PAGE D'ACCUEIL > Lieux publics > Récit : Une inconnue envoûtante

Une inconnue envoûtante

+10

Lecture : 1051 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de sexensualitae postée le 26/04/2018
Cams coquines
Cette histoire est arrivée il y a deux ans maintenant. Marié depuis une quinzaine d'années, trois enfants je suis fidèle, d'un naturel calme et discret. Comme chaque dimanche, nous allons manger à l'extérieur pour le plus grand bonheur des enfants. Après une bonne ballade, la route nous a mené à un fast-food qui venait d'ouvrir. Il y avait peu de monde mais le manque d'organisation obligeait les gens à patienter.

Pour patienter, je matais toutes les femmes que le printemps déshabillait.

Avec nos plateaux, nous nous rendions dans un coin de salle tranquille. Je me suis installé contre la baie vitrée pour pouvoir continuer mes contemplations. A la table à côté, un enfant arrive en courant, suivi par sa mère. Une belle femme qui devait avoir mon âge, la trentaine, les cheveux courts, châtains, vêtue d'une robe champêtre, environs un mettre soixante dix. J'ignore pourquoi mais elle m'a envoûté. Elle n'avait rien d'exceptionnel physiquement mais... impossible de la quitter du regard. Elle m'avait littéralement hypnotisé. Aucun homme ne les rejoint et elle n'a pas de bague à l'annulaire. J'en avais oublié ma femme à côté de moi ainsi que mes enfants en face. Pourtant, jamais elle n'a croisé mon regard malgré mon insistance.

Elle se leva pour aller retourner au comptoir après avoir certainement donné quelques recommandations à son enfant. Pourquoi, cette fois-ci, aucun de mes enfants n'a besoin de quelque chose? Ainsi, j'aurais la pu contempler de près.

Je vais finir mon sandwich qui me pèse sur l'estomac. Il faut reconnaître qu'ils sont plus consistant que ceux d'une très célèbre marque de restauration rapide.

Enfin! Elle revient. Elle se réinstalle sans regarder notre table.
Gavé, je me lève et me dirige aux toilettes en jetant un coup d'œil en sa direction. Je vais pour me soulager mais mon sexe en érection ne me simplifie pas la chose. J'essaie de retrouver mes esprits en cherchant une explication à mon tourment qui plus est en présence de ma femme...
Je sort et me dirige vers le lavabo... heuuuu... Elle est là, devant moi, la hanche contre le lavabo. Je suis surpris. Elle s'avance et me pousse avec son corps dans le toilette et ferme la porte. Elle pose un doigt sur ma bouche et défait la "ficelle" à sa taille qui ferme sa robe en se plaquant contre moi pour m'embrasser. Sa langue pousse la mienne, je pose mes mains sur ses hanches. Elle défait mon pantalon et le fait tomber sur mes chevilles. J'ouvre sa robe. Elle n'a pas de soutif. Ses seins sont sublimes et fièrement dressés. Je les pétris puis les bouffes goulument, les lèches, les suces. Elle tient ma tête serrée contre, la caressant puis appuie sur mes épaules.

Je descends ,en faisant glisser string tanga en dentelles. Voulant m'attarder sur son nombril, elle appuie davantage sur mes épaules pour m'interdire ce plaisir.
Mon visage est en face de sa chatte consciencieusement épilée. Elle me pose sa jambe sur mon épaule. Je plaque immédiatement mon visage contre son bas ventre et ma langue parcours son intimité mes mains sur ses fesses. Son nectar dont je me délecte commence à me couler sur le menton, sur sa cuisse. Elle enlève sa jambe. Je me relève. Elle s'accroupit, me masturbe puis me suce. Elle sort un préservatif et le met à mon membre fièrement dressé.
Elle se lève, je l'embrasse en pétrissant son sein. elle pose son pied sur les toilette. je saisi sa jambe avec mon autre main et j'entre en elle. Elle gémis un peu et ondule du bassin.

Devant l'inconfort de la position, je me retire, elle se retourne, se cambre et pose ses deux mains contre la porte. Je me penche pour lui bouffer le cul. Elle avance et me fait signe non de la tête (c'est vrai que l'on a pas trop le temps). Elle se remet en position, saisi ma queue en la masturbant tandis que je saisi ses deux nichons bien durs. Je retourne en elle et au bout de quelques coups de reins, je jouis. Elle se cambres et gémis. Je reste en elle un instant, récupérant mon souffle. Elle se redresse, remet sa robe et m'embrasse. Je vais pour parler mais elle pose un doigt sur ma bouche, m'embrasse à nouveau puis s'en va sans se retourner en fermant la porte.

Je reprends mes esprits, remonte mon jeans... mais... mais où est le préservatif? Je panique. Je cherche des mes vêtements. Rien. Je ne trouve que son string sous les toilettes que je met dans ma poche.
Je retourne à ma table. Perturbé par cet intense instant de plaisir mais où est passé se fichu préservatif. Je ne saurais jamais.
Ma femme me demande si ça va... Je lui dit que j'ai été incommodé par la nourriture. Je jette un coup d'œil à la table d'à côté et malheureusement, elle est partie.
Je ne saurais ni le son de sa voix, ni même son prénom hormis un souvenir torride et son string que je conserve toujours.
10 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Une inconnue envoûtante

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante