origine de cet attroupement. Nadine lui explique quelles était entrain de se faire prendre en photo et d’ailleurs elle lui demande pourquoi a-t-elle autant tardé aux toilettes.
« Ne me dis pas que les toilettes étaient bouchés et que tu as dû rentrer chez toi pour faire tes besoins ?? »
« Je t’expliquerai plus tard, mais je te confirme que faire l’amour à deux c’est comme tu l’as dis, c‘est génial !! »
« Mais… mais… »
« Chut !!! Plus tard !!! »
« Prenons nos affaires et allons à la plage » Dit Claude.
Ils ramassent tous leurs affaires, vont vers la plage, et ils se dirigent comme d’un commun accord vers les parasols qui se trouvent tout au bout de la rangée. Ils y déposent tous leurs habilles. Puis Nadine se retourne vers Agnès et lui dit :
« Allez montre nous les photos que tu as prise !! »
« Très bien….. Tu sais comment fonctionne les appareils numériques ?? Appuis ici pour défiler ! »
Sarra observe par-dessus l’épaule de Nadine, les photos prises par Agnès. Elle ne peut pas s’empêcher de s’exclamer à chaque photo qui défile.
« Mais c’est pas toi là !!! »
« Moi aussi je me reconnais pas ! » Dis Nadine.
« Franchement, Claude si tu fais aussi bien qu’Agnès, j’ai pas de soucis à me faire !! »Dit Sarra.
« Au fait raconte – moi cette histoire……….. D'abord l’histoire des photos…… puis…… l’autre histoire ! » Dit Nadine, impatiente.
« Viens !! Allons rejoindre Claude dans l’eau et je te raconte tout ! »
Arrivé au près de leurs amis, Nadine et Sarra profitent pour plonger dans l’eau fraîche de la mer. En refaisant surface Sarra commence :
« Bon écoute bien Nadine ! Voilà, il y a de cela quelques moi, j’avais rien à faire, dans je suis allé voir quels sites mon mari consulte sur le web. Tu sais avec l’option « historique ». Comme je m’en doutais, il visite surtout les sites, que moi j’appelle « de cul » avec des portraits de chattes, de femmes qui se font sodomiser, les gang bangs… Mais je t’avouerai que je les ai tous consulter pour essayer de comprendre qu’est ce qui l’excite dans ses images. Puis je suis tombé sur un site différent des autres. Il met 2 photos de la même personne, une photo habillé et une autre déshabillé !
J’ai trouvé cette idée très originale, et pas trash, vulgaire pour un sou. On a une vision très érotique, coquine des femmes qu’il expose. Tu te dis « Non ! Jamais je ne me serais imaginé cette personne comme ça lorsqu’elle est nue ! ». J’en ai alors parlé à mon mari de cette étonnante et belle découverte. Il m’a alors suggérer de mettre mes photos sur ce site. Je lui ai répondu, et je m’en souviens très bien d’avoir dis « c’est vrai que cela serai excitant de livrer mes courbes aux regards des autres, mais je me sens pas encore capable de franchir le pas ». Et je me suis mise à consulter ce blog pratiquement tous les jours, du moins chaque fois que cela m’été possible car tous les jours, on retrouve de nouvelles photos. Ils y en a quelques unes qui m’ont émoustillé et je les ai même téléchargé, sur mon PC.et je me suis mise à laisser quelques commentaires et Claude prenais la peine d’y répondre. Il y répondait si bien qu’il a réussi à me convaincre de lui dévoiler mes courbes. En échange lui aussi me dévoilais son intimité, une intimité en toute possession de sa vigueur masculine. Il a même eu la gentillesse de me faire admirer la beauté de sa compagne.
Puis un jour, ô surprise qu’est ce que je vois ??? Une nouvelle photo d’une personne. Mais je connais la chaise sur la quelle elle est assise… Je connais cette chambre… Mais c’est moi !!! Je contacte de suite le webmaster en lui demandant la provenance de ces photos, qui les lui avait posté ?? Pas besoin de lui préciser que c’est moi sur les photos et que jamais je n’avais donné mon autorisation à les diffuser sur le net. Tu me dis si j’ai tort ! »Dit-elle en regardant Claude. Puis elle poursuit « Bien gentiment, il m’a fournit le l’adresse de la personne qui lui a envoyé les photos. Bien entendu c’était l’adresse de mon mari. J’ai alors piqué une crise. A peine est-il rentré de son boulot, je lui ai fais une scène, que je suis sûre qu’il n’oubliera pas de si tôt. Je suis même allé le menacer de révéler cette perversité à ses amis et surtout à nos familles et de demander le divorce s’il n’ordonnait pas le retrait des photos. Et que ce qu’il venait de faire là, pour moi c’est comme si on me violait, on violait mon intimité. Il m’a rappelé, alors, la conversation que nous avons eu à ce sujet et que j’avais exprimé mon désir de publier quelques unes mes photos…. Et moi je lui ai rappelé que je lui avais dis que je n’été pas encore prête ! Bref !!! Ce soir là, il a fini sa nuit au salon.
Bien entendu, tous les jours je vérifiais si les photos étaient encore affichées ou pas. Et à mon plus grand regret, j’ai du attendre une semaine avant que monsieur ton cousin, ne se décide d’ordonner la suppression des photos. Bien entendu au cours de cette attente, je me suis lié encore plus d’amitié avec Mr Claude et l’idée de me venger de mon homme commence à naître. Déjà qu’à la maison il est devenu mon esclave, mais cela ne me suffisait pas ! Je voulais qu’il ressente l’humiliation que j’ai ressentie quand j’ai découvert mes photos sur le site de Claude ! »
Sarra s’arrête de parler pour se rafraîchir en s’immergeant dans l’eau. En ressortant la tête de l’eau, elle poursuit son récit :
« Tu te rappel Claude quand tu m’as prévenu que vous allez passer vos vacances à Djerba ??? Eh bien lorsque j’ai reçu ton mail, tout c’est mis en place dans ma tête. Ma vengeance pris forme. Après lui avoir faire l’amour, chose qu’il en été privé depuis plus d’une semaine, je lui ai avoué le venue de ce cher Claude pour passer des vacances sur Djerba, et que j’avais établi un programme de baise matin, midi et soir. Et qu’il été exclus des festivités. Puisqu'il voulait m’exposer…. Ben tout le monde parlera de la salope que je suis. »
Claude pris alors la parole : « Il m’a même envoyé un mail pour vérifier si les dires de sa femme étaient exactes. Ce que j’ai confirmé de suite. Et comme j’adore mettre l’huile sur le feu, j’ai ajouté que ma femme était plus que ravie de faire honneur à beau ptit cul d’une fille de la rive sud de la méditerranée, pour que son mari puisse la remplir comme bon lui semble ! » Dit Claude avec un grand sourire et en embrassant langoureusement son épouse.
Sarra voyait que le regard de Nadine était partagé entre l’excitation, l’envie et la tristesse.
Triste pour le sort que Sarra avait prévue pour son mari, une excitation et une envie de vivre les doux moments que Sarra avait envisagé de vivre.
« Et en plus, on a prévu d’immortaliser tous nos délires et en faire une copie qu’on remettra à mon cher époux ! Il pourra en faire se qu’il en veut après ! »Ajoute Sarra pour clore le sujet.
Elle coula pour ressortir au près de Claude qui serrait bien fort son épouse, et colla ses douces lèvres à ceux de Claude et elle lui imprima un fougueux baiser, si torride, que Claude délaissa son épouse pour serrer contre lui Sarra la sirène.
Délaissée, Agnès se rapproche doucement de Nadine et elle lui demande :
« J’espère que les révélations de Sarra ne t’ont pas trop choqué !
« Choqué ?? Non, mais je suis surprise, car j’ai toujours connu Sarra très…… Pudique……. Innocente… »
« Comment vas-tu la juger maintenant ??? »
« Qui suis-je pour me permettre de la juger ??? C’est son corps et elle en fait ce que bon lui semble !! »
« Voudrais – tu participer aux activités que Sarra a prévu ?? »
« Chai pas…….. Peut être bien que oui, peut être bien que non !! Je ne veux pas m’imposer……… Si elle me le demande, peut être que je serai d’accord pour participer à sa « vengeance » Dit Nadine.
« Que serais-tu capable de faire ?? » Dit Agnès alors que le couple Sarra et Claude commence a s’agiter.
« Euhhhhhhhh …….. Je ne sais pas ! » Répond Nadine, alors qu’elle regarde attentivement Sarra qui embrasse Claude avec une fougue mi – simulée, mi – réelle, ce dernier lui a relevé la jambe droite. En voyant les mouvements que fait son autre main, Nadine suppose que Claude écarte les pans du maillot de sa partenaire.
« Oui va s’y….. Bien au foond » Cri Sarra. « Ahhhh…….. Si tu savais comme c’est bon !!!........ OUIIIII……. Tape……. Enfonce bien à fond…….. C’est le pied……… je croyais pas possible……….. Dans l’eau……. Va s’y…. Va s’y……… »
« Vous gueule !!! Vous voulez qu’ils vous repèrent ??? »Cri Agnès « Essayez d’être discret…….. Alors on disait quoi Nadine ??? »
Nadine toute excitée par ce qui se déroule sous ses yeux, sens des chatouillements entre ses jambes. C’est après deux bonnes minutes qu’elle prend compte que se sont les doigts d’Agnès qui essayent de glisser sous son maillot, et c’est à ce moment là qu’elle prend conscience aussi que les lèvres d’Agnès Ne sont qu’à quelques centimètres de sa buche.
« Non !! C’est trop rapide ! » Dit-elle, en se dégageant des mains habilles d’Agnès.
Nadine ne se reconnaît plus. Elle qui est toujours partante pour essayer toute nouvelle situation coquine, elle se voit là refuser les avances d’Agnès.
« Tu n’as jamais embrassé une fille ? » Demande Agnès.
« Non !! Jamais je n’ai ressenti une attirance pour les personnes de mon sexe »
« Je ne te parle pas d’attirance, mais plutôt d’une envie de découvrir, de goûter, d’essayer et de se faire une opinion et voir si c’est aussi doux qu’on le dit ou pas ??? » Dit Agnès en s’approchant doucement d’elle.
Nadine la laisse faire. Elle a les yeux river sur Sarra qui se fait prendre, là devant elle par Claude, alors que l’épouse de ce dernier, qui le laisse faire, s’approche à petits pas tout en lui faisant des avances lesbiennes. Tout s’embrouillait dans la petite tête de Nadine. Son envie, son excitation, ses préjugés, ses interdits, les interdits inculquer par notre société. Elle se secoue alors la tête comme ci elle voulait chasser toutes les idées qui se bousculent dans sa boîte crânienne, un discret « eh merde ! » sorti de sa bouche et sans prévenir elle enserre la tête d’Agnès et dépose un baiser enflammé sur les douces lèvres de cette dernière qui répond à son baiser avec autant d'énergie que son cœur lui donne.
Un son un peu lointain leurs parvient. Se sont des sifflements et des « oh !! De l’aide ??? » se font entendre.
Nadine tourne la tête et voit que sur la plage, de jeunes garçons sautent en leurs faisant de grands gestes avec leurs bras. Elle se retourne vers Agnès et lui dit : « Effectivement embrasser une femme c’est plus doux qu’un homme……. Tu as déjà essayé Sarra ??? »
Sarra n’était pas en état de répondre puisqu'elle se faisait labourer bien profond par Claude. Des petits gémissements sortaient. « Noooooooooon !!! » Réussit-elle à dire. « Oh Ouiiiiiiiii………. Je jouis……..C’est si bon !! ». Heureusement que l’eau leur arrive à la taille pour que personne de la plage, et encore moins ces gens gamins, ne puisse voir ce qu’il qui est entrain de se vivre là sous leurs yeux. Puis Sarra plonge pour se rafraîchir des émotions qu’elle vient de vivre. En la suivant, ils se sont tous mis à faire quelques brasses tout en plaisantant. Au bout d’un petit quart d’heure, ils décident de sortir pour s’allonger au soleil.
« C’est pas que le temps passe, mais je vous informe qu’il est déjà 17h15 ! » Dit Nadine, en regardant sa montre.
« C’est vrai ! Il va falloir que nous partions ! Bon, pour demain…… Tu travail comment Nadine ? » Demande Sarra.
« Demain Lundi je bosse de 8h du mat jusqu'à 15h d’un seul trait ! »
« Et moi je travail de 15h à 19h ! Et vous demain, dit Sarra en s’adressant à Claude et Agnès, vous devez récupérer vos bagages à l’aéroport…….. Et votre présence est exigée ? ……………. Donc matinée chargée. Je vous invite donc demain à dîner. Je passe vous prendre à 20h, c’est bon »
« Non ! Moi je suis invitée à un mariage, et je ne peux pas me décommander ! » Dit Nadine. « Ça sera pour une autre fois ! »
« Avec grand plaisir, on sera prêt à 20h tapante ! » Dit Claude.
Ils ramassent tous leurs affaires et ils se dirigent vers la réception. Sarra et Nadine quitte Claude pour regagner la voiture.
4 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : La vengeance de Sarra 2

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante