ACCUEIL > Candaulisme > Récit : Aventures de Anne, offerte par mon mari

Aventures de Anne, offerte par mon mari

+11

Lue : 2871 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Anne22 postée le 18/02/2017
Je vais vous faire vivre une de mes toutes premières aventures d'exhibe et de soumission.
Tout est rigoureusement vrai évidemment.
Il y a environ 6 ans, pour une histoire d'assurance, je devais passer une visite médicale pour un crédit.
Alain décide que ce serait chez l'un de ses amis médecin, 66 ans, moi alors 30. C'est un médecin de sport.
Important pour comprendre.
Je vous raconte exactement, comment je l'ai vécu à l'époque, ne sachant pas la suite.
Nous entrons. Après les petits préliminaires le toubib me dit :
"Défaites vous!!" Je commence à chercher une cabine : rien ... "Allons !! Pressons !"
Je retire ma robe à boutons et reste en combinaison, slip, soutien-gorge et chaussures.
"Allons dépêchons !! " j'ai des documents à remplir, pressons. «Déshabillez-vous ! Jeune fille"
Je ne vous mangerai pas. Quoique.".... En souriant un peu.
(C'est un petit gros, pas beau du tout, un peu chauve, aux mains rondes ,doigts courts et boudinés.,
L'air un peu vicieux, je le sens)
Je regarde mon mari qui me fait signe OUI de la tête. Je retire la combinaison,
Je suis debout face au toubib devant son bureau. "Allons, jeune fille vite !!"Agacé et direct.
C'est alors que Alain se lève, derrière moi, dégrafe mon soutien-gorge, baisse mon slip très vite et le fait glisser à terre. Je suis totalement nue, en chaussures talons, face à ce vieux toubib qui me détaille.
Il me regarde des pieds à la tête, s'arrêtant sur mes seins, mon sexe, regard perçant dominateur ;
« Ah !! Enfin !! Et bien ce n'est pas trop tôt » dit-il. « C'est vrai qu'elle est magnifique et ravissante, Alain. Vous n'avez pas menti. ( ? Je ne comprends pas).
Heureux de vous connaître enfin jeune fille! »
À partir de là, je ne peux plus que faire ce qu'il demande, avec le soutien de mon mari qui trouve tout normal.
Il sait qu'il m'a à sa disposition "médicale", tout va commencer.
"Tournez-vous!" je m'exécute donc lui présente mon dos et mes fesses,
Je vois mon mari qui toujours me fait signe, "tout va bien, t’inquiète."
"Bien, maintenant venez me voir que j'ausculte ce corps admirable"...
Je fais le tour du bureau, poursuivie du regard par cet homme. Je suis maintenant à 1m de lui, debout, il reste assis. Il me saisit par la taille, m'approche de lui, de sa main gauche sur mes reins il me maintient très ferme, de sa main droite il commence à palper, soupeser mes seins.
Il tâte, titille les bouts entre ses doigts, glisse habilement vers mon ventre, appuie, descend sur les côtés de la chatte, adroitement sa main frôle plus que n'ausculte.
"Restez droite !!!! Et ouvrez légèrement vos jambes !!" Je le fais, bien obligée...
(Rappelez-vous, je suis en talons, ce qui galbe et amplifie toutes mes formes généreuses)
Je suis quasiment collée à lui, il a le visage à hauteur de mes seins, il se penche, repose sa tête sur ma poitrine pour "écouter" mon cœur ?? Surtout sans aucun appareil !!
Il se colle bien, me maintenant par derrière, toujours très énergique, il me scotche à lui, puissant.
Mes tétons à tour de rôle sont dans son oreille, ils touchent presque sa bouche quand il se tourne, la main gauche est sur le haut de mes fesses.
Je panique un peu, je ne comprends pas, mon mari toujours faisant le signe Ok.

Sa main droite continue à parcourir mon corps devant, palpant légèrement le haut des cuisses, le ventre, effleurant la chatte mais pas plus (que pour le moment !! je le crains).
Puis Il me retourne, sans ménagement, je suis dos à lui, nue debout entre ses jambes, mes fesses accolées pratiquement à son ventre. Je crois deviner une forme dure, en fait je ne sais pas ?
Il a tourné le fauteuil, toujours assis ? Il parcourt cette fois de ses deux mains, copieusement, mes seins, tout mon ventre pas à pas, mes hanches, le bas du dos au-dessus des fesses, une palpation au plus près, il descend encore vers le sexe, appuie des deux côtés de ma chatte, à la limite de la fente. En un mot il me pelote copieusement !!! Soit disant chercher des ganglions ou autre...
"Bien, bien, elle est très saine Alain vous savez, on va approfondir nos contrôles". Je veux la connaître par cœur, cette petite me ravit, vraiment.... » « D'accord ? » OUI Allez y dit Alain ; Faites !!

"Allez au milieu de la pièce, vous avez une ligne à terre, Allez ! Vite jeune fille!"
Et là, sous couvert d'un test d'équilibre il me demande:
"Mettez vos mains derrière la tête ! Fermez les yeux, n'ouvrez que si je le dis !
Il faut m'obéir, marchez en suivant la ligne...". (Je ne peux qu'obéir, je marche nue devant ces deux hommes, dans le noir) Et Bien sûr je m'écarte de la ligne !!
Le vieux toubib, me rattrape, me prend à pleines mains, me remet sur la ligne.
"Restez les yeux fermés bon sang ! Tournez-vous maintenant, faites le chemin dans l'autre sens!".
Toute nue en talons, le spectacle doit être assez excitant, je suppose.
Il me tourne lui-même, me fait pivoter plusieurs fois.
Je n'ai plus du tout le sens de l'orientation, la tête me tourne...
"Bon je vois que vous avez un problème, ce sera plus efficace avec un bandeau.
Vous ouvrez les yeux, vous n'obéissez pas !!" » « Vous allez me décevoir, je vais devenir exigeant ! ».
Il me met sur les yeux une sorte de loup comme on met pour dormir. Je ne vois plus rien. Je sens qu'il me saisit très collant toujours, pas du tout médecin, il m'installe me tenant par où il veut, bien fort de préférence, fesses, seins, hanches, il me fait mettre le dos sur une sorte d'échelle appuyée au mur,
(Comme celle pour exercice de sport), mes pieds reposent sur une barre en bas, de mes deux mains je dois tenir la barre tout en haut.
Je suis donc entièrement nue, de face, jambes ouvertes, assez écartée, dans cette pause j'offre tout, ma poitrine gonflée en avant, du fait des bras en l'air, ma chatte est sûrement bien visible...
"Bien, ne bougez plus !! Bon sang!!" Et là je sens qu'il pénètre deux doigts dans mon sexe,
(Deux doigts entourés d'un papier spécial gynéco glissant (en général les femmes docteurs utilisent ce système plus précis, cela implique un contact plus intime que le gant, on sent très bien les doigts).
Il me fouille gaillardement, écarte la chatte, la pétrit littéralement, comme une moule.
En fait il en profite et caresse inconsidérément le clito, je bouge, je supporte très mal.
"Allons jeune fille, voulez-vous bien me laisser faire !! ! Oui ou non !
Cette visite doit être complète. Je suis responsable. Alain aidez-moi. Dites-lui !".
"Ma chérie, laisse le TOUT faire ! Le docteur à tout pouvoir, ne pense à rien"
Donc je me laisse faire... il me fouille, me re pelote abondamment tout le corps, je sens ses deux mains boudinées sur mes seins, il ne fait plus semblant maintenant (mon mari a donné le feu vert) palpe mes cuisses de bas en haut, toujours à deux mains, remonte, frôle, caresse le pubis, glisse ses doigts sur ma fente etc...Il Passe derrière et pétrit mes fesses en les écartant pour "tester" les muscles ???

"Bien maintenant, il est important que vois si rien n'existe ailleurs..! "
Il me reprend toujours en me tenant bien dans ses bras, me fait monter sur une table.
Il retire le bandeau, je suis à quatre pattes sur la table le visage vers le bas, je ne le vois pas....
Il flatte mon dos avec volupté, la colonne vertébrale, les fesses, d'une main, puis de l'autre, paisiblement, comme une jument, passe sa main entre les fesses et hop !! Introduit deux doigts gantés toujours (comme tout à l'heure) dans mon petit trou ... cherche, il me maintient la tête de la main gauche
Cela dure au moins 5 minutes, facile. Durant ce temps il continue à me caresser de la nuque aux reins.
Il est très à l'aise avec mon corps, on le sent. Tout à fait tranquille et possédant.
Bien, « Bien, décidément Alain quelle belle femme vous avez ! »
Très saine vraiment « finalement facile à examiner et si docile !"
Encore un petit exercice et ce sera fini. C'est un test de souplesse,
Si vous ne pouvez pas c'est que vous avez un problème de reins.....Je devrai le signaler.
Vous allez faire tout ce que je vous demande jeune fille, sans réfléchir, le plus vite possible"
"Allez-vous accroupir au milieu de la pièce ! Allez!! Vite! Accroupie, jambes bien ouvertes, écartées. Allez ! Tendez les bras droit devant vous. Croisez-les sur la tête maintenant!!
Couchez-vous sur le dos !! Vos mains derrière la tête ! Gonflez votre poitrine !!
Respirez fort !! Ecartez les jambes au maximum !! Grand !! Plus !! Encore !! Encore !
Allons, entièrement ouvertes.
Votre sexe doit s'ouvrir, c’est indispensable. Attrapez vos pieds avec vos mains !!
Restez comme ça un moment !! Au moins 5 minutes, grande ouverte, avec cette position vous me prouvez votre résistance. (Bien sûr, je tiens la pause, je crois comprendre mais je ne veux pas le contrarier pour son rapport...)
Bien, Bien, c'est absolument magnifique !! Rien à dire, relevez-vous. Revenez «A » moi ! Jeune fille !
En passant il flatte plaisamment ma croupe, glissant sa main entre mes fesses, il accompagne mon chemin.
Je reviens vers le bureau où il s'est rassis, toujours nue debout devant lui, mon mari derrière regarde...
Il me pose des questions pendant 10mn, me scrute, me transperce à chaque réponse, la chatte, les seins,
Il prend tout son temps.........
"Vous êtes très belle, jeune fille. Tout va bien. Il faudra tout de même que je vous revoie, vite, une petite inquiétude au niveau des ovaires, rien d'important, je prescris les analyses, on verra.

"C'est vraiment très agréable vous savez d'ausculter une si belle femme, j'y ai pris beaucoup de vrai plaisir. Ça me change des sportifs" "J'aime beaucoup !!""Rhabillez-vous maintenant"

Là je m'aperçois que mes vêtements sont disséminés à trois endroits de la pièce, je dois encore me balader toute nue, Les récupérer, me rhabiller devant les deux hommes qui me regardent...ils ne font rien d'autre....
Au spectacle ni plus ni moins.

Alain m'apprendra, après, que tout était combiné, bidon, uniquement fait pour faire plaisir à ce toubib,
Qui lui a rendu des services.
Il me demandera si je veux bien recommencer.
Furieuse, j'ai refusé ? Puis accepté, cette fois en toute connaissance de cause, sachant que je devais arriver nue dès le départ de la visite, sans aucuns sous-vêtements.
Alain m'a accompagné les deux premières fois.
(Après une petite absence de 2 ans, j'ai repris des visites depuis, j'y vais tous les 6 mois, il vieillit (72 maintenant)
Mais à chaque fois, maintenant que j'ai évoluée, je lui donne ce qu'il veut, comme spectacle,
C’était le seul qui pouvait me peloter sans vergogne sous ce prétexte. (Vous verrez la suite).
Mais pas autre chose. Il me dit toujours en arrivant :
"Bonjour jeune fille, ma petite cochonne, tu sais comment je te veux !!!
Tu es gentille, tu vas me faire plaisir »

Vous voyez Anne est beaucoup plus salope que vous ne le pensiez, devenue exhibe progressive, bien formée,
Anne votre salope dévouée, bonne sœur.
11 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Aventures de Anne, offerte par mon mari

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante