PAGE D'ACCUEIL > Exhibition > Récit : Entretien d'embauche Chapitre III et Fin

Entretien d'embauche Chapitre III et Fin

+5

Lue : 1236 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de karine59 postée le 14/12/2018
Cams coquines
CHAPITRE III

J'eus juste le temps de faire la route pour aller chercher mon homme à son Pavillon à l'Hôpital.
Dés qu'il sortit et qu'il me vit ,il me fit signe et avait un grand sourire.
En voiture ,il m'embrassa longuement ,il avait pensé à moi toute l'après midi .
Il me demanda tout de suite de raconter un peu mais lui avouai que je préférais vite rentrer et me détendre .
A la maison ,il me prit dans ses bras et m'embrassa à nouveau en me déclarant qu'il m'aimait encore plus fort.
Tandis qu'il m'embrassait je pensais à ce que j'avais fait avec mon patron ,m'être exhibée devant lui dans cette tenue l'avait excité mais après tout c'est mon homme qui me l'avait demandé , certes parce qu'il croyait que j'avais une femme pour patronne et en plus homo mais j'avais largement profité de ma situation.
Je voulus retirer ma tenue et me mettre en liquette mais il insista pour qu'il puisse admirer la star de la journée .
Il avait préféré être assis en face de moi afin de se régaler du spectacle de mes cuisses mais surtout de ma culotte.
P: " Alors ,vas y raconte ,je te sers un Porto !"
M : " Bon , dés que je suis arrivée , je suis rentrée dans la salle ,la patronne était là , il y avait deux clientes attablée , elle m'a fait la bise et m'a fait des compliments sur ma tenue ,que j'étais parfaitement dans le cadre du boulot !
Puis elle m'a présentée les deux femmes qui étaient là ,deux homos en couple , elles m'ont dit toutes les deux " Bonjour ma chérie ", l'une d'elle a mis sa main sur ma cuisse mais assez haut tu sais pour me tirer vers elle "
P : " Ah oui , Elle voulait te toucher tu crois ? "
Je profitais de l'occasion pour lui dire ce qu'il souhaitait entendre .
M : " Là où elle a mis sa main c'était clair ! Juste en bas de mon slip à peu prés ! "
P : " allez !!! "
M : " Si je te le dis ! Tu vois c'est ce que je pensais ,dans ce milieu là ,elles veulent te mettre la main dessus , c'est malsain ! Mais après j'ai vite compris "
P : " Quoi ? "
M : " La patronne , enfin Claire m'a demandé de la suivre à son bureau et là je la sentais pas ,j'étais tendue ,je m'attendais à quelque chose ! "
P : " Raconte ! Et bois ton verre aussi ! "
Je bus mon verre en quelques gorgées simultanément et mine de rien mon homme me resservit un Porto .
M : " Elle m'a fait assoir et m'a dit qu'elle était surprise de ma tenue , qu'elle ne s'attendait pas à ça de ma part , qu'elle pensait vraiment que j'étais la parfaite hôtesse qui lui fallait , puis elle m'a demandait de me relever et de tourner sur moi même , j'étais comme paralysée tu sais ! Elle m'a dit qu'elle devait prendre mes mesures pour commander ma tenue et si cela ne me dérangeait pas , je lui ai dit que non puis la porte s'est ouverte et sa concubine est rentrée , elles se sont embrassées sur la bouche par des petits bisous ,puis elle s'est présentée comme étant Marie et m'a fait la bise aussi .
Claire lui a dit qu'elle était sur le point de prendre mes mesures et elle était toute contente ."
P : " Elle est comment sa copine ? "
M : " Marie , elle doit avoir 25 ou 26 ans ,elle est jolie , c'est une belle fille , bien foutue ! "
P : " Ah tu vois que tu commences à regarder les femmes autrement ! Elle te plait ? "
M : " Ah ! Idiot va ! Bref , Marie m'a dit d'un coup , déshabille toi Isabelle , met toi en petite tenue qu'on prenne tes mensurations !! "
P : " allez , En slip ? Tu t'es mise en slip et soutif ? "
M : " J'étais bien obligée ! Mais c'est pas tout! "
P : " Qu'est ce que tu as du faire ? "
M : " Laisse moi parler !!!!! J'ai retiré mes sandalettes , j'ai enlevé mon bustier et ma jupe et là Marie me regardait tout le corps de la tête aux pieds ,c'était gênant tu peux pas savoir . Elle m'a demandé de tourner sur moi même , puis s'est approchée de moi pour prendre mes mesures ,j'ai du lever mes bras et elle a passé le mètre ruban par derrière mon dos pour revenir sur le devant de mon soutien gorge.
Puis disait en Marie les mesures et elle les notait sur un petit carnet puis elle a dit ,bon et sans soutif maintenant et elle m'a demandée de retirer mon soutien gorge ,j'étais pas à l'aise du tout là "
P : " Tu l'as enlevé ? "
M : " Bin oui ! qu'est ce que je pouvais faire d'autres ? Elle a pris la même mesure ça portait de 5 centimètre de différence , mais surtout elle a fait la jonction sur l'un de mes tétons et restait toujours à cet endroit là , puis ma taille , mes hanches ,en mettant toujours sa tête sur moi , puis la hauteur de mes jambes du sol jusqu'à l'intérieur des cuisses mais jusqu'en haut sur mon minou tu vois ! "
P : " Elle l'a touché ? "
M : " Elle s'est pas gênée , Marie a fait des photos de moi habillée puis sans mon bustier ,en slip soutif ,seins nus etc... !"
P : " C'est quoi l'etc... ? "
M : " Tu fais exprès ou je dois te faire un dessin ? "
P : " Non ? tu as retirée ta ...."
M : " Ma culotte et si ! Claire m'a dit qu'au point où on en était ,il n'y avait plus que mon intimité à montrer pour aller sur la balance , j'ai retiré mon slip et suis aller sur la balance et figure toi que Claire s'est penchée pour lire mon poids en mettant sa tête au niveau de ma vulve et je te jure que son nez était à ma vulve et j'avais l'impression qu'elle la respirait à plein poumons . "
P : " J'aurais voulu être là ! "
M : " Oui ça t'aurait excité ça ,je pensais à toi tu sais ! Après j'ai cru que je pouvais me rhabiller mais non , elles se sont mises à me regarder comme si j'étais une bête curieuse , Claire à palper mes seins ,mes fesses ,caresser mon ventre en me disant que j'avais la peau très douce puis a dit que c'était un tord de mettre un soutif car mes seins étaient trop beaux pour être compresser toute une journée , que j'allais me sentir mieux sans soutif , comme la culotte qui n'était pas très hygiénique ! Et m'a dit de faire un essai pour voir ce que j'en pensais en allant chez le médecin comme ça ! "
P : " Et alors ? Tu n'as pas mis ton ..."
M : " Non je me suis rhabillée et elle a posé mon soutif et mon slip sur son bureau ! Je lui ai dit que mon bustier en maille était trop ouvert et qu'on voyait mes seins en entier mais elle a dit que c'était mieux come ça , on est sorti du bureau pour rejoindre le restaurant , elle a embrassé Marie à nouveau et nous sommes partis dans sa voiture chez le médecin ! "
P : " Tu es sorti dehors sans slip avec tes seins qu'on voyait à travers , J'y crois pas ! Putain c'est génial ça ! "
M : " Oui toi ça t'excite je m'en doute mais moi ,j'étais gênée tu sais ,elle regardait toujours mes seins et mes cuisses en roulant car avec cette jupette là ,assise en voiture tu sais ce que c'est hein ! Tu aimais que je montre ma culotte au routier quand tu doublais !!! Et bien là c'était pareil sauf que j'avais pas de culotte tu comprend ! "
P : " On voyait ta nénette ? "
M : " Bin oui ,qu'on la voyait ! Chez le médecin , nous sommes passées toute suite , c'était un homme et quand je l'ai vu j'étais paralysée ,je ne savais plus quoi , j'imaginais déjà qu'il allait me demander de me déshabiller pour m'ausculter . On s'est assise , elle m'a présentée ,que j'étais là pour la visite d'embauche et avoir mon certificat de santé d'Hygiène . En Belgique c'est obligé dans ce genre d'établissement d'avoir un certificat d'hygiène pour les femmes ,c'est une visite intime comme chez le gynéco . "
P : " Allez ? Il t'a fait ça ? "
M : " Et oui et la totale ! Mes seins ;mon cul et ma chatte tout a été examiné à fond et tu sais pas ca que j'ai eu en plus ? "
P : " Non vas y dis moi ! "
Là je profitais de l'occasion pour lui dire qu'on m'avait mis un stérilet par mesure de précaution car il y a eu plusieurs cas de femmes qui se sont faites violées dans ce genre d'établissement et du coup le gouvernement Belge avait fait une loi obligeant de devoir mettre un stérilet ! "
M : " Je vais aller dans l'ordre , il m'a posé des questions sur ma santé ,si j'avais été opérée etc...
puis m'a demandée de me mettre en petite tenue pour me peser , je lui ai dit que je venais de le faire mais il a répondu que cela été de son devoir de le faire dans la procédure médicale lors d'une embauche .
J'étais pas à l'aise , tu parles j'avais rien dessous ,mais Claire lui a dit que je n'avais pas de slip ni de soutien gorge car les filles avaient fêté mon arrivée en m'aspergeant de champagne quand j'étais entrain d'essayer mes tenues et du coup mon slip et soutif était entrain de sécher au bar ! "
P : " Elle est sympa ta patronne non ? "
M : " Oui ,heureusement qu'elle a dit ça ,je me suis sentie tout de suite mieux ! Je me suis mise nue sans problème , je me sentais à l'aise ,il m'a pesée ,mesurée , puis il a palpé mes seins longuement , puis je me suis mise sur la table d'examen , il a palpé mon ventre puis a mis mes pieds dans les étriers et a écarté très fort mes jambes , tout se fait dans son bureau ,pas de rideau pour me cacher ,Claire a tout vu ,en plus j'étais tournée vers elle ,face à elle car la table était derrière son bureau ,elle voyait ma chatte ouverte et tout ! Il a mis un doigtier ,a enfoncé ses doigts dans mon vagin et m'a trituré dans tous les sens , puis il amis un spéculum qu'il a ouvert au maximum et à regarder avec une petite sonde caméra ,on voyait tout dans un écran à côté de lui , j'ai vu tout l'intérieur de mon vagin , mon utérus ,mes ovaires et tout quoi !
J'ai eu la honte quand il a dit que les matières blanches qui se voyaient à l'écran c'était un restant de sperme et m'a dit que j'avais du avoir un rapport sexuel spermatozoïdaire hier soir ! J'ai pas pu dire non ! "
P : " Il a vu ça ? "
M : " Et oui et j'étais gênée ! puis il m'a fait mettre à quatre pattes sur la table les fesses à l'air toujours avec le speculum dans le vagin et m'a fait un toucher rectal approfondi ,c'était interminable !
Puis à nouveau sur le dos et là il m'a expliqué l'obligation de mettre un stérilet par mesure de précaution car il y a eu plusieurs cas de femmes qui se sont faites violées dans ce genre d'établissement et du coup le gouvernement Belge avait fait une loi obligeant de devoir mettre un stérilet ! "
P : " Il t'a mis un stérilet ? Non ? "
M : " Si j'ai un stérilet là ,dans mon vagin "
Et me met à pleurer en me forçant bien sur , il me console et là je lui dit :
M : " Tu vois tes idées de m'envoyer là bas,comme ça ! Alors que je le sentais pas , je me retrouve chez un médecin les cuisses ouvertes à me faire poser un stérilet de force ! "
Il me console du mieux qu'il peut puis à court de larmes je finis par me calmer .
M : " Oui , tu as raison , c'est peut être mieux comme ça tu pourras éjaculer en moi maintenant , c'est bizarre la façon qu'il a eu pour me mettre le stérilet , il m'a décalotté le capuchon de mon clitoris en appuyant à la base de celui ci ,mon clitoris a grossi et est devenu dur ,je sentais l'orgasme venir ,il m'a dit que c'était normal si je jouissais , c'était pour dilater mon vagin et mon utérus afin de bien positionner le stérilet , j'ai joui comme jamais chéri je t'assure que j'ai eu un orgasme énorme , il a placé le stérilet et mon capuchon s'est remit tout seul sur mon clitoris ,Claire était là à côté de moi et regardait ma chatte tout le temps s'était pas marrant comme après midi tu sais ! "

Il se leva pour aller chercher la bouteille de Porto au réfrigérateur ,là j'eus une idée qui me traversa l'esprit ,je me soulevais de l'assise et remontai de quelques centimètres ma jupe puis tirai sur mon slip afin de l'avoir un peu flottant afin qu'il la voit en se rasseyant devant moi .
Il me servit un autre Porto , je rentrais dans son jeu car il sait très bien que l'alcool me désinhibe complétement et me rend amoureuse , en me penchant pour prendre mon verre sur la table du salon je m'étais assise en ouvrant mes jambes et là le résultat fut immédiat , son regard se porta sur mon entre jambes , il me fit :
P : " Ne bouge pas chérie ,attend ! "
Il prit le miroir de ma grand mère qui était posé sur la sellette prés de lui et le mit face à moi entre mes jambes et me demanda de regarder , je fis la surprise en disant :
M : " Mais tu vois ce que ça fait !!! T'imagines que j'ai été comme ça toute l'après midi ! "
P : " Oui c'est super ça ma chérie ! On voit ta culotte ! Tu penses que tu as montré ta petite culotte à des femmes homos ,tu as du les exciter grave ! Et faut que tu montres ce que ça donne sans slip ni soutif chez le médecin , allez chérie tire les ! "
Profitant de son excitation et voulant aussi un peu me déculpabiliser de mon comportement de femme infidèle , je me levai et retirai ma culotte puis mon bustier afin d'ôter mon soutien gorge puis remis mon soutif.
P : " Viens ici au bureau et met ta chaise comme elle était chez le médecin , au même endroit ,même distance que je vois ce qu'il a vu ! "
M : " C'est une reconstitution ou quoi ? tu vois que tu regrettes , tu m'en veut hein ? C'est toi qui a voulu que je m'habille comme ça , je sais bien que j'aurais pas du accepter de retirer ma culotte et mon soutif mais je te demande pardon chéri ! "
P : " Non pas du tout chérie ,je t'en veux pas au contraire , tu m'as fait plaisirs d'y aller , en plus avec la tenue que je voulais et ta séance nue avec tes patronnes m'excite à mort ! Non j'aimerais voir comment tu étais si j'avais été à la place du médecin c'est tout chéri ! "
M : " Ah ok je comprend ! Tu m'as fait peur sur le coup !
La chaise se trouvait là ,à 1.50 m de son bureau ,Claire était à la même distance ! "
P : " Attend chérie ,je prend mon portable je vais faire une photo pour avoir un souvenir de ça ! "

Et tandis qu'il retourna au salon , j'en profitai pour remonter ma jupe de quelques centimètres afin qu'une fois assise il puisse se délecter et surtout lui faire croire que le médecin avait vu mon intimité , bien que réellement , il a du voir ma chatte ! Et une fois assise , j'ouvris mes lèvres afin de l'exciter et de le faire fantasmer encore plus !"
Il prit sa place derrière le bureau et me dit :
P : " Tu étais comme ça ,t'es sure ? "
M : " Non j'avais mes pieds autour des pattes de chaise comme d'habitude , comme ça "
Et là je vis son regard se fixer sur mes cuisses , les yeux grands ouverts quand je mis mes pieds autour des pieds de chaises , en écartant mes jambes ,je sentis mes cuisses se séparaient l'une de l'autre et mon sexe s'ouvrir .
P : " Ne bouges pas chérie ! "
Il prit son portable et de sa place fit quelques photos puis vint me les montrer en agrandissant l'image on voyait non seulement que je n'avais pas de culotte ,mais mes lèvres étaient ouvertes et totalement visibles du bureau et me fit :
P : " Regarde ce qu'il a vu chérie quand tu étais assise en face de lui , Ta chatte ! Elle était ouverte comme ça tu crois ? "
M : " Je sais pas , comment veux tu que je le sache ? J'avais pas de culotte , oui il a vu mon minou c'est sur vu la photo mais je sais pas si elle était ouverte comme ça ! "
Il posa son portable et m'embrassa tout excité , en me caressant les seins puis mis sa main entre mes cuisses et pour lui faire plaisir ,j'ouvris mes cuisses en grand afin qu'il puisse me pénétrer, il était excité , chaud bouillant .
Au même moment une voiture s'arrêta devant la maison , c'était pour des pubs dans la boîte aux lettres , il se redressa et me dit :
P : " tu vas les chercher chérie ? "
M : " Pas comme ça ! Vas y toi ! "
M : " Non ,tu vas y aller comme ça ! Avec ta mini jupette et tes seins découverts , allez ma chérie et prend ton temps ! J'espère que tu verras du monde ! "
M : " Tu veux vraiment que j'y aille comme ça ? "
P : " Oui ! Après on ira faire un tour au jardin derrière ! "
Je me levai et me dirigea vers la porte ,l'ouvrit et me dirigeai vers la boîte aux lettres étant derrière moi à me regarder , je me penchais pour prendre les pubs en lui faisant voir la moitié de mes fesses et en ayant les jambes un peu écartées afin qu'il voit également mes lèvres et ma vulve .
Je fis le bonjour à un personnage imaginaire afin qu'il croit qu'une personne ait vu mes seins et ma tenue sexy .
De retour à la maison ,il me demanda qui était là ,je lui fis part que c'était les voisins qui rentraient.
Il était tout excité puis me fit sortir au jardin afin de regarder le potager et les massifs de fleurs .
Derrière chez nous il y avait un petit immeuble composé d'une vingtaine d'appartements et des hommes y fumaient au balcon ,c'était des logements sociaux où la plus part des femmes étaient souvent habillées comme des prostituées , souvent elles faisaient le ménage en slip ,seins nus chez elle .
Les hommes et quelques femmes qui étaient au balcon ,nous regardaient ou plutôt me regardaient.
Les Portos que j'avais bu me faisaient de l'effet et j'étais bien ,je me sentais une autre et mon homme s'en aperçu de suite .
il me prit par la taille et m'embrassa très amoureusement , je tournais le dos à l'immeuble quand je sentis sa main se poser sur mes fesses et la fit glisser sous ma jupe en relevant celle ci ,j'étais consciente qu'il était entrain de montrer mes fesses aux gens mais fis celle qui était sous l'emprise de l'alcool et me laissai faire , se sentant maître de la situation il quitta mes fesses pour glisser sa main entre mes jambes en me caressa la vulve .
Toujours en lui faisant croire que je n'étais plus moi même , j'ouvris un peu mes jambes pour lui faciliter le passage ,il n'hésita pas à glisser ses doigts à l'intérieur et me faire des va et vient dans le vagin ,alors qu'il me caressait le clitoris je fis celle qui reprenait ses esprits et lui fis :
M : " Chéri ,on est dehors , on nous regarde , qu'est ce que tu fais ? "
Et le laissant encore me caresser ,tout en lui faisant croire que j'étais consciente qu'on nous regardait je lui fis :
M : " J'ai envi chéri ! Viens on va rentrer faire l'amour "
Là ,il fut surpris car jamais je ne lui proposai ça , c'est toujours lui qui propose pour nos rapports et cela depuis notre mariage.
On rentra , tout en montant l'escalier qui menait à la chambre il me caressa les fesses et une fois au lit , nue j'ouvris les jambes et me mis en position gynécologique comme chez le médecin après midi et lui fis :
M : " Voilà comment j'étais chez le médecin tout à l'heure face à ma patronne , comme ça et j'ouvris mes lèvres et lui fis :
M : " Docteur ! Vous voulez bien m'examiner ? "
On fit l'amour durant plus de trois heures et éjacula pour la première fois dans mon vagin à trois reprises.
Voilà la fin de ce récit , de ce fantasme que j'aimerais vivre !

Isabelle.
5 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Entretien d'embauche Chapitre III et Fin

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante