PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Le maître nageur

Le maître nageur

+26

Lecture : 2691 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de LN78 postée le 05/05/2018
Cams coquines
J'adore nager. C'est un moment à moi que j'affectionne. Je me rends à la piscine 2 à 3 fois par semaines. En général, il y a du monde et je me retrouve souvent dans un couloir en même temps que des sportifs qui préparent soit du triathlon soit de l'endurance.

La semaine dernière, entre deux jours fériés, je m'y suis rendu en fin de journée. La piscine était quasiment vide et plus l'heure avançait plus elle se vidait, si bien que vers 21h, quelques minutes avant la fermeture, Stéphane le maître nageur est venue me demander de sortir pour qu'il puisse fermer.
Ça ne me dérangeait pas, J'avais déjà fait une bonne séance.

A peine étais je sortie que les lumières du bassin s'éteignirent. Le vestiaire femme était quasi vide. Une dernière dame terminait de s'habiller et me salua tandis que je sortais des douches.
Je récupérais mes affaires dans mon casier et partie m'habiller dans une cabine.

Alors que j'avais posé mes bagues sur le siège, au moment d'enfiler mon alliance celle ci m'a échappé et est tombée. Elle a commencée à rouler et a couru sous la cloison de la cabine.

J'enroulais ma serviette autour de moi et sortis précipitamment de la cabine. La serviette s'accrocha à la poignée et me dénuda d'un coup.

La peur de perdre mon alliance étant plus forte que tout, je continuais ma course après cette dernière. Je ne réussi pas à l'attraper avant qu'elle ne glisse sous les casiers. A genoux devant le meuble, entièrement nue, je commençais à essayer de glisser ma main sous le meuble.

C'est cette vue que Stéphane découvrit en entrant dans le vestiaire pour faire sa ronde d'inspection avant fermeture.

Je ne l'avais pas entendu et je ne sais pas pendant combien il m'a maté. Quand je me suis redressée avec enfin ma bague. Je suis restée bouche-bée en le voyant me regarder.
La situation était gênante autant pour lui que pour moi.
On s'est souris l'un et l'autre et je me suis engouffrée dans ma cabine.
Pourtant un détail a attiré mon attention avant de disparaître. Le slip de bain de Stéphane (que je connais bien pour l'avoir souvent regardé!!!) avait fortement gonflé.
Le spectacle que je lui avais offert à mon insu ne l'avais pas laissé insensible.

C'était gênant et à la fois troublant. Du haut de mes 40 ans, je ne pensais pas faire cet effet à un jeune de 22 ans.

Je j'entendais s'affairé un peu plus loin, passant la raclette sur le sol. Il se rapprochait et je l'entendais faire la cabine voisine et puis plus un bruit.

Je continuais de m'habiller et fus troublée de ne plus l'entendre. Pourtant j'aurais juré qu' se trouvait dans la cabine à côté de moi.
Soudain je vis une ombre. Je relevais les yeux et compris qu'il était entrain de me mater au dessus de la cloison. Je fis comme ci de rien et accélérais mon habillage.

J'allais sortir lorsque je l'entendis reprendre ses activités.
Je le vis frotter le sol et lui fis un petit sourire. Mon regard ne put que constater la bosse sur son slip de bain, bosse qui avait encore grossi depuis tout à l'heure.

Il m'accompagna jusqu'à la sortie. J'étais la dernière et il avait déjà fermé la porte.
Tandis que je remettais mes chaussures, je décidais de le taquiner un peu...

- désolé pour tout à l'heure... je cherchais ma bague qui avait roulé sous le meuble...
- pas de soucis me répondit il.
- tu m'as vu sous un nouvel angle! dis je en riant
- oui... et c'est celui que je préfère !!!

Sa réponse me troubla et je continuais de lasser mes chaussures. Il attendait que je parte pour fermer derrière moi.

- tu vas t'entraîner après mon départ?
- oui, c'est le meilleur moment de la journée... j'adore nager dans la piscine quand elle est vide...
- tu nages dans le noir?
- oui j'adore... je me fous à poil et je fais mes longueurs !!! dit il en riant
- non tu déconnes ?
- non je t'assure, y'a rien de plus agréable !
- c'est dingue ça... c'est vrai que ça doit être top !
- si tu veux essayer un soir, pas de problème !!
- tu me tentes bien là... et puis maintenant je n'ai plus rien à te cacher ! dis je en rigolant
- on aurait du en parler avant... maintenant tu es rhabillée!

Je réfléchissais un court instant, après tout mon mari était en déplacement et j'avais la soirée pour moi.

- bah j'en ai pas pour longtemps à me déshabiller.
- cool !! bah on se retrouve dans l'eau alors !!

Il ferma la porte à clé et partit. Je repassais vite faite par les vestiaires et revins au bord de la piscine enroulée dans ma serviette.
Il n'était pas encore dans l'eau et finissait de vérifier les fermetures.

- prête !!
- euh oui...
- bon bah à l'eau alors !!

Il attrapa alors son slip de bain et le descendit, me laissant apercevoir son anatomie et un sexe qui avait repris sa taille au repos.
Il plongea dans l'eau. Je me débarrassais de ma serviette et avant même qu'il n'ait sorti la tête de l'eau, j'avais plongé à mon tour.

Il avait laissé juste les gros spots sous l'eau allumé mais le reste était plongé dans la pénombre. La sensation était incroyable de nager de nuit entièrement nue dans cette espace. Stéphane avait commencé ses longueurs. J'avais mis mes lunettes et plongeais pour faire un peu d'apnée. La vision que j'eus alors était surréaliste. Stéphane passait à quelques mètres de moi, son corps fendait l'eau et je voyais son sexe s'agiter au rythme de ses mouvements.
Je me ressaisi et nageais à mon tour, le laissant faire son entraînement.
Pourtant je remarquais que lui aussi s'était mis à faire de l'apnée dans le couloir voisin du mien. Je l'aperçu me regarder passer. Il en profitait pour se rincer l'oeil même si la pénombre devait le laisser sur sa faim.

Après 45 minutes de nage, je sortis et m'enroulais dans ma serviette. Les lumières des vestiaires étaient éteintes et je dus attendre que Stéphane finisse son entraînement. Il écourta celui-ci en me voyant attendre.
Il sortit du bassin et s'attacha une serviette autour de la taille.

- je vais allumer me dit-il

Il alluma effectivement mais seulement le côté fille. Je me dis que du coup qu'il allait utiliser les mêmes douches que moi. Il y a au bout des douches une cabine réservée aux handicapés. J'aurais pu la prendre pour pouvoir me doucher sans être sous le regard du maître nageur mais j'étais joueuse et quelque chose me poussa à m'exhiber encore un peu plus.
Naturellement donc, je me glissais sous l'eau chaude de la douche et commençais à me savonner. Stéphane arriva dans la foulée et resta un instant figé en me voyant. Lui aussi aurait pu utiliser la cabine mais il n'en fit rien et s'installa à deux douches de moi.
Habituellement, je ne reste pas longtemps sous la douche mais ce soir-là je pris un malin plaisir à me savonner consciencieusement, faisant bien mousser le savon sur l'ensemble de mon corps.
De son côté Stéphane n'était pas en reste et je lui jetais des coups d'oeil de temps en temps. Je le voyais insister sur son ventre descendant vers son sexe déjà bien recouvert de savon. J'avais la curieuse impression qu'il grossissait à chaque fois que je le regardais.
Au bout de quelques minutes de ce manège alors que j'étais entrain de me rincer et prête à aller m'habiller, je me tournais une dernière fois vers Stéphane comme pour lui signifier que j'y allais lorsque je vis son sexe. Il était à l'horizontal, le gland décalotté, tout gonflé. J'en restais bouche-bée. La nature l'avait plutôt gâté et je ne pus m'empêcher de faire une comparaison avec celui de mon mari. Ce dernier a un sexe de taille tout à fait honorable mais celui-ci me paraissait plus gros et surtout plus long.
Je me mordis les lèvres et fis un pas vers Stéphane, je regrettais déjà mon geste mais tant pis, j'avais envie de profiter de cet instant. J'oubliais tout, mon mari, ma vie de mère de famille, à cet instant j'avais envie de toucher ce corps musclé et taillé par l'effort.
Je me saisis du sexe à pleine main, regardant le maître nageur droit dans les yeux. Je le caressais doucement. Il ne bronchait pas et me laissait faire. Je m'approchais encore de lui et nous nous embrassâmes. Son baiser fut très agréable, sa langue s'enroulant autour de la mienne avec beaucoup de sensualité. Mes mains glissèrent sur son corps, touchant ses pectoraux et ses abdominaux bien dessinés. Il me dominait du regard et me regardait faire. Son sexe était contre moi, je le sentais bouillant.
Soudain, il s'enhardit et me plaqua contre le mur. Il m'attrapa par les poignets et me releva les bras, me crucifiant contre le mur. Sa bouche se posa sur mes seins puis il descendit vers mon ventre puis embrassa avec passion mes petites lèvres. J'écartais les jambes lui laissant tout loisir de me lécher. Il fut d'ailleurs très doué à ce petit jeu et sa langue me fit vibrer de belle manière.
Me sentant prête à le recevoir, il se releva. Il glissa ses mains sous mes fesses et me souleva. Mes jambes passèrent de chaque côté et s'agrippèrent à lui. Je sentis alors son sexe trouver tout seul le chemin du mien. Il s'enfonçait lentement en moi tandis que je gémissais de plaisir tellement cette pénétration était intense.
Je m'accrochais à son cou et il se mit à me faire sauter sur sa bite. Quelle force!!
Notre étreinte dura un bon moment et j'eus rapidement un orgasme. Il était endurant et il consentit à me reposer à terre après de longues minutes portées ainsi dans les airs.

Il me retourna alors et je m'accrochais tant bien que mal au bouton des douches, tendant ma croupe vers son sexe. Il s'agrippa à mes hanches et me baisa avec une force et une cadence soutenue. Son bas-ventre claquait sur mes fesses et il me donna un second orgasme.
Il ne semblait pas être pressé de jouir et ce n'est qu'au bout d'une bonne demi-heure de baise intense qu'il se retira. Je me précipitais à ses genoux et le suçais. Il se retira de ma bouche et se branla énergiquement avant d'éjaculer de façon abondante sur mes seins. Je le repris en bouche et le nettoyais complètement pour son plus grand plaisir.
J'ai repris ma troisième douche de la soirée. On s'est quitté par un dernier baiser sur le parking et depuis ce jour, mes séances de piscine se finissent souvent tard le soir...
26 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Le maître nageur

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante