PAGE D'ACCUEIL > Divers > Récit : Muriel (Le pote à Nicolas)

Muriel (Le pote à Nicolas)

+9

Lue : 1250 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Aurore34 postée le 20/03/2019
Cams coquines
Il est quinze heures quand Muriel sort de la salle de bains, vêtue d’un simple peignoir. A peine arrivée à sa chambre pour récupérer des vêtements, que la sonnerie de la porte retentit.
« Tiens, se dit-elle, mon fils qui a du oublié des affaires. »
En effet, son fils Nicolas, doit passer le weekend chez sa grand-mère.
Elle ouvre, et se trouve nez à nez avec Lucas, un pote à son fils, âgé d’à peine dix huit ans.

-Tiens, Lucas, quel hasard de te voir, mais rentre je t’en prie.
-Merci madame. Nicolas est là ?
-Je t’en prie, appelle moi Muriel. Ben non, il est parti chez sa grand-mère pour le weekend. Je te sers un jus d’orange, un coca…
-Un coca mada…heu, Muriel.
-Allez, mon chéri, va t’assoir au salon. Au fait, Nicolas fête ses dix huit ans samedi, j’espère que tu seras là. Je vais aménager le garage, le décorer, ce sera top.
-Bien sur Muriel, j’y serais.

Muriel revient de la cuisine, pose le plateau de boissons sur la table basse. Elle ne s’aperçoit pas que son peignoir s’est légèrement ouvert, dévoilant allègrement son entre cuisse. Et elle ne porte rien dessous.

-Dis-moi, Lucas, est-ce que mon Nicolas a une copine.
-Je ne sais pas, en tout cas, il ne m’a rien dit.
-Et toi ?
-Non Muriel, je n’en ai pas.
-Oh là, pourtant, c’est vôtre âge.

Muriel remarque que Lucas lorgne un endroit précis de son corps. C’est à ce moment qu’elle se rend compte que son peignoir est ouvert. Impudique, elle le laisse tel quel, pour voir la réaction du jeune garçon. Elle lui parle du lycée, des vacances, des filles, mais les yeux de Lucas restent figés sur son entre jambes.

-Que t’arrive-t-il Lucas, je te sens ailleurs…qu’est-ce que tu regardes ?
-Heu…rien mada…Muriel
-Oh…désolé, c’est ma chatte qui t’intrigue. Je suppose que vous en avez déjà vu une avec Nicolas. Certainement plus jeune.
-Oui, mais en cassette, sur des films pornos.
-A parce que vous regardez du porno. Et alors, ils font quoi les hommes aux petites chattes des femmes dans vos vidéos.
-Ils les caressent, leur mettent un doigt. Les font crier de plaisir.
-A bon, et tu peux me montrer.
-Mais Muriel, vous êtes la maman de mon meilleur copain.
-Il n’en saura rien, promis.

Muriel est debout devant lui, un pied posé sur la table basse. Pour le mettre à l’aise, elle ôte son peignoir, se retrouve entièrement nue devant le gamin de dix sept ans, qui pourrait être son fils.
Maladroitement, Lucas glisse une main entre ses cuisses, légèrement écartées. Un doigt va de haut en bas, ouvre les lèvres intimes, pénètre la chatte. Le pouce s’occupe du clitoris, l’extrait de sa capuche protectrice. Muriel sent le désir monter en elle, et ne s’en cache pas. Le gamin a bien retenu la leçon. Il est sur de lui. En la voyant onduler du bassin, et en l’entendant gémir, il sait qu’elle apprécie la caresse.

-Qu’est-ce qu’il vous arrive, madame…Muriel, vous avez l’air d’aimer ça…
-Tu le sais que j’aime, vilain, toutes les femmes aiment ça…vas-y, plus vite…

Lucas est surpris quand Muriel atteint l’orgasme. Ce n’est plus du porno, c’est la réalité. C’est sans doute la première fois qu’il voit une femme jouir en vrai, et c’est lui qui la fait jouir. Quelque part, il doit être fier.
Surprise et honteuse, Muriel s’affale sur le canapé, jambes écartées, son intimité exposée aux yeux, et aux mains de Lucas. Elle ne cherche pas à la cacher.

-Que leurs font-ils encore, souffle-t-elle.
-Il leur arrive de leur manger le minou, dit Lucas.
-A bon, tu peux me faire voir.

Lucas plonge sa tête entre ses cuisses, et entreprend de lui bouffer la chatte. Sa langue ouvre la fente, ses lèvres aspirent son petit bouton. Muriel est surprise par tant d’assurance. Il commence à lui dire des mots crus, passe au tutoiement..

-T’aimes ça salope, hein que tu aimes ça…
-Oh oui, c’est tellement bon…vas-y mon trésor…oh mon dieu…

Le jeune garçon sait qu’elle lui appartient. De ce qu’il a retenu les des films pornos, il sait qu’elle va se soumettre à tous ses caprices. Muriel se cambre, pour aller à l’encontre de cette bouche qui lui bouffe la chatte.

-Tu le bouges ton cul, sourit-il, ça va être quoi quand je vais te mettre un coup de queue…vas-y, remplace moi, branle toi…fais toi jouir…

Prise dans la tourmente du plaisir, Muriel obéis. Elle obéit aussi quand il sort sa queue, et lui demande de la sucer. Sa bite dégage des mensurations intéressantes pour satisfaire une femme. Il le sait.

-Ouah…qu’elle pipe…tu sais quoi, dans les films pornos, les femmes avalent quand l’homme jouit…mais ce ne sont que des films…tu vas le faire toi ?

D’un hochement de tête, Muriel fait un signe affirmatif, quand soudain, un tsunami de sperme envahit sa bouche. Au bout de quelques secondes, Lucas se retire. Au passage, il fait une halte, le temps que Muriel lui nettoie le bout du zob avec sa langue.
Maintenant, il se conduit en mâle dominant. Il caresse les seins, la chatte, force Muriel à se mettre à genoux sur le canapé, les mains en appuie sur le dossier.
Il s’avance derrière elle. Elle sent sa queue contre son minou, prêt à recevoir l’offrande. Une simple poussée, et voila qu’elle se fait prendre en levrette.
Il est impossible qu’il ait appris tout ça en regardant du porno. C’est une machine à baiser, il connait tout. Sans avertir, il change subitement de trou. Muriel ne peux retenir un crie de douleur quand sa queue ouvre sa rosette. Tant pis, ça va passer.

-T’as un joli petit cul tu sais…tu sens comme je t’encule, salope…tu te régales là…
-Oh oui, vas-y…plus fort…nique la maman de ton copain…je suis bonne, hein.
-Et comment que t’es bonne, putain, c’est bon de baiser une maman, elles ont plus d’expérience…elles crient beaucoup plus fort qu’en elles jouissent….Toi, t’es une vraie chienne…
-Non, s’il te plait, ne me traite pas de chienne…ce n’est pas jolie ça.
-Tu ne veux quand même pas que je te traite de sainte. Te faire baiser par un gamin de dix huit ans. Tu sais quoi, un jour je te baiserais devant ton fils, pour lui montrer que sa maman est une vraie salope, et comment son copain s’amuse avec elle, comme il la fait jouir.
-Non Lucas, pas ça, je ferais ce que tu voudras, mais ne m’oblige pas à faire ça. Ne lui dit rien, s’il te plait.
-Mais bien sur que je ne lui dirais rien lui, la rassure Lucas. Je ne risque pas de me vanter d’avoir baisé une vieille.
-Quoi, une vieille…j’ai à peine quarante ans, et tu me traite de vieille ? Tu ne me trouvais pas vieille quand tu me mettais des coups de queues, salaud.
Fou le camp, je ne veux plus te voir…vieille ? Hors de chez moi, petit con.

Tous les jours, elle essaie de joindre Lucas, pour s’excuser. Elle a réussie à récupéré ses coordonnés en fouillant le téléphone de son fils. Mais ses appels restent vains.
9 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Muriel (Le pote à Nicolas)

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante