ACCUEIL > Hétéro > Récit : Chantage - Chapitre 2

Chantage - Chapitre 2

+63

Lue : 7507 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de LN78 postée le 01/01/2017
Après une nuit agitée, je me levais un peu groggy et pour le deuxième jour consécutif, j'appelais mon boss pour l'excuser de mon absence. Nous étions vendredi et je ne travaille habituellement qu'une demi-journée, il pouvait se passer de moi.

Je traînais un peu au lit, réfléchissant à ce plaisir prit la veille. Je me rendormie et c'est le clocher du village annonçant midi qui me réveilla. Je passais vite fait sous une douche chaude et alors que je venais juste d'en sortir, la sonnette de la maison retentit. Je passais rapidement un peignoir et regardais par la fenêtre. Je reconnus dans l'allée, la voiture de Laurent. Il sonna de nouveau, commençant à s'impatienter. Je descendis lui ouvrir et il fut surpris de me découvrir en peignoir.

- Bonjour Estelle... Vous n'êtes pas allée travailler ce matin?
- euh non, je ne me sentais pas très bien...
- ça va mieux j'espère?
- euh oui merci...

Il passa devant moi et je refermais la porte. Je restais un peu planté là tandis qu'il avançait vers le salon.

- Venez Estelle...
Je m'approchais de lui. Nous étions face à face. Il me regardait droit dans les yeux. Je baissai la tête. Il prit alors les deux bouts de ma ceinture et tira dessus, dévoilant d'un coup mon corps nu. Il glissa ses mains sur mes hanches.

- Pas ici... je ne veux pas que l'on risque de nous voir. lui dis-je paniquée.
- ok... je vous suis...

Je montais à l'étage. Il était juste derrière moi. Arrivés sur le palier, il ne résista pas plus longtemps et se colla à moi. Je sentais son souffle chaud dans mon cou. Il m'embrassa à cet endroit et glissa de nouveau ses mains sous mon peignoir, se saisissant de mes seins et les malaxant. Je m'abandonnais complètement dans ses bras, submergée soudain par une irrésistible envie de son corps.
Il me retourna et ses lèvres se posèrent sur les miennes. Sa langue s'enroula autour de la mienne et nous restâmes soudés un long moment, nous embrassant avec passion, ma poitrine écrasée sur son torse. Il avait glissé ses mains sur mes fesses et les malaxait.
Il me plaqua contre le mur et continua de m'embrasser dans le cou, sur les seins, suçant mes tétons.
Je le laissais faire, laissant mon plaisir irradié mon corps. Je le pris par la main et l'entraînais vers la chambre d'amis. Il m'embrassa de nouveau jusqu'au bord du lit où je m'assis. Mon visage était à hauteur de son ventre. Je dégrafais sa ceinture et fis descendre son pantalon. Un boxer gonflé apparut. Je tirais dessus et libérais un sexe de belle taille, gonflé, aux veines saillantes. Je le branlais un court instant et ouvris la bouche pour le sucer.
Il laissa échapper un murmure d'approbation. Je m'appliquais sur ce joli membre, le suçant avec délectation. Il continuait de gonfler dans ma bouche.
Son sexe était bien plus gros que celui de mon mari et c'était très excitant de le sentir coulisser dans ma bouche.

- très bien Estelle... hummm vous sucez bien...

Ces mots m'excitaient et je redoublais d'efforts.

- continuez comme ça... vous m'excitez... vous allez me faire jouir... surtout ne vous arrêtez pas...

Je ne voulais pas qu'il jouisse dans ma bouche... cela m'avait toujours dégoûté malgré les demandes régulières de mon mari...

- ah je vais jouir... continuez!!!

Je sortis alors son sexe et m'apprêtais à le branler mais il me demanda de le reprendre en bouche...

- non dans votre bouche... je veux jouir dans votre bouche... hhummm c'est trop bon...

Je ne savais plus quoi faire... je décidais de le reprendre en bouche... Sitôt que son gland toucha ma langue, je sentis la première giclée couler dessus, suivie de plusieurs autres. Ma bouche fut bientôt remplie de son foutre et j'eus d'autre possibilité que d'avaler le liquide visqueux. Laurent me tenait la tête et avait exprimer bruyamment sa jouissance. J'avalais en deux gorgées l'épaisse semence. Il ressortit alors son sexe.

- Exceptionnel... on ne m'avait jamais sucé comme ça... vous avez tout avalé... vous êtes une femme incroyable!! Passons maintenant aux choses sérieuses... mettez vous à quatre pattes!

Je m'exécutais, excitée par son ton autoritaire. A quatre pattes sur le lit, je sentis bientôt sa langue se poser sur mes lèvres. Il me lécha avec beaucoup de sensualité. Dans le miroir de la grande armoire, je voyais le reflet de notre image, image oh combien érotique d'un jeune homme à genoux me léchant telle une chienne en chaleur. Il se redressa enfin, son sexe avait repris de la vigueur. Il se positionna derrière moi et me pénétra d'un coup sec jusqu'à la garde. Je poussais un cri de surprise sous cet assaut. Il s'agrippa alors à mes hanches et se mit à me baiser avec force, son bas ventre venant, à intervalle régulier, claquer sur mes fesses. Les dimensions de son sexe et son rythme me procurèrent rapidement un orgasme.

- Quel salope... grogna t-il en donnant un dernier coup de reins en se vidant en moi. Je sentis son sperme gicler au fond de mon vagin.

Il s'écroula sur moi. Son sexe ramolli se fit éjecter de mon vagin. Allongés côte à côte, nous n'échangeâmes pas un mot, retrouvant doucement notre souffle. Il rompit le silence.

- quel pied!!! Estelle vous êtes une femme incroyable... en plus d'avoir un corps fait pour le plaisir, vous êtes une bombe sexuelle!!!

Je ne fis aucun commentaire. Je n'avais jamais pris autant de plaisir avec un homme et j'étais honteuse de cela. Mon propre gendre, le mari de ma fille venait de me baiser et je sentais que mon corps en redemandait.
Je me levais et partis prendre une douche pour effacer les traces de mon infidélité. A peine m'étais je glissée sous l'eau que Laurent me rejoint. Il me fixa de ses grands yeux noisettes et se colla à moi.

- Regardez dans quel état vous me mettez...

Je baissais les yeux vers son sexe qui était de nouveau au garde à vous... ce garçon avait une santé incroyable!!!

- Vous savez, avant à chaque fois que je venais ici, je devais me branler dès que je rentrais chez nous tellement j'avais envie de vous... vos fesses, vos hanches, vos seins... tout me fait bander chez vous!!

Je lui souris, gênée et flattée en même temps. Je pris du savon et commençais à le caresser avec. Son sexe gonflait encore dans mes mains, le savon les faisait coulisser en douceur. Il se plaqua à moi et me saisit les fesses. Il les écarta et fit jouer ses doigts sur mon petit trou, cherchant à en faire pénétrer un.

- Vous aimez?
- ... oui c'est agréable...
- Marc vous a déjà prise par là..?
- non...
- vous me laisserez essayer?
- je ne sais pas... on verra...

Il m'embrassa. Je sentais son sexe contre mon ventre, dur comme de la pierre. Je passais mes bras autour de son coup et il me souleva, me saisissant sous les cuisses. Son sexe entra en moi comme dans du beurre. Il me fit l'amour avec beaucoup de tendresse, me procurant un nouvel orgasme délicieux. Il me reposa avant de jouir et je décidais de lui faire plaisir et de le reprendre dans ma bouche. Je le suçais et finis en le branlant au dessus de mes seins. Il jouit une troisième fois en moins de deux heures. La quantité de sperme était moins importante bien sûr mais je m'en massais les seins en le regardant droit dans les yeux.

- tu es une sacré salope me dit-il... c'était la première fois qu'il me tutoyait et cela me troubla beaucoup. Je pris alors conscience que quelque chose s'était passé dans ma tête et dans mon corps.

Une fois rhabillés, je le raccompagnais jusqu'à la porte. Je l'embrassais une nouvelle fois.

- je reviens te voir mercredi... je veux que tu sois prête à me recevoir... mets tes sous-vêtements les plus sexy et attends moi dans la chambre avec un bandeau sur les yeux. Je serais là à 13h00.

Je frissonnais déjà de ce scénario et la semaine me parut longue...
63 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Chantage - Chapitre 2

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante