ACCUEIL > En groupe > Récit : Fin des cours

Fin des cours

+4

Lue : 37769 fois - Commentaire(s) : 3 - Histoire de MissCandy postée le 16/07/2008
Ca y est les cours sont finis, place aux vacances, aux fiestas, au soleil et surtout au sexe estival !
Mais avant d’arpenter les plages à la recherche de belles conquêtes et puisque le soleil nous fait défaut pour l’instant, j’ai décidé de commencer par la soirée étudiante de fin d’année.
C’était ce samedi, toute la fac s’était donnée rendez-vous afin d’évacuer le stress des examens et de clore une année éprouvante. Grosse ambiance en perspective, ou plutôt chaude ambiance, en tout cas moi j’y suis allée avec la ferme intention de me trouver un bel étalon (ou deux) pour la soirée.

Longue préparation, je me devais d’être au top, à la fois sexy et classe, un brin provocante. J’ai opté pour une petite robe bustier bleu ciel qui m’arrivait à mi-cuisse, en dessous seulement un string noir transparent, pas besoin de soutien-gorge ma jeune poitrine tient très bien toute seule. J’ai lâché mes longs cheveux bruns, j’ai souligné mes yeux bleus avec du crayon noir, un peu de parfum et c’est parti !
A peine arrivée dans la salle louée pour l’occasion, j’ai ressenti la chaleur de l’ambiance, alcool et débauche enivraient les jeunes étudiants que nous sommes. Accompagnée d’une amie, Alice, je suis allée vers le bar, trois vodka pomme plus loin, on commence à se sentir à l’aise. Alice est une jolie blonde aux yeux bleus, un peu forte mais avec une étonnante poitrine, un 90C, bien mis en valeur ce soir par un décolleté blanc pigeonnant.

A côté de nous une bande de gars de 5e année, pour des seconde année comme nous ce sont de belles proies. Et je peux vous dire que nous n’étions pas prêtes de laisser passer cette chance. Petit regard coquin en coin, sourire innocent, la panoplie de la petite garce bien déployée. En deux temps trois mouvements on se retrouve mêlées aux étalons, ils sont quatre et nous seulement deux, la lutte des mâles commencent. C’est à qui obtiendra en premier nos faveurs, Alice part danser avec un certain Greg, genre gros rugbyman bien baraqué, et moi je reste installée au bar avec le reste de la troupe. Un des gars me plaît plus particulièrement, Antoine, allure de sportif ténébreux tout à fait prometteur pour mes attentes. Je lui fais bien comprendre que c’est à lui que j’en veux, ma jambe frôle la sienne, je m’approche très près de son visage pour lui parler (musique oblige !). Du coin de l’œil j’aperçois mon amie en train de danser avec son Greg, ils sont bien collés l’un à l’autre, il lui embrasse le cou, un genou bien tangué dans l’entrejambe d’Alice et une main qui se ballade sur son cul. Je vois qu’elle ne perd pas de temps et j’ai moi aussi envie de passer à la vitesse supérieure.

- La musique est trop forte ici, si on allait dans ta voiture pour discuter ?

Une lueur s’allume dans ses yeux, mon cavalier n’en espérait apparemment pas tant, je le suis vers la sortie puis dans sa 206 grise futur lieu du crime. Très engageant, Antoine, se met à me rouler des pelles tenant mon visage entre ses deux mains. Nos langues se caressent, mes lèvres aspirent les siennes, et la température monte d’un cran. Il laisse glisser ses mains sur mes seins qu’il me touche à travers ma robe, il est presque sur moi, sa main descend sur mes cuisses, puis remonte…toc toc toc, sursaut, Alice et Greg tapent sur la vitre, on leur ouvre et ils s’installent sur la banquette arrière. Antoine et moi sommes un peu gênés, mais nos compagnons ne se font pas une formalité de notre présence, ils se chauffent tous les deux, le gars a carrément la main dans le décolleté de mon amie et elle s’emploie déjà avec la braguette de monsieur.

Je regarde mon amoureux d’un soir, un petit rire complice et un haussement d’épaule, après tout on va pas se gêner pour eux. D’autant plus que ces deux-là m’ont encore plus excitée. Antoine a dû le ressentir, car il a défait son pantalon et j’aperçois très bien la bosse dans son caleçon. J’y envoie une main pour le libérer un peu, il m’embrasse pour me remercier et abaisse ma tête vers sa queue. Je m’emploie à le sucer à califourchon sur les sièges avant offrant mon cul à la vitre passager. Sa queue est fine mais longue, je m’attarde sur son bout jouant de ma langue, et je le lèche de tout son long jusqu’aux couilles, j’enfourne enfin sa queue dans ma bouche, avec une main il m’exerce une petite pression me tenant par les cheveux. Son autre main est à la recherche de mon cul, il soulève ma petite robe déjà dangereusement retroussée, et me caresse les fesses, un doigt soulève mon string et sans ménagement il me plante un doigt dans la chatte. Cet attouchement me fait vibrer et je me sens mouillée comme une chienne, j’accélère ma pipe et pompe mon partenaire bien profondément palpant ses couilles et le branlant avec fougue.

Il me relève alors, sentant qu’à ce rythme il ne tiendrait pas longtemps, je comprends qu’il compte bien profiter de la soirée et ça m’excite d’autant plus. Il me cale bien dans mon siège et fais sortir mes seins de ma robe, pendant qu’il me les lèche et me mordille les bouts tendus, sa main est retournée explorer ma chatte de deux doigts et son pouce s’active sur mon clitoris. Je me laisse faire et je jette un œil dans le rétro. A l’arrière, les choses ont aussi bien avancées, ma copine est en string en train de pomper le gars, ce dernier me regarde dans le rétro comme un vicieux. Je vois les énormes seins de mon amie balancer au rythme de sa fellation cognant contre les cuisses de son homme. Soudain, les deux garçons se font signe et nous passons tous à l’arrière, Antoine me retire mon string et m’assoie sur ses genoux, l’autre garçon fait de même avec Alice nue désormais. Je frotte mon cul sur la queue bien raide de mon ami, lui a passé sa main devant et me touche la chatte toute épilée. L’autre gars rapproche le visage d’Alice du mien, il veut que l’on s’embrasse toutes les deux et on s’exécute !

J’attrape le visage de mon amie et lèche ses lèvres, elle me suce la langue et on dure comme ça pendant quelques minutes. Je m’amuse avec ses seins en lui pinçant les tétons, Greg se joint à ma main et on la tripote à deux. Mon étalon me presse un peu et me retourne contre le siège, ma robe ressemble plus à une ceinture maintenant et je suis presque sur la planche arrière, je sens sa queue entrer d’un coup vif dans ma chatte bien prête à l’accueillir, je gémis et pousse des petits cris chaque fois qu’il me l’enfonce, c’est si bon. Je retourne un peu ma tête et à côté de nous je vois mon amie qui joue les cavalières avec l’autre gars, elle se déchaîne sur lui en lui écrasant presque ses gros seins dans la figure et l’autre la tient fermement par les fesses pour l’aider dans son va et vient. De mon côté, mon apollon me culbute de plus en plus fort en me traitant de petite chienne qui aime la bite. Oh ça oui que je l’aime et pas qu’un peu !

Il m’appuie sur le bas du dos pour me cambrer un maximum, les voitures ce n’est pas le plus confortable mais c’est quand même bien excitant. Sa main toujours dans le bas de mon dos, il fait descendre son pouce en direction de mon petit trou et s’emploie à préparer le terrain, il me donne ensuite son pouce à sucer et me doigte l’anus, toujours en me pénétrant. Ensuite, sans rien me demander, il sort sa queue et me la fourre dans le cul, il enfonce doucement et je me détends au maximum, ça passe très bien et je suis au bord de l’explosion.

J’entends l’autre ordonner à mon amie de le sucer de nouveau et mon compagnon à moi s’active de plus en plus dans mon cul, je pousse un gémissement plus fort, une secousse dans tout le corps, quelques secondes après je sens mon partenaire me presser un peu plus fort avec un petit râle avant de me gicler dans le cul. Je me retourne un peu et je vois mon amie finir d’avaler le gars. Finalement, elle m’a confié qu’elle n’avait pas vraiment pris son pied mais je lui ai dis que je l’avais bien pris pour elle…
4 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Fin des cours

Le 2009-02-28 16:39:52 par Pierre le Grand
Je deviens un lecteur attentif de tes partouzes. A la fin des cours on est moins stressé que dans l'amphi. Moi aussi j'ai baisé en limousine, si tu veux me lire: Baiser en Mercédès qui va paraître bientôt. J'espère avoir tes commentaires Pierre le Grand
Le 2008-10-17 15:07:37 par ed24
miss candy réalise décidément de belles escapades... un peu à l'étroit celle-ci..rire
Le 2008-08-19 20:50:09 par lechene
une histoire très serrée, (dans la voiture et dans les sexes) très chaude, heureusement l'honneur est sauf: c'est une voiture française!!!!!
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante