PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Cours particuliers

Cours particuliers

+16

Lue : 2286 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Roleplayer postée le 17/02/2017
Cams coquines
En fac de maths, Antoine avait décidé de se faire un peu d'argent en donnant des cours particuliers. Son activité marchait plutôt pas mal.

Il fut appelé par une mère qui trouvait que sa fille en terminale S pêchait un peu en maths et physique. Il se rendit au domicile de sa future élève, un pavillon cossu de la région lilloise.

"-Bonjour, je suis Antoine, je viens pour les cours de maths.

-Bonjour, entrez donc."

L'entretien avec la mère dura quelques minutes, ils se mirent d'accord sur les modalités et le prix. Les séances dureraient de une à deux heures. Il fit la connaissance d'Alexia, dix huit ans, jolie demoiselle châtain clair, de taille moyenne et de sa sœur Estelle tout juste seize ans, un peu plus menue mais pas moins jolie.

Les deux premiers cours se passèrent bien. Antoine était un objet de curiosité pour Estelle qui trouvait toujours une excuse pour venir les déranger.

Cette fois encore, Alexia habillée d'un jean et t-shirt recevait Antoine. Alors qu'elle planchait sur un exercice, il remarqua sur une étagère à portée de main une rangée de livres avec la tranche écrite en japonais. Il en tira un et le feuilleta. Alexia leva la tête pour le regarder.

Il sourit et dit:

"-T'es une fan de mangas?

-Ouais, tu connais?

-Bien sûr, j'aime bien aussi. T'en as pas mal dis donc."

Il en tira deux ou trois autres et se mit à rire.

"-Oooh! Je... vois que tu as aussi du "hentai"…"

Alexia devint rouge comme une tomate.

"-Oui, bon ça c'est... un peu moins officiel on va dire.

-T'inquiète pas je connais aussi. Qu'est-ce que tu aimes bien dans ces mangas... particuliers on va dire? Pour les mecs, j'avoue que les filles sont toujours sexy et innocentes, mais pour toi?

-Ben, les scènes X et les mecs qui sont pas mal non plus."

Il sourit. Le cours se termina et ils se donnèrent rendez-vous la semaine suivante.

A peine était-il parti qu'Estelle déboula dans la chambre de sa sœur.

"-Vous avez fini? Tiens tu lui a montré les mangas? Dit-elle en voyant quelques livres sur le bureau.

-Ouais, il aime bien aussi.

-Il a vu ceux un peu umm umm? Fit-elle taquine.

-Ouais.

-Rhôooo, il a dit quoi?

-Ben il connait.

-Tu l'as, tu sais celui avec le prof qui donne des cours particuliers? Dit-elle en riant.

-Esty, t'es conne!"

Estelle se mit à fouiller et le trouva rapidement.

"-Tiens, celui là! Dit-elle en lui tendant.

-Merci, je connais. Je te signale que dedans, une des sœurs se fait défoncer pour sa première fois! (…) Remarque, ça tomberait bien pour toi, hein?!"

Le visage d'Estelle se ferma, elle prit la mouche:

"-Connasse!

-Ooh, alleeer je rigole...

-Je t'emmerde..." fit-elle en sortant vexée de la chambre.

Estelle fit la tête pendant deux jours.

Comme à son habitude, Antoine arriva à quatorze heures ce mercredi après midi. Il sonna. Alexia ouvrit.

"-Salut Antoine!"

Il eut un petit moment de surprise. Alexia était en jupe, plutôt en mini jupe avec un pull fin moulant assez décolleté. Elle avait aussi des collants noirs transparents. Ses gros chaussons fantaisies façon tête de lapin tranchaient avec le reste mais la rendait craquante.

"-Salut Alexia, tu... tu te préparais à sortir?

-Nan, rentre."

Ils montèrent dans la chambre. La maison était silencieuse.

"-T'es toute seule?

-Ouais, Estelle est partie avec ma mère chercher sa nouvelle tenue de "cheer".

-De quoi?

-Cheerleader! (…) pom-pom girl si tu veux! On fait parti d'un groupe.

-Ah? C'est cool. Toi aussi t'es pom-pom girl?

-Ouais"

En parlant, il avait du mal à décrocher ses yeux des jambes et du décolleté de son élève. Ils s'installèrent et Alexia commença à travailler. Pas longtemps, car elle saisit un livre, se leva pour venir s'asseoir sur les genoux d'Antoine.

"-Tiens, j'aimerai que tu m'expliques mieux ça." Fit-elle en le regardant dans les yeux.

Surpris Antoine ne bougea pas et plaça machinalement un bras autour de la taille d'Alexia pour qu'elle ne tombe pas. Elle dégageait un léger parfum de vanille.

"-Euuhh, avec toi sur les genoux?... fit-il amusé.

-Ouais! Fit-elle en lui faisant un baiser rapide sur les lèvres.

-Heuuu, je sais pas si c'est bien ça...

-Mais si, aller, je te plais pas?

-Si mais..."

Il n'eut pas le temps d'en dire plus qu'Alexia lui roulait déjà un patin, accrochée à son coup. Elle laissa tomber le livre et se serra contre lui. Il répondit largement au baiser et glissa une main sur sa poitrine. La respiration de son élève s'accéléra. Il lui caressa la cuisse, remonta un peu sous la jupe pour découvrir qu'elle ne portait pas de collant mais des bas. Elle écarta les jambes, comme pour l'inviter. Il glissa sa main entre ses cuisses sentant la moiteur de son intimité. Elle inspira profondément et gémit quand il écarta sa culotte et glissa un doigt entre ses lèvres.

Elle brisa le baiser et le regarda. Elle avait chaud et les joues rougies.

"-Continue..." Murmura-t-elle.

Il se laissa entraîner, la leva pour l'allonger sur le lit, et lui retira sa jupe. Il la regarda en tirant sur sa culotte. Elle leva le bassin pour l'aider. Une petite toison ornait son pubis. Il se courba lui embrassa l'intérieur des cuisses, le bas ventre, avant de lui aspirer littéralement le minou. Elle était trempée sentant la langue d'Antoine l'explorer. Elle ne mit pas longtemps à jouir dans un gémissement discret.

Il se mit à côté d'elle et lui caressa la poitrine. Elle sourit et glissa une main sur le jean d'Antoine, malaxant une jolie érection.

"-Baisse ton pantalon, on n'a pas trop de temps.

-Ha bon?" Dit-il en s'exécutant.

Elle lui saisit la queue et commença à le masturber. Du liquide coula sur ses doigts

"-T'ain, toi aussi t'es tout mouillé" Dit-elle taquine.

-Tu peux enlever ton pull?

-Ouais, mais pas plus".

Elle enleva son pull et se remit à côté de lui en le branlant rapidement. Il fit glisser une bretelle de soutien gorge pour libérer un joli sein bien rond dont il aspira le téton. Elle lui serra un peu plus la queue. Il grognait, elle se décala, descendit vers son sexe qu'elle prit en bouche quelques instants. Sentant les lèvres chaudes l'envelopper, il ne put se retenir et éjacula. Elle le lâcha et recracha le sperme dans un mouchoir. Leur regard se croisèrent quand on entendit un voiture se garer dans l'allée. Sans un mot ils se rhabillèrent, Alexia fila dans la salle de bains. La porte d'entrée venait de s'ouvrir.

"-C'est nous! fit la mère. Vos allez bien là haut?

-Oui... oui oui madame!" Lança Antoine.

Alexia refit son apparition. Elle avait troqué sa jupe courte pour un jean. Cela fit sourire Antoine.

Estelle arriva à l'étage avec un sachet.

"-Cucou! Regarde Alex, j'ai aussi ma nouvelle tenue!" Dit elle en étalant fièrement sur le lit un ensemble bleue électrique et orange composé d'une jupette, un short court, une brassière et des socquettes. Elle regarda Antoine avec un petit sourire en coin.

"-Ha, c'est joli comme ensemble; Alexia m'a dit que vous faisiez parti d'un groupe de pom-pom girls?

-Oui, t'aims bien?

-Oui, j'ai déjà vu à la télé.

-Bha, on te montrera en vrai si tu veux, hein Alex?

-Pfff, arrête d'embêter Antoine.

-Bon, je... je vais devoir y aller. On a fini hein Alexia? Dit-il

-Oui oui, je te raccompagne".

Ils descendirent; La mère d'Alexia le paya quand Estelle se fit entendre.

"-Hé! Ho! Antoine a oublié son sac!

-Ha oui zut!" Fit il alors qu'il s'apprêtait à sortir.

Estelle arriva en trombe.

"-Tiens, à bientôt!"

Antoine la remercia et prit congé.

Les filles se retrouvèrent dans la chambre d'Alexia. Estelle rassemblait les pièces de sa tenue.

"-Vous avez bien bossé? Fit-elle.

-Ben ouais, comme d'hab... fit Alexia évasive.

-et... il a aimer ta tenue de travail?"

Alexia fusilla sa sœur du regard.

"-Hé! Mêle toi de tes affaires, d'accord?!

-Bha t'a laissé ta jupe dans la salle de bains, c'est pas discret. Tu l'as juste allumé ou... plus?

-Bon ça va! Ca te regarde pas ok?

-Moi non, mais t'as pas un nouveau copain...

-Esty, tu... tu me fais pas un coup de pute, ou bien... dit-elle furieuse en serrant les dents.

-Ou bien quoi?....

-Salope! (…) Oui on a... flirté, voilà!

-Baisé tu veux dire?

-Nan... et puis arrête d'être grossière.

-Tu l'as sucé?

-Putain, t'es chiante, tu veux les détails? Oui, il m'a fait jouir en me léchant et oui, je lui ai fait une pipe. Voilà, t'es contente? Maintenant vas-t'en!

-Bha je sais garder un secret tu sais; j'aimerai bien l'essayer aussi, c'est tout.

-Qu'est-ce qui te dit qu'il voudrait? A l'occasion tu fais des rêves, à mon avis il aime les filles matures.

-On verra le prochain coup...

-(…) Alexia lança un regard interrogateur.

-Euuhh, comme il avait oublié son sac, je lui ai mis un peu de lecture. Fit-elle hilare. Tu sais, le manga avec le prof et les deux sœurs qui...

-QUOI??? N'importe quoi, t'es vraiment nulle.

-Je suis certaine qu'il va aimer. On pourrait l'accueillir en cheerleader, il a l'air d'aimer les filles habillées court, comme dans les mangas. Par contre, il sera à moi en premier...

-T'es vraiment une salope Esty.

-Je ne sais pas laquelle de nous deux l'est le plus, puis t'as pas trop le choix, hein...".

Pendant trois jours les relations furent tendues. Alexia devait se résoudre à partager son nouvel amant si elle voulait qu'Estelle garde le silence. Elle décida de se mettre d'accord avec sa sœur.

Les vacances de printemps arrivaient, Alexia avait convaincu ses parents de prendre un cours durant les premiers jours. Son père était en déplacement, et sa mère rentrait assez tard.

A treize heures trente, Antoine sonna. Alexia vint lui ouvrir vêtue d'un jean et d'un pull fin.

"-Salut Antoine!

-Coucou Alexia, ça va? Il fut un peu déçu, espérant une tenue sexy comme l'autre fois.

-Ouais, impec."

Ils montèrent dans la chambre pour s'installer.

"-Ta sœur n'est pas là?

-Si, elle est dans sa chambre, pourquoi?

-Nan, comme ça..."

Il sortit de son sac ce qu'il avait préparé, puis le manga.

"-Ah au fait, j'ai... trouvé ça dans mon sac. Dit-il en regardant Alexia qui se mit à sourire.

-Ah ouais, C'est Estelle qui t'as fait une blague. Tu... tu l'as lu?

-Forcément.

-T'as aimé?

-Ouais".

Elle le regarda avec un sourire.

"-Bon, finit de préparer, j'arrive". dit Alexia en s'éclipsant.

Quelques minutes passèrent, Alexia ne revenait pas. Il se leva et appela dans le couloir.

"-Alexia? T'es où?"

-Là!

-Où ça , là?"

-La porte en face. Entre."

Il s'approcha, poussa la porte pour découvrir les deux frangines vêtues de leur costume sexy de cheerleader. La jupe plissée très courte couvrait tout juste le galbe de leurs fesses, la brassière zippée sur le devant laissait voir une bonne partie de leur ventre et avait un petit effet pigeonnant.

"-Ooh, waow! S'exclama-t-il.

-Tu aimes? Dit Alexia.

-Bha ouais...

-Et Esty, tu la trouves comment?"

Antoine rougit en regardant Estelle, un corps menu, de jolies jambes galbées avec ses socquettes bleues, sa brassière qui lui faisait remonter un peu la poitrine. Elle avait fait une queue de cheval avec ses cheveux.

"-Elle... elle est super mignonne..."

Alexia se leva, pris sa sœur par la main et l'amena à Antoine.

"-Tiens, elle ose pas te le dire mais elle a très envie, je te la confie.

-Envie?" Fit-il naïvement.

Elle lui lança un regard noir.

-Tu veux un dessin ou quoi!?" dit-elle sèchement.

Antoine trouva cette situation un peu embarrassante. Il croisa le regard inquiet d'Estelle.

"-Vous êtes certaines...

-OUI, c'est ok, hein Esty?"

Elle hocha la tête s'agrippant à la main de sa sœur qui s'en allait.

"-Alex... tu veux pas rester finalement? Murmura-t-elle.

-Ho c'est bon, tu vas pas mourir, tu veux faire la grande, assume!" Lui glissa-t-elle, cassante.

Elle la repoussa vers Antoine, sorti et tira la porte. Antoine regarda Estelle qui souriait timidement.

"-Bon, Estelle, je... je ne m'attendait pas trop à ça, on est obligé de rien tu sais. En tout cas j'aime bien ta tenue, la jupe est vraiment très courte, wow!. Vous avez pas un short en dessous normalement?

-Si, mais là je l'ai pas mis."

L'atmosphère se détendait un peu. Antoine était à la fois gêné et excité par l'envie de culbuter cette jeune et jolie pom-pom girl, si c'est bien ce qu'il avait compris.

"-Tu sais, j'aimerai bien aussi avoir des cours comme ma sœur.

-Ha ouais? T'as des problèmes en maths? Dit-il en riant.

-Naaan pas en maths!" fit elle en lui passant timidement les bras autour du cou.

Il posa ses mains sur les hanches d'Estelle

"-Vous êtes un peu des coquines non?

-Toi aussi puisque tu lis des mangas porno.

-Humm, c'est vrai, donc c'était toi le livre dans mon sac, hein?"

Elle lui fit une grimace.

Il s'était mis à lui caresser machinalement le dos. Elle avait la peau douce.

"-J'aime bien le décolleté de ton haut, t'as un soutien gorge?"

Elle sourit et le regarda.

"-Ben, à toi de voir!

-Attention, si c'est un défi mademoiselle!

-C'en est un!" Dit elle en rigolant.

Il entrepris de faire glisser doucement la fermeture éclair dévoilant un peu plus le décolleté d'Estelle qui le regardait. Il finit par la défaire complètement, libérant la jolie poitrine ferme sous les pans de tissus. Il y glissa sa main pour envelopper un sein. Elle respira profondément.

"Ha ben non, il n'y en a pas!" Fit-il en riant.

Elle lui sourit en retour, un peu décontenancée. Sentant les doigts d'Antoine courir sur ses tétons, elle lui caressa la tête et l'attira vers elle pour l'embrasser. Il la pelota avant de se pencher et de lui parcourir la poitrine avec la langue. Elle se raidit un peu, envahie par un plaisir intense.

"-Oooh ouiii..." soufflait-elle.

Il s'agenouilla, lui caressa les jambes, les fesses puis fit glisser sa culotte de coton blanc. Il découvrit un sexe glabre. Elle écarta un peu les pieds et lui saisit la tête quand elle sentit sa bouche chaude la recouvrir. Elle coulait déjà, envahie par la langue de son compagnon. Il lui malaxait les fesses alors que sa langue lui titillait le clitoris. Elle se mit sur la pointe des pieds, les jambes raidies en ayant un premier orgasme bruyant.

Alexia l'entendit de sa chambre et ne put s'empêcher de venir discrètement voir par la porte restée entrouverte.

Antoine se releva et serra Estelle contre lui en l'embrassant.

"-C'était ton premier cunni?

-Nan, mais c'était le mieux de tous.

-De tous?

-Heuu enfin, c'est le troisième...

-Déjà fait plus loin?

-Nan.

-Et... t'as envie?"

Elle acquiesça de la tête en se pinçant les lèvres

La relation était purement physique, mais elle lui mettait bien la gaule. Il enleva son polo et son jean en la regardant. Elle n'en perdait pas une miette.

"-Waow t'es musclé quand même, on dirait pas comme ça, fit-elle.

-Ha bon? Merci!" Il ne savait comment le prendre.

Il lui enleva sa brassière, lui caressa le dos en la tirant contre lui. La bosse de son caleçon frottait contre le bas ventre d'Estelle qui paru soudainement timide. Elle le massa timidement en pouffant.

"-Oh là là, c'est bien dur déjà!"

Elle le regardait en souriant. Il la laissait faire.

"-Hou là là, j'ai chaud... je... je peux l'enlever? Dit elle en tirant sur le caleçon.

-Ben oui."

Elle laissa glisser le caleçon au sol laissant apparaitre un sexe épais et bien droit.

"-Houu, c'est pfiouuu..."

Il l'embrassa pendant qu'elle le masturbait doucement.

Alexia les regardait toujours, elle s'était accroupie et se caressait doucement.

"-On peut quand tu veux" murmura Estelle.

Il la dirigea vers le lit, lui enleva sa jupette et l'allongea.

"-Tiens, Alex m'a dit de mettre ça" dit-elle en lui tendant un tube de lubrifiant. Elle mit une serviette éponge sous eux, ce qui amusa Antoine.

Il prit le gel, en appliqua sur le sexe de sa compagne et le sien. Il se plaça entre ses cuisses, s'allongea un peu sur elle pour lui rouler un patin.

"-Détend toi, ça va être cool;" lui glissa-t-il pour la rassurer.

Il plaça son gland sur les grosses lèvres d'Estelle et s'enfonça de quelques centimètres. Elle tenta de se dérober mais n'y parvint pas.

"-Oh putain, j'ai la trouille, attend." Haleta-t-elle.

Il se repris puis s'enfonça, brisant la barrière de sa jeune compagne qui poussa un cri en s'agrippant aux draps. Elle l'enserra dans ses jambes l'empêchant presque de bouger. Il ne pouvait faire que de petits va et viens. Elle avait les yeux embués de quelques larmes s'échappèrent sur ses joues.

Il lécha les petites trainées d'eau salée puis lui roula un patin.

Sous l'effet des baisers et de mouvements plus lents, la sensation devint plus agréable.

Antoine se sentait à l'étroit dans cette petite chatte. Elle le regardait en gémissant, sa poitrine ferme bondissait à chaque coup de rein. Elle eut un spasme quand il se raidit et l'inonda de sa semence. Il s'allongea sur le dos et la prit sur lui en lui caressant les reins.

Elle lui sourit fièrement.

"-J'ai eu un peu mal, mais c'était bien" murmura-t-elle.

Alexia avait assisté à la première fois de sa sœur en se doigtant, et voulait sa part elle aussi. Elle toqua à la porte et décida d'entrer. Antoine ramena machinalement le drap pour couvrir Estelle encore dénudée sur lui.

"-Alors, ça y est? Ca va?" Lança-t-elle.

Estelle la regarda furieuse.

"-Tu pourrais attendre un peu, t'es pas à deux minutes hein?"

Elle se leva, enveloppée dans le drap. Antoine s'entoura la taille de la serviette éponge qui portait quelques traces de leurs ébats.

"-Alors, t'es contente? Je parie que t'as chialé, chuchota Alexia moqueuse quand sa sœur passa devant elle.

-Connasse!" Fit Estelle en sortant.

Antoine avait surpris l'échange furtif entre les deux sœurs et parti rejoindre Estelle dans la salle de bain. Il revint le premier en ayant remis son caleçon.

Alexia l'attendait tout sourire.

"-Elle fait quoi Esty?

-Elle prend une douche vite fait. Dit-il en regardant Alexia avec envie.

-C'est bon, elle a eu ce qu'elle voulait?"

Antoine fut surpris par cette réflexion.

"-Je... tu es un peu rude avec elle, j'ai entendu votre échange tout à l'heure vous vous chamaillez toujours comme ça?

-Nan, mais elle m'énerve, elle veut tout faire comme moi.

-Vous battez pas quand même, ok, je suis là pour vous deux? Fit-il en riant.

-Ouais, on va se tenir! Pouffa-t-elle. Mais là je t'ai que pour moi ok?"

Elle s'était approchée de lui, la brassière un peu ouverte laissait apparaître un super décolleté.

"-Vous êtes mignonnes avec vos socquettes bleues...."

Mais elle ne le laissa pas en dire plus et l'embrassa en se frottant à lui.

"-Viens, allonge toi sur le lit."dit-elle.

Il s'exécuta, elle se mit à califourchon sur lui et le regarda. Il lui caressa la croupe.

Visiblement sans dessous, elle se glissa sur lui, montant sur son torse. Il se retrouva rapidement couvert par la jupette, le minou à portée de bouche. Il commença à l'explorer, elle s'appuyait sur lui en gémissant. Il avait un peu de mal à reprendre sa respiration et sentait le nectar intime d'Alexia le mouiller. Il tentait de l'accompagner en lui tenant les hanches, puis sentit les cuisses de la belle se refermer sur lui. Elle lui saisit la tête en jouissant fort. Elle se mit à rire en voyant la tête d'Antoine coincée entre ses cuisses.

"-Ca va? Fit-elle en relevant sa jupe.

-Humm, oui, je suis un peu écrasé mais ça va!".

Estelle entra dans la chambre en peignoir de bain et se mit à rire en voyant sa sœur à califourchon sur Antoine.

"-Ha ha ha! tu veux l'étouffer!

-Nan, faut qu'il me serve encore!" Dit-elle en le libérant.

A peine eut-il le temps de se relever qu'Alexia le rallongea, remontant sur lui.

"-Hep, tu bouges pas, reste comme ça!" Lui lança-t-elle.

Antoine se retrouva à nouveau avec Alexia qui lui offrait sa croupe à califourchon sur le torse .

"-Retire lui son caleçon!" ordonna-t-elle à Estelle.

Elle s'assit sur le bord du lit, tira le caleçon découvrant le sexe ramolli d'Antoine. Elles se regardèrent.

"-Ben alors? Tu t'en occupes ou quoi?" Fit Alexia.

Estelle se mit à caresser doucement Antoine qui avait penché la tête de côté pour la voir.

"-T'as un joli peignoir Estelle... fit-il en inspirant profondément.

-Merci, sourit-elle.

-Ouais, montre ce qu'il y a dessous au moins... fit Alexia en ouvrant le peignoir de sa sœur.

-Maaiiis, touche pas!" Fit Estelle avec un mouvement du buste.

Alexia la regarda dans les yeux avec défiance.

"-Bon, va falloir passer à autre chose là! Dit-elle en voyant les caresses timides de sa sœur.

Estelle rougit quand Alexia forma une bosse dans sa joue avec sa langue. Estelle fit non de la tête, alors que sa sœur lui faisait les gros yeux et un oui. Elle ne voulait pas perdre la face, et se courba vers le sexe d'Antoine. Il grogna quand il sentit la bouche d'Estelle sur son gland. Alexia le regarda avec un sourire en coin en lui faisant un clin d'œil. Elle appuya la tête de sa sœur sur le sexe durcit.

Estelle protesta.

"-Maaiiis, arrête!"

Antoine se sentit revigoré, mais les filles étaient intenables.

-Merci sœurette!" Fit Alexia en repoussant sa sœur et en se mettant à quatre pattes devant Antoine qui se relevait. Il lui retira sa jupe alors qu'elle cambrait les reins.

Elle poussa un gémissement quand elle le reçu en levrette. Estelle, aux premières loges la regardait se faire pénétrer. Antoine lui fit signe d'approcher, puis l'embrassa. Elle laissa glisser son peignoir.

Quel pied, il fourrait la grande en la tenant fermement par les hanches et galochait la petite qui s'était mise nue contre lui.

Alexia haletait, c'est alors qu'Estelle se saisit d'une règle souple sur le bureau et fouetta une fois sèchement les fesses de sa sœur qui poussa un cri.

"-Aïïïee! C'est quoi?" Fit-elle en regardant derrière elle. La tête à peine tournée, elle reçu un nouveau coup cinglant qui lui marqua les fesses.

"-AÏÏÏEee! Putain Esty, arrête! Tu fais mal!"

Elle tenta de repousser sa sœur d'une main, mais Antoine lui bloqua les bras dans le dos. Elle s'écroula en avant, la croupe en l'air. Antoine la pénétrait de plus belle et Estelle ne se gênait pas pour la fouetter sans retenue. Alexia, soumise, perdait pieds, ses cris mêlaient plaisir et douleur. Elle finit dans un râle animal quand elle sentit Antoine se répandre en elle. Il la laissa s'affaler sur le lit, défaite. Elle reprit ses esprits et se tourna vers ses bourreaux, Antoine roulaient une galoche à Estelle en lui pelotant les seins.

"-Putain, pourquoi vous m'avez fait ça?" Fit-elle les yeux embués en étouffant un sanglot.

Estelle lui montra le manga.

"-Rappelle toi de la dernière scène de celui avec le prof particulier, fit elle avec un clin d'œil.

-Et toi, pourquoi tu l'as laissée faire aussi? Fit-elle à Antoine.

-Bha c'était assez excitant, faut dire...

-Vous êtes des cinglés, vous m'avez fait mal." dit Alexia .

Le jeu était allé un peu loin, Antoine s'en voulait, Estelle savourait sa petite vengeance personnelle d'avoir vu sa sœur au bord des larmes.

Alexia était allongée sur le ventre, il lui caressa le dos et regarda ses fesses marquées de sept ou huit de coups de règles. Estelle n'y était pas allée de main morte.

"-Tu peux aller chercher une serviette mouillée à l'eau froide s'il te plait?" Demanda-t-il à Estelle.

Pendant qu'elle était partie, il se pencha, lui embrassa les épaules et murmura:

"-Excuse, c'est un peu con ce qu'on a fait.

-Bha ouais... hard surtout. Mais... j'ai pas vraiment détesté non plus...

-Ho? C'est vrai?"

Elle le regarda en souriant, il s'approcha et l'embrassa. Estelle revint avec une serviette qu'elle posa sur les fesses de sa sœur.

"-Pardon Alex! Fit-elle.

-Nan, mais c'est bon là, je suis pas à l'agonie non plus, soyez pas lourds! Fit Alexia en retrouvant se verve habituelle.

-Aaah, ça va mieux on dirait, dit Antoine taquin en lui caressant le dos.

-Ouais, ben la prochaine fois que vous voulez faire du SM, vous le dites ou vous le faites ensemble!"

Ils se mirent à rire, passèrent encore un bon moment dénudés à se câliner. Antoine reparti en fin d'après-midi, rendez-vous fut pris pour la semaine suivante.

Toujours ponctuel, c'est à treize heures trente qu'il sonna à la porte. Estelle vint ouvrir en tenue de Cheerleader.

"-Coucou!

-Salut! Fit-il en lui posant un baiser rapide sur les lèvres. T'es bien jolie encore? Ajouta-t-il taquin.

-Tu fermes les yeux et tu me suis, ok? Tu triches pas hein?

-Ok." fit-il en se prêtant au jeu.

Ils s'arrêtèrent à l'entrée du salon, après un court instant, Estelle dit:

"-C'est bon, tu peux ouvrir les yeux."

Quatre, elles étaient quatre, avec leur tenue sexy de pom-pom girls. Elles gloussaient en le regardant.

"-T'as perdu ta langue? Lança Alexia.

-Vous... vous faites une représentation? Vous êtes combien comme ça? Dit-il pour se donner une contenance.

-Dans l'équipe on est dix, fit Alexia en riant, là, voici Nadia et Pauline. On a plein de problèmes en math, va falloir que tu nous expliques... comme tu sais si bien le faire..."

Les filles se mirent à rire, l'après midi risquait d'être long et éprouvant...
16 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Cours particuliers

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante