PAGE D'ACCUEIL > Lieux publics > Récit : La jolie fille du lycée 1

La jolie fille du lycée 1

+14

Lecture : 2685 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de Petitminou postée le 19/05/2018
Cams coquines

Depuis quelques temps au lycée il y a une fille qui ne cesse de me caresser quand elle passe à côté de moi.
Au début elle me caresse Le Bras, le ventre ou le dos donc je n’y prête pas vraiment attention.

Mais hier elle m'a frôlé puis ma très clairement caresse l’entre jambes en me regardant avec un regard qui ferait envie à n’importe quel homme. J’étais fou ça m'a tellement excité que je bandais à mort, mes potes m’on charrié toute la journée avec ça en me demandant ce qu’il m’était arrivé.

Aujourd’hui il est 10h00 c’est le début de la pause et je ne l’ai pas encore vue, elle me rend complètement fou que je la cherche partout.

-E: Dit Arthur tu cherches quelqu’un .
-A: Non non.
-E: Bah si tu regardes dans tous les sens depuis tout à l’heure.
-A: Occupe-toi de ton cul Esteban !
-E: Roh qu’il est peu aimable celui-là !

Je ne réponds pas et continues de jeter un coup d’œil de temps en temps si au cas où elle montrerait le bout de son nez.
La cloche sonne il est temps de retourner en cours, on monte jusqu’au deuxième étage. J’attends devant la porte de classe quand soudain je la vois qui arrive, elle porte une robe qui fait ressortir sa poitrine et ses longues jambes. Mon cœur bats la chamade, je sens une sensation de désir m’envahir j’ai envie de lui sauter dessus et de lui arracher ses vêtements.
Je fais comme si je ne l’avais pas vu et continue de jouer sur mon téléphone, elle se rapproche avec un groupe de copines assez agitées, le groupe de fille passe à côté de nous, dans des bousculades elle m’attrape l’entre jambes et me masse la bite qui durcit petit à petit sous ses caresses elle me regarde avec insistance, elle s’éloigne dans l’agitation du groupe j’essaye de me rapprocher d’elle mais elle me dit non de la tête avec un sourire coquin aux lèvres et continue sa route.

Le prof arrive et c’est parti pour 2h00 de math. Je passe les heures à réfléchir à ce qui vient de se passer, j’ai envie de son corps contre le mien, de glisser mes mains sous sa robe pour venir trouver ses belles fesses... la sonnerie me sort de mes penser, en se dirigeant vers le réfectoire je glisse mes mains dans mes poches, je sens un petit papier je le sors il y avait un petit mot écrit dessus qui était signé Laura.

«  Ne va pas manger et retrouve-moi à 12h10 vers l’infirmerie. »

Je simule donc un mal de ventre et laisse mes camarades pour rejoindre l’infirmerie, les couloirs étaient désert tout le monde étaient partis manger. Elle était là assise sur un fauteuil à m’attendre. Elle m'a vu et viens à ma rencontre elle m’embrasse goulûment sans que je ne puisse rien faire, elle m’attire dans la petite pièce peu éclairée et me pousse sur un fauteuil la lueur qui habite son regard m’excite. Elle contrôle et je me laisse aller, glissant les mains partout sur son corps, elle s’assit en califourchon sur moi, m’embrasse la bouche et parcours mon cou de baiser. Ses mains se promènent sur mon torse puis retirent mon t-shirt. Je sens ma bite devenir dur sous les frottements de sa petite chatte, elle se relève et déboutonne mon pantalon je lève mon bassin pour pouvoir retirer mon caleçon et mon pantalon.

Ma bite pointe droit vers elle. Elle s’empresse de la prendre en mains puis viens l’embrasser et me lécher le gland, elle me branle, me sucer et me lèche. Je suis même surpris quand elle vient me lécher les couilles c’est une sensation tellement bonne, j’ai l’impression que je vais déjà jouir alors je l’arrête et prends les devants je l’embrasse lui retire sa robe, elle a des seins magnifiques que je m’empresse d’embrasser tout en lui retirant son soutien-gorge. Elle s’assoit je lui caresse les cuisses et écarte sa culotte pour découvrir sa chatte humide. Je lui enfoncer 2 doigts, son corps se cambre elle pousse un gémissement.
Je lui enlève sa petite culotte et continue de la doigté, en même temps je lui lèche le clitoris, elle était tellement mouillée que ça glisse tout seul, elle m’agrippe par les cheveux pour augmenter la pression de ma bouche sur son clitoris qui est gonflé d’’excitation. Je me relève et viens frotter mon gland à l’entrée de son vagin qui dégouline de désir. J’enfonce mon gland puis le retire elle gémit.

-L: hmmmm...Enfonce la j’en meurs d’envi!!

Je ne me fis pas prier et lui enfonça ma bite au plus profond, ses gémissements m’excite encore plus alors j’accélère le rythme. Je me penche pour embrasser ses seins et lui mordiller le bout des tétons elle a l’air d’aimer sa alors je continue, ses mains me lacèrent le dos et le cou en gémissement et haletant . Elle jouit au bout de quelques instants je l’embrasse et la retourne je lui mets plusieurs fessées et lui renfonce mon manche d’un coup franc dans sa petite chatte toute mouillée, elle gémit et s’appuie sur le dossier de la chaise, j’écarte ses fesses avec mes mains pour apercevoir son petit trou je lui crache dessus et viens lui caresser l’anus avec le pouce. Je lui enfonce mon pouce dans le cul en ralentissant les mouvements, elle hurle de plaisir et me supplie d’y aller plus fort. Je m’exécute et viens lui labourer la chatte, elle s’accroche plus fermement au siège et jouit de nouveau sur mon manche, son corps tremble je retire mon pouce de son cul et lui enfonce mon index et le majeur, je retire ma bite tout en continuant de lui doigts le cul je me baisse et lèche la cyprine sécrétée par son désir, je me relève retire mes doigts de son cul, la retourne pour qu’elle puisse sucer mon manche trempé de plaisir.
Elle s’agenouille et prend directement ma bite en bouche en me regardant, je lui tiens la tête et lui enfonce ma bite au plus profond de la gorge. Elle continue de me sucer et je viens dans sa bouche après quelques va-et-vient elle avale et ne laisse pas une seule goutte.

Elle se relève s’habille et part sans dire un mot, en me laissant penaud dans l’obscurité.

À suivre...
14 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : La jolie fille du lycée 1

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante