ACCUEIL > Exhibition > Récit : Entretien d'embauche chapitre II

Entretien d'embauche chapitre II

+15

Lue : 1405 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de karine59 postée le 14/12/2018
Le lendemain au réveil j'eus le droit au café au lit puis mon petit déjeuner !
Après ma douche ,tandis que je faisais mes cheveux ,mon homme préparait ma tenue de travail .
J'étais contente de la manière que j'avais réussi mon stratagème mais me pointer devant mon patron avec cette tenue ,il va croire que je l'allume ! Mais c'était pour moi la seule façon de faire .
mon portable sonna , je décrochais et c'était Marco mon patron enfin bientôt mon patron ! Qui m'appelait pour me dire que la date de la visite était lundi après midi à 14h30 et que je devais être au bar à 13h30 tapante ! Il me rappela également de penser à une tenue plus féminine ! je lui fis par que je serais à l'heure et que je n'oublierai pas ses conseils sur ma tenue , qu'il me trouvera toute différente !
Il rigola puis me souhaita une bonne journée.
Mon homme vint à la salle de bain avec ma tenue en me demandant qui c'était au téléphone .
M : " C'était ma patronne , elle me demandait si je pouvais être là pour 13h30 lundi pour aller à la visite médicale ! "
P : " Tu es un amour chérie ! Tiens passe ta tenue pour voir ! Tu la mettras lundi pour aller à ta visite ! "
M : " Lundi ? Mais je.."
Il me coupa net en m'embrassant à nouveau comme la veille !
Je mis la tenue complète , on voyait mon soutif entièrement à travers les mailles du bustier et mon slip se voyait quand je me baissais qu'un peu !
P : " C'est parfait chérie ,tu es magnifique ! On voit rien tu sais tu peux me croire ! "
M : " Regarde chéri ,on voit mon soutif ,ma poitrine ressort vraiment et là quand je me baisse un peu on voit mon cul ! "
P : " Et alors ! Il est beau ton cul non ? "
M : " Si tu le dis ! Mais tu te rend compte que là bas on va voir ma poitrine et mes fesses ? "
P : " Oui et alors ? "
M : " Non rien , ne me fais pas de scène quand je rentrerai lundi ok ? C'est toi qui veux que je m'habille comme ça ! "
P : " Mais oui c'est moi chérie ! Je suis heureux comme tout ! Tu m'excites déjà , rien que de penser que tu vas me raconter tes journées de travail et ta visite médicale aussi ."
Le weekend fut admirable , mon homme avait voulu que je mette une mini robe pour aller balader en amoureux en ville et à la plage le dimanche , jamais je n'avais pu sortir dans notre ville ainsi habillée et j'avoue que je me sentais très à l'aise.
A la plage aussi il m'a étonnée , sur le sable dans les dunes ,il me demanda de me mettre à l'aise pour bronzer ,ignorant que nous allions à la mer ,je n'avais pas mis ni pris mon deux pièces.
Il insista pour que je retire ma robe en restant debout ,j'étais seins nus car avec cette robe je pouvais la porter sans soutif , en mini slip rouge , des gens passèrent et me regardèrent en souriant , en plus c'était un slip style un peu ficelle qui laissait voir une grande partie de mes fesses.
Je bronzais durant deux heures , sur le dos puis sur le ventre ,les fesses totalement découvertes car il avait rentré le tissu du slip entre mes fesses , je ne lui avais rien dit et l'avais laissé faire .
Au soir au lit ,je le remerciai pour cette fabuleuse journée , je l'embrassai longuement et descendit sous les draps pour lui faire une petite gâterie , une fellation maison !!!!
Il fut ravi de mon initiative .
Le lundi je fus prête très tôt car il travaillait d'après midi et voulait me voir avec ma tenue, je ne sais pas pourquoi mais il me proposa de le déposer à son pavillon à l'hôpital et de venir le rechercher au soir dans cette tenue !
Je fus surprise mais acceptai !
A 12h30 je le déposais ,il m'embrassa longuement alors que ses collègues arrivaient sur le parking .
Puis en route ,me dirigeai vers mon boulot , inquiète désormais à l'idée de me présenter ainsi vêtue devant mon patron .
A peine garée , je vis mon patron sortir du bar et allait à une voiture ,c'était une Mercédès décapotable ,bleue marine superbe.
Je fis un petit coup de klaxon ,je ne sais pas pourquoi mais il se retourna et regarda dans ma direction .
Il vint vers moi ,stout souriant ,je n'osais pas bouger de la voiture ,quand j'ouvris ma vitre , je vis dans son regard qu'il était ébahi de ma tenue surement.
En effet ma jupe extrêmement courte ,assise au volant le bas de celle ci arrivait à ras de mon slip sans doute .
Il ouvrit ma portière et alors que je guettais son regard il découvrit mes jambes et fit :
- " Ouah ! tu as bien suivi mes conseils je vois ! Tu es magnifique , très jolie et très sexy ! Tu viens on va aller deux minutes au bar puis on va y aller.
Je descendis de la voiture alors qu'il se tenait derrière la portière grande ouverte face à moi en mettant mon pied gauche au sol ,je ne pouvais éviter d'écarter mes jambes et ainsi lui faire découvrir mon slip rose fluo et j'en fus certaine car il me dit :
- " Joli rose fluo ! Je ne regrette pas ton embauche ! Tu es reconnaissante toi ! "
Et je ne sais pas pourquoi je lui répondis :
- " Je suis toujours reconnaissante , j'aime faire plaisirs ! "
Dehors il me fit la bise en me tenant par la taille .
Une fois au bar , des clients me regardaient de la tête aux pieds , le barman me fit la bise également ainsi que les deux hôtesses présentent ,l'une était assise à table avec deux hommes ,je m'avançais pour l'embrasser quand en me baissant je pensais à ma jupe courte , je tournais le dos à mon patron ,le barman et deux clients assis sur des hauts tabourets au bar .J'entendis derrière moi :
- " Elle a une petite culotte rose et un très beau cul ! "
Et l'un des hommes assis avec l'hôtesse répondit :
- " Et des jolis seins ! "
Le patron lança un " Bienvenue au Bar !!!!!
Il prit les clés de sa voiture et me prit par la taille en disant :
- " On y va ? "
Alors qu'on se dirigeait vers la porte de sortie , on entendit quelqu'un dire :
-" Met la lui pour moi ! "
Il s'excusa puis ouvrit ma portière , en m'asseyant ,ayant mis mon pied gauche dans la voiture ,j'écartais forcément mes jambes et lui montrai à nouveau mon slip rose ,cela me faisait sourire maintenant .
Il s'assit et démarra son bolide , j'avais de la place pour allonger mes jambes ,mon siège était assez incliné comme le sien d'ailleurs ,c'est bizarre mais je vous avoue que je me sentais bien avec lui ,plus stressée , mais détendue tellement détendue que je retirais mes pieds de mes sandalettes et là alors que nous sortions de la petite ville et entrions dans la campagne ,il me fit :
- " Tu as raison de te mettre à l'aise ! Tu peux mettre ton pied droit sur la portière tu vas voir comme c'est agréable l'air sur son pied !"
Je ne me reconnaissais plus car lui fis :
- " Ah oui ça doit être drôle ! "
Et alors que je levai ma jambe pour la mettre sur la portière ,je sentis que ma jupe gênait et sans attendre je me levais de mon siège et remontai ma jupe tout en haut de mes cuisses ,en regardant je vis mon slip rose qui était complétement découvert et en levant ma jambe pour poser mon pied sur la portière ,je vis en baissant ma tête entre mes jambes que l'écartement de ma jambe droite avait découvert une partie de mes lèvres et ma lèvre droite était elle aussi visible ,mais je fis semblant de rien .
Mon patron me regardait très souvent et notamment mes jambes et mon sexe sans doute puis me fit à un moment:
- " Tu es très nature toi ! tu n'as pas l'air d'avoir de complexe ? " et lui répondis:
- " Là où il y a de la gêne ,il y a pas de plaisir alors pourquoi se gêner ! "
Et il ajouta :
- " Tu aimes plaire ? " et lui fis
- " C'est agréable pour une femme de se faire admirer non ? "
Il mit son clignotant et s'arrêta dans l'entrée d'un bois , retira sa ceinture et défit la mienne et s'approcha de moi et glissa sa main entre mes jambes et me prit la vulve en pleine main et me la caressa , je le laissai faire sans bouger d'un centimètre puis m'embrassa langoureusement avec la langue .
Ses doigts pénétrèrent mon vagin , il me masturba le clitoris avec délicatesse ,puis baissa d'un coup mon siège et me retrouvai allongée ,il se mit devant moi ,et alors qu'il venait de déboucler sa ceinture et qu'il abaissait son jean et son caleçon en même temps , je ne sais pas ce qui me prit mais toujours aussi détendue je soulevai mes fesses du siège et agrippa l'élastique de mon slip et le tira vers le bas , il prit de chaque côté mon slip et le fit glisser de mes pieds ,j'ouvris en grand mes jambes , ma vulve était ouverte et mouillée et il m'enfila sa queue d'un coup sec dans le vagin puis après quelques va et vient se retira et descendit ,prit une couverture dans le coffre et la mit bien ouvert devant la voiture ,me fit descendre ,m'allongea et déboutonna ma jupe et la retira , j'étais fesses nues dans le bois ,il me harponna à nouveau ,se coucha sur moi et m'embrassa ,,il releva tellement mon bustier que par peur qu'il ne l'arrache je le retirai moi même je n'avais que mon soutif sur moi mais son envie était tellement forte qu'en quelques instants il dégrafa mon soutif et dévoila mes seins dont les bouts ut aussitôt sucés .
J'étais nue sur la couverture , mon patron entrain de me pénétrer et de me faire l'amour ,il y a 15 minutes j'étais une femme fidèle et en si peu de temps je venais de poser des cornes sur la tête de mon mari !!!!
Je ne pensais même pas à mon absence de contraception car en effet avec mon mari on faisait l'amour en pratiquant le retrait , il se retirait toujours avant d'éjaculer sur mon bas ventre car nous étions contre la pilule chimique et les préservatifs ne nous donnaient aucune sensation .
Je sentis d'un coup les jets de sperme envahir mon utérus et j'étais aux anges !
Je ressentis au même moment un énorme orgasme comme jamais mon homme m'a donné , mon vagin battait comme un cœur .
On s'embrassa à nouveau ,il se rhabilla et me leva me donna ma jupette que je rattachai très vite puis mon bustier qu'il m'enfila sans attendre ,il prit mon soutif et m'ouvrit la porte de la portière en ramassant mon slip qui était au sol dans la voiture et me fit :
- " Monte ,on va être en retard et toute souriante je fis :
- " Et ma petite culotte et mon soutif ? " Et il me répondit :
- " C'est inutile ça non ? Tu es mieux comme ça ! Pour faire la route ,tu le remettras en arrivant ,mais ta culotte elle reste dans ma poche ! Met ton pied sur la portière ! "
Et sans attendre je lui obéissais ,il mit sa main droite sur ma chatte et la caressa.
Arrivé au parking du médecin , il me rendit mon soutif que je mis en vitesse car du monde arrivait et alors que je lui demandais mon slip il refusa et m'ouvrit la porte ,je descendis de voiture en ouvrant largement mes cuisses et lui dit :
- " Tu as vu , elle est toujours aussi belle ? "
Nous étions attendu et la secrétaire nous fit entrer de suite dans le cabinet du médecin .
Ils se connaissaient très bien car ils se firent la bise , quelques renseignements sur mon état général et il demanda si mon patron devait sortir mais je lui fis que non .
Il s'adressa à nouveau en me disant :
- Dr : "Bien vous allez vous déshabiller , pour la pesée et l'auscultation , vous pouvez mettre vos vêtements au porte manteau prés de la chaise ici à côté du bureau , vous ne gardez que le slip ! "
La chaise était à la gauche du médecin juste derrière lui , mon patron me voyait donc en face , je retirai mes sandalettes et bustier puis dégrafai mon soutif ,j'étais embêtée car il m'avait de ne garder que le slip mais je n'en portai pas , je regardai Marco qui me sourit ,il avait compris mon embarras .
Je gardai donc ma jupe , le médecin se leva et quand il me vit seins nus avec ma jupe il insista pour que je la retire , je pris mon courage à deux mains et l'enleva dans son dos car il contrôlait la balance ,quand il me vit nue il fit:
Dr : " Ah vous ne portez pas de slip c'est ça ? C'est très bien aussi ! C'est bien la première fois que je vois un employeur assister à la visite médicale d'une future employée , c'est bien ça !!! "
Après la pesée ,je fus mesurée ,puis tension ,examen de palpation des seins , du bas ventre puis posa les étriers et me fit mettre les pieds dans ceux ci en les écartant assez fort ,j'étais à présent avec les jambes écartées ,je vis que mes lèvres étaient ouvertes car en face il y avait un grand miroir et je distinguais bien mon sexe ,mes lèvres étaient très largement ouvertes et ma vulve brillait.
Il s'assit sur un tabouret entre mes jambes ,alluma une lampe en direction de ma vulve et à l'aide d'une gantée introduisit un puis deux doigts dans mon vagin ,il explora celui ci sur tous les côtés puis posa un speculum ,en l'ouvrant assez fort ,il fit cette remarque :
Dr : " Ah vous avez eu un rapport récemment ! Je vois la présence de sperme !"
Je regardais Marco qui fit :
- " Oui nous avons fait une pose en route ! "
Le médecin se mit à sourire puis annonça que mon utérus était très rouge et j'avais de grosses grappes d'ovules prêtes à être fécondées , puis me demanda quelle pilule je prenais mais lui fit part que je n'avais aucune contraception et que j'aimerai qu'il me fasse une ordonnance pour une pilule du lendemain suite à la présence de sperme dans mon vagin.
Mon patron fut surpris mais le médecin le rassura , il injecta à l'aide d'une seringue très fine un produit au fond de mon utérus et me certifia que je ne courais aucun risque d'être enceinte mais qu'il allait me poser un mini stérilet au fond de mon vagin en précisant que même votre mari ne s'en apercevra pas .
Il posa le stérilet puis je ne sais pourquoi il appuya à la base de mon capuchon recouvrant mon clitoris et le décalotta totalement ,jamais je n'avais été examinée comme ça ,mon clitoris grossissait il m'expliqua que c'était pour dilater ma paroi vaginale afin que le stérilet bouche bien l'entrée de mon utérus , je sentais qu'un orgasme allait venir ,mes jambes se resserraient par réflexe et me fit :
- 3 Vous allez avoir un orgasme assez fort puis le capuchon va recouvrir à nouveau votre clitoris ! "
Puis il lubrifiant sur deux de ses doigts et les fit pénétrer dans mon anus pour un examen et au moment ou il était entré de 2 ou 3 cm ,l'orgasme vint d'un coup , je gémis assez fort , l'orgasme fut si fort que des jets d'un liquide blanc opaque sortaient de ma vulve et me fit :
- " Vous êtes une femme fontaine en plus ,tu as de la chance Marc ! "
J'étais très gênée , il essuya avec du sopalin les flaques puis ma vulve ,mon capuchon se remit en place , il retira le speculum et me demanda de me lever ,debout ,il me fit pencher en avant en écartant mes jambes ,tout ça face à Marco , il écarta mes fesses et examina à nouveau mon anus puis me fit relever et me demanda si j'étais sodomisée régulièrement , je fis que non ,très rarement mais me conseilla de le faire plus souvent pour éviter la présence d'hémorroïdes qui n'attendaient qu'à sortir.
Une fois rhabillée ,il me donna un verre d'eau et la pilule du lendemain pour plus de sécurité .
Il me conseilla de ne pas avoir de rapport avec éjaculation vaginale dans les deux heures qui suivent .
Une fois le certificat rempli qui donnait le feu vert à mon embauche ,on sortit rejoindre la voiture ,j'étais rouge de honte , Marco était souriant mais me fit un petit sermon sur le fait que je pouvais tomber enceinte.
Bref en route ,il s'arrêta au même endroit qu'à l'aller ,mit la couverture au sol et me déshabilla totalement ,me fit mettre à genoux et me sodomisa avec force ,ses jets de sperme inondaient mon anus puis me rendit mon slip et une fois habillée ,on se remit en route .
Arrivés au bar ,il m'embrassa longuement et me rappela que je commençais demain à 17h30.

Fin du chapitre II
15 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Entretien d'embauche chapitre II

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante