ACCUEIL > Lesbiennes > Récit : Le retour d'Anna

Le retour d'Anna

+44

Lue : 1421 fois - Commentaire(s) : 1 - Histoire postée le 27/03/2020

Découvrez les filles coquines près de chez vous :

J'ai vingt ans, c'est la fin de l'été. Je suis chez mes parents pour garder leurs chat pour les deux dernières semaines d'Août, ils sont parties en Italie pour leurs vingt ans de mariage et moi je suis seule à la maison.
Ce soir j'ai décidé de sortir, il y a un bar en bas de chez moi où je pourrai peut-être trouver quelqu'un avec qui passer la nuit. J'enfile mes sous-vêtements préférés et descend jusqu'au bar en question.
Il est vingt et une heure et il y a déjà un monde pas possible. Je scrute les gens du regard. Personne d’intéressant. Je réalise alors que je vais devoir rentrer chez moi et jouer seule avec le pommeau de douche.
- Lucille ?
Je tourne la tête et vois, un fantôme ou plutôt une hallucination.
- Anna ?
Je ne l'ai pas vu depuis cet été là, il y a deux ans où nous passions nos nuits l'une avec l'autre. Ma première expérience lesbienne et jusqu'à aujourd'hui la meilleure.
- Qu'est-ce que tu fais là ? Demandais-je heureuse de la rencontrer.
Elle m'explique qu'elle n'était pas revenu à Paris à cause de ses études et qu'elle n'avait plus mon numéro. Je la regarde de haut en bas, elle n'a pas changé. Elle est toujours aussi belle, mince et sexy. La seule chose est.. La bague qu'elle a désormais au doigt.
- Tu es... Fiancée ?
Elle regarde sa main et grimace. Mes rêves de repasser une nuit avec elle s'effondre.
- Oui, ça fait trois mois.
Elle me parle de Samantha qu'elle a rencontré il y a un an et demi à Bordeaux. Je repense à cet Anna folle de moi qui me suppliait de quitter mon petit ami de l'époque pour venir vivre avec elle à Bordeaux.
- Félicitation.
Elle me retourne la question et me demande si je suis toujours avec Elliott, la vérité c'est que je l'ai largué avant la rentrée des classe il y a deux ans. Je n'arrivais plus à penser à autre chose qu'à Anna.
- Oh...
Je ne sais plus quoi dire, j'ai désormais l'impression que nos retrouvailles sont gâchés. J'aurai préféré ne rien savoir.
- Tu veux venir boire un verre chez moi ?
Qui ne tente rien à rien après tout. Elle accepte volontiers et me suis jusqu'à l'appartement. Arrivé dans l’ascenseur mes yeux s'arrêtent sur son décolleté. Je sais que je vais déraper et que je ne vais pas savoir me contenir. Anna est comme un aimant pour moi, mon corps entier la réclame. Elle remarque que je la regarde et se mord les lèvres, c'est gagné elle veut la même chose que moi. Elle s'avance et me plaque contre le mur de l'ascenseur, sa bouche vient se plaquer contre la mienne. Comme au bon vieux temps. L'ascenseur s'ouvre, je la prend par la main et la tire jusqu'à mon palier. Je fais tomber mes clés deux fois avant de réussir à ouvrir l'a porte. A peine sommes nous entrés qu'Anna est à nouveau contre moi à m'ebrasser. J'ouvre son chemisier en éclatant les boutons au passage et sa main glisse directement dans mon jean. Je suis déjà trempée, j'en suis sûre. Ses doigts jouent avec mon clitoris et n'en peux déjà plus. Je la veux, entièrement et plus encore. Elle rentre ses doigts en moi et je ferme les yeux en réalisant que c'est exactement ce dont j'avais besoin. Je retire mon jean et monte sur le meuble du salon. Elle s'approche de moi et m'embrasse, ses bras entourant mes hanches. Elle revient sur mon entre jambe et joue encore avec mon clitoris.
- Je vais jouir, dis-je entre deux gémissements.
Elle s'arrête soudainement et mon orgasme retombe. Elle me fait descendre du meuble et me demande de me tourner. Je sais où cela va mener. Je me met dos à elle et la laisse s'agenouiller. J'écarte automatiquement mes fesses pour que son visage vienne prendre place entre elles. Sa langue commencent à me titiller, sensation que je n'ai pas vécu depuis deux ans. Je n'ai jamais laissé mon anus à personne d'autre. Sa langue chaude explore mon trou serré et je lui fais savoir que j'aime ça. Sa main rejoint la partie en caressant à nouveau mon clitoris. Elle sait que je ne vais pas tenir longtemps alors elle lèche encore et encore mon trou avant d’accélérer de ses doigts. J'appuie sa tête contre mes fesses en sentant l'orgasme arriver, ses doigts vont d'autant plus vite. Je m'accroche au meuble de ma main libre, plus aucun bruit ne peut sortir de ma bouche: je jouie enfin.
Je n'attends pas plus et laisse Anna prendre ma place, je m'agenouille et vient la déguster. Je ne l'ai pas eu depuis si longtemps en bouche et son goût me manque. Je dépose des baisers sur sa peau douche avant d'entrer ma langue entre ses lèvres. Elle est débout, droite comme un piquet, ses jambes se fléchissent légèrement. lorsque je lève les yeux je la vois me regarder en se mordant les lèvres de plaisir. Je la mange entièrement, affamée de deux ans. Ma langue caresse son clitoris comme s'il s'agissait de la chose la plus précieuse au monde. Sa mouille se confond avec ma salive, je la pénètre avec ma langue. Je prend ses fesses entre mes mains et joue avec ma bouche. Je sais ce qu'elle veut, je la connais par coeur, mais je veux qu'elle le dise.
- Lucille s'il-te-plaît...
Ca ne me suffit pas, elle doit le dire. Je ralentit la cadence et elle comprend que je ne le ferait pas tant qu'elle ne l'aura pas dit de vive voix.
- Suce moi, suce moi le clito.
Une seconde plus tard son clitoris est la seule chose dont je me soucis. Entre mes lèvres je le sucotte. Doucement puis plus rapidement. Je vois qu'Anna perd pied, elle s'accroche au meuble en me suppliant de ne surtout pas arrêter. Je ne la lâche pas des yeux, je veux la voir jouir. Je la suce très vite, elle appuie ma tête contre sa chatte, les yeux révulsés. Puis des spasmes la prennent, elle cri mon nom et je me retrouve le visage trempé. Je n'arrête pas pour autant, j'attends qu'elle me stop. J'ai tellement de liquide sur le visage que j'ai du mal garder les yeux ouvert. Elle m'arrête finalement, tremblante. Je me relève, elle essuie mon visage trempé de son plaisir et m'embrasse.
- Je ne sais pas comment j'ai pu vivre jusqu'ici sans toi.
44 vote(s)


Histoire de LuluCole

Vous avez aimé ce récit érotique ? Tweeter

Nous luttons contre le plagiat afin de protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette histoire est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être copiée ou imprimée.

© Copyright : Nos histoires sont protégées par la loi. Un grand nombre d'écrivains nous ont donné l'exclusivité totale.


Commentaires du récit : Le retour d'Anna

Le 01/03/2022 - 17:28 par lasemelle
Ici John La Semelle, Mille mercis pour ce superbe et terriblement bandant récit. J'en ai encore une trique des grands jours ou des belles occasions.

Pour poster un commentaire ou faire un signalement, merci de vous inscrire ! Inscription rapide


Histoire précèdente <<<
>>> Histoire suivante



Retour en haut de la page

Libertinage et masturbation de jolies libertines en webcams totalement gratuites :