ACCUEIL > Lieux publics > Récit : Une journée au ski

Une journée au ski

+0

Lue : 17227 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de couplecoki postée le 26/08/2007
Cela fait des mois que nous rêvons de partir au ski Eva et moi. La saison se termine bientôt et nous avons enfin pu nous libérer. Et même si ce n’est que pour une journée nous avons décidé d’en profiter pleinement.

Par chance nous n’habitons pas trop loin de la montagne et le voyage a été rapide.
Matériel loué et forfait pris , nous n’avons plus qu’à nous diriger vers les pistes, ce que nous faisons avec un grand sourire ; Il fait un temps superbe et la journée s’annonce très bonne !

Je regarde ma fiancée qui marche a côté de moi. A 26 ans elle est au sommet de sa beauté. Les cheveux longs et châtains , les yeux marrons verts , même emmitouflée dans son gros pull elle est particulièrement désirable. Avec son ventre plat , ses hanches un peu prononcées , ses superbes fesses rebondies , elle a un corps magnifique. Mais ce que je préfère chez elle ce sont ses seins qui tiennent tout juste dans une main. Les plus beaux que j’ai eu le loisir d’admirer.

J’ai moi à 22 ans un physique un peu différent. De type méditerranéen, j’ai la peau mâte , les yeux très noirs , un corps svelte et selon les dires de mon amie « un joli petit cul bien sexy».

Nous voilà donc arrivés en haut des pistes. Sûr de nous, nous décidons de commencer tout de suite par une piste noir. Mais après 2 ans sans toucher à des skis , c’était nous surestimer et il nous faut bien une demi heure pour arriver en bas.

Tout au long de la matinée, on remarque qu’il n’y a pas grand monde dans la station. La saison est bientôt terminé c’est vrai et de ce fait les pistes sont quasiment vides. Très adeptes des jeux en plein air cette situation va vite nous donner des idées…

Arrivés en haut d’une piste nous remarquons quelques arbres un peu a l’écart du passage. Je propose à Eva de nous diriger par là-bas. Elle comprend tout de suite où je veux en venir et , toujours très coquine , n’hésite pas une seconde a me suivre.

Les arbres atteints, nous enlevons skis et anoraks. Nous décidons de nous asseoir dans un premier temps pour voir si l’endroit est fréquenté ou non. Car même si les arbres nous cachent un peu, si un skieur s’aventure ici il n’aurait aucun mal a nous voir. Par chance peu de gens passent près de nous et l’excitation du lieu publique commence à sérieusement nous envahir.

Eva se lève et va s’appuyer contre un arbre et me lançant un regard qui ne laisse pas de place aux doutes. Je m’enfonce dans la neige pour aller la rejoindre. Elle ne m’a pas encore touché mais l’idée de faire l’amour ici contre un arbre les pieds dans la neige alors que quelqu’un peut à tout moment nous surprendre a déjà rendu mon membre tout dur. Je l’enlace et l’embrasse doucement. Pendant que nos langues se caressent, je la vois défaire la ceinture et les boutons de son pantalon qu’elle baisse ensuite tout doucement se retrouvant ainsi en string devant moi. Elle se retourne face contre l’arbre et me présente ses fesses avant de faire glisser elle même son string à ses pieds. Je passe alors ma main entre ses cuisses et pose mes doigts sur son minou. Elle qui a besoin d’habitude de longs préliminaires est déjà toute mouillée. Apparemment la situation l’excite autant que moi.

N’y tenant plus je défais mon pantalon et le baisse en même temps que mon boxer libérant ainsi mon membre bandé. Je caresse ses fesses pendant qu’elle passe la main sur mon membre et mes boules. Je ferme les yeux et gémis doucement sous ses doigts. Je me rapproche enfin d’elle et fais glisser mon gland le long de sa fente humide. Elle me supplie d’entrer en elle et de la prendre, ce que je fais sans tarder. Elle pousse un petit cri une fois ma bite à fond en elle.

Je pose mes mains sur ses hanches et commence à bouger. Quel bonheur de pouvoir enfin aller et venir dans sa chatte. Je la sens toute trempée autour de mon membre et j’adore cela. Très vite je commence à accélérer mes coups de rein pour son plus grand plaisir, mes mains passant sous son pull pour caresser ses superbes seins.

Tout à coup je ralentis mes mouvements et je tend l’oreille. Des éclats de voix nous parviennent. La peur de se faire surprendre monte en nous mais l’excitation n’en est que plus forte. Maintenant nous ne devons plus faire le moindre bruit mais nous n’arrêtons pas pour autant. Au contraire je décide de jouer avec elle. Le fait de devoir être silencieux est d’autant plus excitant. Je bouge tout doucement et je regarde ma chérie qui serre les lèvres pour ne pas gémir. Puis je rentre mon membre d’un coup en elle d’un violent coup de rein. Sous la surprise elle laisse échapper un cri. Elle se tourne tout de suite vers moi pour me faire les gros yeux avant de rire. Je recommence l’opération. Ses traits se plissent et elle ouvre grand la bouche mais cette fois elle arrive a contenir son cri non sans mal.

Mais les voix s’éloignent bientôt et nous pouvons de nouveau nous lâcher ! Mon amour préfère quand ça va vite et elle me le fait comprendre. J’accélère donc de nouveau jusqu’à lui donner de grands coup de queue violent , ce qu’elle adore et elle ne cache pas son plaisir. Elle me crie de ne surtout pas m’arrêter car elle s’apprête à jouir. Je continue donc à ce rythme jusqu’à qu’un orgasme violent la submerge. Je m’arrête un moment pour lui permettre de reprendre ses esprits avant de recommencer mes mouvements.

Elle veut que je jouisse pour elle ce que j’en suis sûr je ne vais pas tarder à faire mais elle veut que je me retire avant …. elle veut avaler. C’est une chose qu’elle me demande souvent, elle adore quand je libère mon sperme au fond de sa bouche , ce qui , inutile de le dire , me provoque un plaisir fou.

La voir jouir m'a énormément excité et très vite je sens la jouissance monter en moi. Je lui dis et je la vois sourire, les yeux mi- clos. Je me retire doucement et elle se met tout de suite a genoux pour prendre dans sa bouche ma queue encore pleine de sa mouille. Puis elle commence à me branler énergiquement tout en me regardant dans les yeux. Il ne m’en faut pas plus et je jouis alors qu’elle me reprends dans sa bouche pour avaler tout mon sperme. Elle continue ensuite à me sucer pour ne pas en perdre une goutte puis pose un dernier baiser sur mon membre avant de se relever et de se rhabiller. Pendant que je fais de même nous nous regardons et nous ne pouvons nous empêcher de rire en pensant a ce que nous venons de faire !

Le temps de reprendre nos esprits nous rechaussons nos skis. En redescendant, le sourire aux lèvres, nous croisons quelques skieurs qui je suis sûr sont loin d’imaginer que nous venons de nous envoyer en l’air a quelques mètres d’eux !

On espère que cette histoire de sexe vous a plu et on attends vos commentaires sur notre mail. Car il y en a beaucoup d’autres…couplecokinn@hotmail.fr



0 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Une journée au ski

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante