ACCUEIL > Fantasmes > Récit : La crique

La crique

+14

Lue : 853 fois - Commentaire(s) : 1 - Histoire de flopro postée le 12/09/2019
On avait entendu parler de cette crique, accessible seulement à pied et après près d'une heure de marche. Elle était connue de peu de monde et d'après un ami, quelques amoureux de la nature s'y retrouvaient pour s'adonner au naturisme. Hors vacances scolaires; il y avait peu de risque qu'on y soit nombreux. Ma femme et moi avions décidé de nous y rendre pour vivre notre première expérience de nudisme.

Après 50 minutes de marche au milieu d'une végétation parfois envahissante, on arriva enfin dans cet endroit paradisiaque. Le sable blanc et la mer cristalline nous conquirent immédiatement. Encore une cinquantaine de mètres et nous étions sur le sable chaud. A notre gauche, il y avait un homme allongé sur sa serviette et plus loin à droite un couple d'une quarantaine d'années.
On posa nos serviettes et nos affaires et Caroline, ma femme, commença à se déshabiller sans aucune pudeur. Je fis de même et on alla assez rapidement se plonger dans l'eau.

Quelle délicieuse sensation que de sentir son corps nu dans cette eau fraîche. On nagea de longues minutes puis Caroline sortit la première. Je la regardais regagner sa serviette, admirant ses fesses rebondies qui se balançaient au rythme de ses pas. Caroline est une jolie femme. Elle a, contrairement à de nombreuses femmes, ce que j'appelle de vraies formes. Elle a des hanches bien marquées, quelques petits kilos en trop et surtout une jolie poitrine. Ses seins ne sont ni trop gros, ni trop petits, ils tiennent bien et je me régale à les peloter dès que j'en ai l'occasion.
Tandis que je la regardais s'allonger sur sa serviette, je me rendis compte que l'homme n'avait pas raté grand chose non plus et qu'il ne se gênait pas pour mater Caro qui ne semblait pas s'en être rendu compte.

Je restais encore quelques minutes dans l'eau et la rejoins, lui indiquant que notre voisin la matait depuis tout à l'heure, elle haussa les épaules et me dit que je me faisais des idées.Je pris mon bouquin et me mis à lire, tentant de faire abstraction de cet homme. J'aperçu le couple se rhabiller et quitter la plage. Nous étions du coup quasiment seul, s'il n'y avait pas ce bonhomme. Du coin de l'oeil, je vis qu'il s'était mis sur le dos mais avec la tête tournée vers nous. Je fis semblant de m'assoupir mais avec la tête tournée vers lui, juste derrière ma femme qui bouquinait tranquillement. Curieusement, elle était tournée vers lui, me tournant le dos. Je pouvais voir sous son aisselle le type un peu plus loin. Il venait lui aussi de se mettre sur le côté, faisant face à ma femme à une dizaine de mètres de là. C'était un type d'une 60aine d'années je pense et je me demandais si ma femme s'était rendu compte qu'il la regardait.

J'eus l'impression à un moment qu'il lui avait fait un signe de tête et je sentis Caro se tourner vers moi, comme pour vérifier si je dormais bien. Je ne compris pas tout de suite mais en bougeant légèrement, je pus apercevoir davantage l'homme dont je ne voyais jusque là que le haut du buste. Le type se caressait tout en regardant ma femme et elle semblait apprécier. Sa main droite glissait gentiment sur sa cuisse et sa hanche.
Je n'en revenais pas, le gars était entrain de l'allumer et tout ce qu'elle avait réussi à faire c'était de vérifier que je dormais !!!

De là où j'étais le sexe de l'homme me paraissait très gros. Il le tenait à une main et tirait lentement que la peau faisant apparaître un gland gonflé et violacé.
Je regardais discrètement ce que faisait Caro et je vis que sa main avait glissé vers son entrejambe. Elle se caressait !!
Je ne pus m'empêcher de bander en découvrant cela.

Ce petit manège dura quelques minutes. Elle se tourna alors vers moi et me chuchota à l'oreille qu'elle retournait dans l'eau. J'allais me redresser lorsqu'elle me dit de rester coucher, qu'elle voulait se baigner seule...
Dors, me dit elle avant de se lever.
Je restais alors dans ma position et gardais malgré tout un œil ouvert pour voir que quelques seconds après que Caro se soit levé, le type avait fait de même.
Je n'osais croire qu'ils allaient se retrouver dans l'eau à quelques pas de moi !!
Je tournais légèrement la tête vers la mer et aperçu ma femme qui faisait quelques brasses, s'éloignant doucement du rivage vers l'extrémité de la plage. Quelques mètres derrière elle, le type la suivait.
Des rochers à la pointe nord de la crique cachèrent bientôt Caro. Les deux disparurent alors.
Je me levais et partis en courant, longeant la mer jusqu'aux rochers derrière lesquels je les vis rapidement.
Je me cachais, observant le petit jeu de séduction qui s'était installé entre eux.

Caro avait pris appui sur un rocher, attendant l'homme qui venait de sortir de l'eau. Il s'approcha d'elle mais resta à distance. Elle avait une de ses mains sur sa poitrine et se caressait sensuellement, je voyais son visage illuminé par l'excitation. Son autre main venait de glisser vers son entrejambe...
Le type en face d'elle avait repris sa séance de masturbation avec la même lenteur, agitant doucement son sexe qui prenait des proportions impressionnantes.
Finalement c'est Caro qui fit le premier pas vers lui. Elle s'avança et se saisit elle même du membre gonflé. Face à lui, elle se mit à le branler, n'ayant soudain d'yeux que pour le sexe de cet inconnu.
Elle se pencha, droite sur ses jambes et je la vis déposer un baiser sur le membre avant de l'enfourner dans sa bouch.
Les mains du type ne restait pas inactive et tandis que sa main gauche accompagnait les mouvements de tête de ma femme, la droite avait glissé vers les fesses de cette dernière et je devinais ses doigts qui jouaient avec son intimité.

À en croire les ondulations du bassin qu'elle faisait, je me doutais que la caresse lui plaisait !!

Après quelques minutes de ce traitement, elle se retourna et prit appuis sur le rocher, tendant sa coupe vers l'homme. Elle se tourna vers lui et l'invita à la prendre.
Le type ne se fit pas prier et l'embrocha lentement.

Je bandais fort en regardant ce vieux bonhomme baiser la femme que j'aime, sa queue interminable fit jouir ma femme très rapidement. Elle si discrète lors de nos rapports, criait son plaisir, l'encourageant à la baiser plus fort.
Excité tout autant qu'elle, il se retira et dans un râle se vida en de longs traits sur les fesses de Caro qui le regarda avec un grand sourire, heureuse du plaisir qu'ils s'étaient donnés l'un à l'autre !

Ils reprirent le chemin de la plage tandis que les précédant, je repris ma position sur ma serviette.

Le type quitta la plage avant nous et lorsque nous fûmes seuls, Caro m'embrassa et me remercia de l'avoir laissé prendre du plaisir avec lui. Elle m'avait vu derrière les rochers...
Nous avons fait l'amour sur le sable, tendrement et je me suis vidé au fond d'elle en repensant à cet après midi incroyable !
14 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : La crique

Le 2019-09-19 06:54:39 par Cunnilove04
J'aime vos histoires, pas trop longues bien écrites et qui pourrait être possible .
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante