ACCUEIL > Candaulisme > Récit : Candaulisme

Candaulisme

+72

Lue : 18805 fois - Commentaire(s) : 3 - Histoire de Claire0123 postée le 31/08/2013
Je m’appelle Claire, j'ai 19 ans et je suis avec mon copain depuis 4 ans.

Parfois lors de nos ébats nous imaginons qu'il y a un autre homme, que je branle un plus gros pénis que je branle, que je suce... au début je n'aimais pas beaucoup cela, mais j'ai commencé à y prendre gout, et l'idée m’excitait de plus en plus.

Mais un soir lors de nos ébats, alors qu'il me pénétrait je lui dis :
_ Tu as vraiment un petit zizi tout de même !
_ Que supposes-tu alors ? me répondit-il

Ils ne savait pas, qu’à force de me parler de plus gros pénis, plan à 3, et bien j'en avais envie désormais..
Et là j'ai pris mon courage à deux main, et je lui ai tout raconté
_ Eh bien, j'aimerais tant qu'il y est un autre homme dans la chambre et qu'il participe à nos ébats.. qu'il est un gros engin..

Et la contre toute attente, Jérémy l'a très bien prit, s'excite de plus en plus et jouis fortement, c'est alors que j'ai compris que ce genre de chose l’excitait, à mon plus grand bonheur !

Un dimanche soir Jérémy décida d'aller en boite dans un club. Pour l'occasion je me fis belle et sexy, avec une mini-jupe noire, des bas coutures et des talons aiguilles de 10cm. Mon copain adore me voir ainsi. Nous arrivâmes au club vers 11h30 et je m'aperçut que il y avait beaucoup d'hommes seuls. Après un verre tranquille, une série de slow commença. Mon mari n'avait pas envie de danser et je fus très rapidement invitée par un homme d'environ 25 ans. Il était très galant. Mais la fin du slow arriva et il me demanda de continuer la série.

Je lui répondis oui. A ce moment il commença à se rapprocher et je sentais sa virilité durcir, puis il glissa sa jambe entre les miennes. Je n'osai plus rien faire, il faisait sombre mais je devinais le regard de mon mari.
- vous venez souvent ici ? dit-il
- je suis mariée, répondis-je

Le slow venait de finir et sans un mot je lâchais mon partenaire et alla rejoindre mon époux.
-je suis tombé sur un dragueur qui se frottait entre mes jambes, dis-je à Jérémy
-je sais j'ai vu, répondit-il
-et cela ne te gêne pas, il n'avait qu'une chose en tête tu sais..
-non au contraire je suis excité, retourne danser avec lui les slows ne sont pas finis

Sa réponse ma fais extrêmement mouiller..
-Hum.. d'accord
-dragues le, allumes le

Puisqu'il était d'accord, comme un défi je me leva et alla invité mon partenaire qui s'était assis.
-excusez- moi pour tout à l'heure vous acceptez de continuer à danser?
-oui avec plaisir

Nous repartîmes sur la piste de danse et tout de suite il se plaqua contre moi
Je sentais son excitation revenir et il commença à se frotter sur mon entre-jambe et pour la première fois depuis qu'on est ensemble avec Jérémy, je me surpris à être excitée avec un autre homme. Je mouillais et dévorais des yeux mon partenaire.
-cela vous excite que je me frotte
-oui
-j'ai envie de vous
-moi aussi répondis-je
-embrassez-moi

Et sans autres mots, il me roula une pelle divine et j'eu un orgasme, je n'en pouvais plus.
Un homme m'embrassait devant Jérémy et cela m'excitait d'ailleurs Jérémy ça l'excitait aussi car il avait une bosse sur l'entrejambe.
Puis il glissa tout en dansant sa main devant lui et passa sous ma jupe et caressa ma culotte qui était trempée. Vu que je n'opposais aucunes résistance il passa un doigt dans ma fente trempée, un deuxième orgasme explosa sur son doigt.
-tu mouilles salope.( son ton avait changé )
-oui
-tu veux que je te baise?
-où, répondis-je
-viens à l'hôtel

Il me prit par la main et nous partîmes à l'hôtel, nous rentrâmes et l'homme dont je ne connaissais même pas le prénom, referma la porte.
-viens suces moi

Il sortit son sexe, une queue énorme surtout très épaisse, elle était dure, je pris se sexe énorme dans ma bouche et suçai cet inconnu. Mais très rapidement il me plaça le long du mur et derrière moi il commença à relever ma jupe, écarta ma culotte et s'enfonça d'un seul coup en moi. Je sentie mon sexe se dilater violement. Il faisait maintenant des vas et viens de plus en plus rapide, je mouillais de plus en plus.
-tiens ma salope, prends ça, tu aimes les grosses bites
-oui, j'étais au bord de l'orgasme et ces mots crus auxquels je n'avais pas l'habitude, me fis jouir d'une force telle que mon partenaire jouissait et m'envoya un océan de sperme au plus profond de mon intimité. Après plusieurs minutes, il se retira de moi et avec un baiser tendre sans un mot, il referma son pantalon ouvrit la porte et me laissa toute seule remplie de sperme.. Je baissai ma jupe et sans me nettoyer, je repartie de cette pièce vers chez moi
En entrant à l'appart je lui dis :
-voilà j'ai dragué ce mec...

Sans un mot il s'approcha de moi et m'embrassa tendrement, se serra contre moi et je sentis qu'il bandait.
-ça t’a excité de s'avoir qu'il me baisait
-oui, répondit-il
-tu n'es pas jaloux?
-je te l'ai jamais avoué mais j'ai toujours rêvé que tu me trompes.
-cela te plait d'être cocu, de savoir que ta femme est une salope?
-oui et désormais je veux que tu ais des aventures avec d'autres hommes. Je veux que tu me trompes Quand tu vois un belle homme, va le draguer et fais l'amour avec .Ma chérie sois une vraie salope, une vraie garce.
-tu me laisserai faire ce que je veux?
-oui et je serai soumis et docile.

Sans me laisser le temps de répondre il s'agenouilla, releva ma jupe et commença à me nettoyer ma chatte luisante de sperme, j'eu un orgasme et comme une vraie salope, je dis:
-lèche-moi salaud, tu désires que je te domine et bien tu ne vas pas être déçu. Oui mon chéri je vais te tromper, je vais avoir des amants, ils me baiseront sans arrêts, devant toi et en ton absence. Je vais devenir un vrai garage à bites.

Il me lécha au maximum et toujours agenouillé devant moi je compris qu'il avait jouit dans son slip.
Nous allâmes nous coucher et je ne dormis pas de la nuit. Des questions venaient sans cesses et au matin je fus réveillée par mon mari qui m'apportait le petit déjeuner au lit.
-bonjour chérie.
-bonjour Maîtresse lui dis-je
-excusez-moi, bonjour Maîtresse reprit-il.

Et là je compris que la soirée d'hier avait totalement changé ma vie.
Voilà un an que cette soirée a eu lieu et depuis je suis devenue chaude, j'ai des amants.
En un an j'ai eu des centaines de bites. J'ai pu goûter des bites de noirs etc.. hum..

Depuis on s'aime de plus en plus, sa renforce notre complicité, quand des hommes me font l'amour il est dans la pièce entrain de regarder, pour son plus grand bonheur et le mien, ça nous excite.

Un petit conseil pour les filles : Laissez-vous tenter, parler avec votre conjoint, si vous avez envie de plus gros pénis etc.., demandez à votre copain vous verrez vous serez surprise par sa réaction !
94 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Candaulisme

Le 2014-01-23 00:47:34 par TIGERsweet
C'est toi que j'aurais dû épouser,CLAIRE. L'initiation eût-été beaucoup plus rapide!! Le jour ou je publierais mon histoire tu comprendras le sens de cette remarque!! Ton histoire m'as beaucoup plu et je suis certain que la mienne te plaira aussi beaucoup!
Le 2013-10-11 22:10:14 par cedric_78
Bien l'histoire! ça me rappelle les premieres fois ou ma femme fessait pareil. Ceci dit une centaine en un an, il n'y a pas de place pour autre chose , ma femme n'en avait fait qu'une quinzaine!
Le 2013-09-28 14:49:25 par doudoumur
pas mal ...
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante