PAGE D'ACCUEIL > Hétéro > Récit : La belle soeur 1

La belle soeur 1

+32

Lecture : 3266 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de flopro postée le 05/06/2018
Cams coquines
A l'époque de cette histoire, je n'avais que 17 ans. Mon frère plus vieux que moi de 9 ans s'était marié avec Estelle, très jolie blonde aux formes généreuses. Depuis qu'il l'avait rencontré, j'avoue que j'avais fantasmé sur elle. A chaque fois qu'ils venaient dormir à la maison chez nos parents, je fouillais leurs affaires, à la recherche d'une culotte ou d'un soutien gorge. Je m'enfermais ensuite dans les toilettes et me branlais en pensant à ses gros nichons.

J'éprouvais bien sûr de la culpabilité car il s'agissait de ma belle soeur, de la femme de mon frère mais à chaque fois, je ne pouvais m'en empêcher.

Un jour, alors que mes parents étaient partis en voyage et m'avait laissé seul à la maison, mon frère s'invita pour le week-end. Il y avait un match de foot auquel il était invité et la maison de nos parents était à proximité du stade. Ce n'était pas la première fois mais d'habitude sa femme ne l'accompagnait pas. Cette fois c'était différent car ils avaient fait des courses ensemble l'après-midi et habitant à 50km de là, c'était plus simple qu'ils restent dormir à la maison.

Bref une fois mon frère parti au match, je me retrouvais seul avec Estelle. Elle proposa de nous préparer à manger. Je lui proposais de l'aider et on se fit un plateau télé. On s'installa devant un bon film. Elle était dans le canapé et j'avais pris le fauteuil à côté. Je l'observais du coin de l'oeil. Elle portait un jean, un grand gilet noir sous lequel elle avait un débardeur de la même couleur. Le décolleté mettait particulièrement bien en avant ses gros seins et je ne pouvais m'empêcher d'y jeter un oeil régulièrement. A force de regarder et d'imaginer des choses, je bandais comme un âne... heureusement le plateau me cachait !!

Mon érection n'arrivait pas à redescendre et alors que j'avais fini de manger, je gardais le plateau sur mes genoux, de peur qu'elle ne me voit. Elle se leva pour aller poser son plateau dans la cuisine et revint vers moi. Elle voulut prendre le mien mais je m'y agrippais fermement.

Elle fut surprise et insista et c'est alors que le plateau chavira sur le côté et mon assiette tomba. Elle se précipita pour ramasser et le plateau tomba également. Mon sexe déformait mon pantalon... comme souvent quand je reste à la maison, je n'avais pas mis de caleçon, mon pantalon de survêtement était érigé en chapiteau.
Je tentais bien de dissimuler mon désir ardent mais les yeux d'Estelle tombèrent dessus. Elle eut un petit sourire et s'empressa de ramasser tout et de repartir vers la cuisine.

Je ne savais plus ou me mettre et me pliais en deux sur le fauteuil. Mon sexe ne voulait pas débander et plus j'y pensais et plus je bandais !!

Estelle revint et se réinstalla sur le canapé comme si de rien était. Une demi-heure plus tard lors d'une page de pub, elle se leva pour aller chercher à boire. Me voyant dans la même position, elle me regarda surprise.

Mon sexe bandait toujours et commençait à me faire mal !!

- ça va me demanda-t-elle inquiète
- euh oui... oui ça va...
- tu... tu es toujours dans le même état me demanda-t-elle soucieuse
- euh... euh...oui...
- holala mon pauvre... ça risque de te faire mal à force !

Voyant ma grimace sur mon visage, elle comprit que le mal était fait.

- tu ne peux pas rester comme ça, tu devrais aller mettre de l'eau froide dessus ! me dit elle pleine de compassion

Je n'osais me lever, honteux de lui montrer une nouvelle fois mon pantalon déformé.

- tu crois...?
- oui c'est le seul moyen à mon avis.

Je pris un coussin et cachais mon bas ventre en me levant. J'allais dans la salle de bain et ouvris le robinet d'eau froide. Je m'en aspergeais le sexe mais rien n'y faisais. Plus je voulais débander et plus je pensais à ma belle soeur et plus je bandais !!

- ça va tu dégonfles me demanda-t-elle depuis l'autre côté de la porte.
- euh... non... mais ça va aller... merci...
- bon je te laisse mais n'hésites pas si tu veux que je t'aide.

A ces simples mots, je me remis à bander plus fort. Je pris un verre d'eau froide et trempais mon sexe dedans. Il se mit enfin à dégonfler pour mon plus grand soulagement.

Je pus enfin ressortir de la salle de bain. Je retournais un peu honteux dans le salon.

- alors ça va mieux ??
- oui merci... je suis désolé...
- désolé de quoi... c'est la nature, t'inquiètes pas pour moi, j'en ai vu d'autres !! dit elle en rigolant.

Je me rassis et constatais qu'Estelle avait quitté son gilet. Elle s'était allongée sur le côté et j'avais du coup une vue plongeante sur son décolleté. Il ne fallait pas que je regarde trop au risque de, de nouveau, me remettre à bander !

Le simple fait de me dire de ne pas y penser opérait l'effet inverse sur moi. Mon sexe se remettait à gonfler et je vis bientôt mon survêtement se remettre à gonfler. J'attrapais le coussin et le plaquais sur mon entrejambe. Cette manoeuvre n'échappa pas à Estelle.

- encore ??? me dit elle surprise
- hein... euh... non... je ne savais plus quoi dire...
- c'est pas possible... c'est le film qui t'excite ???

Le film était un film policier et n'avait rien d'excitant !!!

- non je ne sais pas... je comprends pas ce qu'il m'arrive...
- c'est quand même pas moi qui te mets dans un état pareil me demanda-t-elle sérieusement.
- euh.. non... enfin... je ne sais pas...
- bah si c'est le cas, c'est plutôt flatteur mais tu devrais te soulager pour éviter ce genre de désagrément !!
- ah...

J'étais tout penaud et j'avais honte de tout cela.

- tu veux qu'on parle de ce que tu ressens, ça peut peut être t'aider à dédramatiser la situation...
- non... ça va aller...
- si tu veux te caresser, tu peux, ça ne me dérange pas.

Je la regardais un peu choqué par ce qu'elle venait de dire. Elle s'était rassise et me regardait avec un sourire plein de tendresse. Elle s'était penchée en avant, prenant appuis sur ses genoux.
Mon regard ne put s'empêcher de plonger dans son décolleté.

Elle pencha la tête et regarda elle aussi.

- c'est donc ça qui te fait de l'effet...??
- euh non... pardon je ne voulais pas...
- t'excuses pas, c'est très flatteur que mes seins te fassent cet effet là !! tu les trouves beaux?
- euh oui... ils sont très beaux...
- tu voudrais les voir??

Je manquais de m'étrangler en entendant ça.

- euh... euh... euh... oui dis je timidement...
- ahah!! je le savais !! ok alors à une condition que tu me montres ce que tu caches depuis tout à l'heure.

Et sur ce, elle se leva et retira son débardeur, dévoilant son soutien-gorge noir bien rempli. Elle dégrafa celui-ci et je vis alors apparaître l'objet de tous mes fantasmes, ses deux seins énormes. Ils tenaient parfaitement droit et je voyais les tétons érigés.

- à ton tour me dit elle autoritairement en tirant sur le coussin.

Je soulevais alors mon bassin et baissais mon pantalon. Mon sexe tendu à l'extrême apparu.

- wahou !! joli morceau laissa-t-elle échapper... Depuis le temps que tu es en erection ça doit commencer à te faire mal !?
- un peu oui... Dis je tout penaud !
- tu permets me dit elle en s'approchant.

Je la regardais s'avancer vers moi sans rien dire. Elle se saisit de mon sexe et le serra entre ses doigts.

-oulala, elle est toute gonflée et toute chaude... Je ne peux pas te laisser comme ça !!

Elle commença alors à me branler doucement. J'avais ses gros nichons juste sous les yeux et je bandai encore plus fort.
Elle se pencha et je la vis ouvrir la bouche pour accueillir ma queue toute raide.
Je n'en croyais pas mes yeux de voir ma belle sœur me sucer au milieu du salon.
Elle semblait y prendre un vrai plaisir et je gémissais sous ses coups de langue, sentant la sève monter. Elle dut le sentir car elle ressortie mon sexe de sa bouche et continua de me branler lentement. Un premier jet de sperme jaillit et retomba sur mon ventre.

- ahhhh fit elle satisfaite tandis que mon sexe crachait plusieurs autres jets. L'abondance de mon éjaculation me surprit tout autant qu'elle. Elle se pencha de nouveau sur moi et happa mon sexe pour le nettoyer complètement. Elle se redressa ensuite et se lécha les doigts afin de récupérer le précieux nectar.

Malgré tout cela, mon sexe ne débandait pas et plus je la regardais, avec ses seins dressés fièrement, et plus je bandais.

- et bien décidément tu as une santé de fer me dit elle en souriant et en flattant mon sexe par une nouvelle caresse. Elle attrapa une boite de mouchoirs sur la table basse et épongea le sperme qui avait coulé sur mon ventre. Je la regardais faire. J'avais envie de lui sauter dessus mais je me retenais.
Elle se releva de nouveau et m'observa un court instant. Elle jeta un oeil à l'horloge qui indiquait tout juste 22h00 et je la vis déboutonner son pantalon, le faisant glisser pour me dévoiler un petit slip noir. Le petit vêtement glissa rapidement rejoindre le reste de ses affaires me faisant découvrir un sexe entièrement épilé. Je me redressais et me précipitais dessus, l'embrassant à pleine bouche, humant son doux parfum. Son sexe était trempé, signe que de s'être occupée de moi l'avait passablement excitée. Je glissais ma langue sur ses petites lèvres me délectant de son goût.
Elle me saisit par les cheveux et écrasa davantage ma tête contre elle. Je m'agrippais à ses fesses charnues et continuais à donner de petits coups de langue.
Elle me repoussa soudain et je restais un instant surpris, affalé dans le fauteuil. Elle m'enjamba et se positionna au dessus de ma queue dressée. Son sexe m'avala littéralement. Elle était bouillante et je m'enfonçais en elle jusqu'à la garde. Ma bouche se souda sur ses seins que j'avais face à mon visage et mes mains s'agrippèrent de nouveau à ses fesses.
C'est elle qui imprima son rythme tandis que j'avançais au maximum mon bassin pour qu'elle me sente plus profond. Estelle se mit à gémir bruyamment. Elle allait et venait sur mon sexe, se frottant contre mon bas ventre.

- oh oui c'est bon... elle est bonne ta queue... je la sens grosse dans mon ventre... que c'est bon !!

Elle prenait littéralement son pied et elle se mit à gémir de plus en plus fort jusqu'à l'explosion d'un orgasme qu'elle ne retint pas, criant son plaisir. Elle ne bougeait plus, prise de spasmes et c'est moi qui continua à bouger en elle afin de prolonger son plaisir.

Elle se laissa choir sur le côté et je passais sur elle, reprenant la cadence entre ses cuisses.

Ses gémissements reprirent de plus belle. Elle avait fermé les yeux et je la regardais, trop heureux de posséder une femme pareille.
Je la pilonnais avec la régularité d'un métronome et je sentais mon plaisir monter.

Elle rouvrit les yeux et me regarda, sentant ma jouissance arriver.

- ne jouis pas en moi... s'il te plait... me dit elle tendrement.

Je sortis alors mon sexe et me branlais énergiquement. Un premier jet jaillit et alla s'écraser sur ses seins puis plusieurs autres sur son ventre. Encore une fois, la quantité que je déversais était impressionnante et elle en fit très surprise, souriant en me voyant jouir.
Elle s'étala mon sperme sur ses seins et son ventre. Je me retirais.

Il était presque 23h et mon frère risquait de bientôt revenir.

Elle partit rapidement prendre une douche. je ramassais ses affaires et fourrais sa culotte dans ma poche comme souvenir de cette soirée.

Je suis parti ensuite me coucher et ai entendu mon frère rentrer. Je culpabilisais mais quand, quelques minutes plus tard, j'entendis les gémissements de ma belle sœur et les râles de mon frère, je me dis que finalement ce qui s'était passé ce soir ne changeait rien à leur couple...

Je m'endormis en repensant à tout cela et en imaginant déjà notre prochaine fois !!
32 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : La belle soeur 1

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante