PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Ma femme et mon pote 1

Ma femme et mon pote 1

+38

Lecture : 3300 fois - Commentaire(s) : 1 - Histoire de flopro postée le 09/07/2017
Cams coquines
Cela fait un moment que je fantasme sur ma femme, que je l'imagine dans les bras d'un autre homme, qu'elle se comporte en vraie salope. A la maison, nous avons une vie sexuelle plutôt calme. Lorsque nous avons un rapport, c'est vraiment très bien mais ma femme n'est pas du tout demandeuse et je ronge souvent mon frein, lorsqu'elle me tourne le dos pour s'endormir. Bref, je ne sais pas si c'est à cause de la frustration de ne pas lui faire l'amour assez souvent mais je me suis mis à faire des rêves érotiques et régulièrement je l'ai imaginé se faisant sauter par un autre. Au début c'était très flou et petit à petit, les rêves devinrent de plus en plus précis et ma femme s'y transformait en vraie chienne en chaleur.

Bien entendu, je me gardais bien de lui en parler et chaque jour qui passait ne faisait qu'accroître ce désir secret et augmentait ma frustration.

Un jour, au cours d'une soirée, l'alcool aidant, je m’épanchais sur mes états d'âmes auprès d'un ami d'enfance. Marc et moi nous connaissons depuis longtemps mais nous nous étions perdus de vue depuis le lycée. Ce n'est que depuis peu que nous avons renoué des liens, suite à son déménagement dans la région.

Il avait eu l'occasion de rencontrer une ou deux fois ma femme et en entendant mes confidences, il fut étonné. Il avait du mal à imaginer qu'on ait une vie sexuelle plutôt plan plan car il trouvait que ma femme dégageait beaucoup de sensualité. Il la trouvait très attirante et m'avoua qu'il l'avait imaginé plutôt porté sur le sexe.

C'était à mon tour d'être surpris par sa franchise et le simple fait de l'entendre parler de ma femme en ces termes, cela réveilla mon fantasme !! Je lui demandais ce qui avait pu lui faire penser ça. Il me raconta alors que lorsqu'il était venu chez nous la dernière fois pour ma soirée d'anniversaire, elle avait du aller se changer. Je m'en souviens effectivement, Carole s'était renversé du jus de tomate sur son chemisier... A ce moment là, Marc était aux toilettes à l'étage, celles du bas étant occupée et lorsqu'il s'apprêtait à descendre, il avait aperçu ma femme qui avait laissé la porte de notre chambre entrouverte. Elle y était entrain de se changer et Marc m'a avoué qu'il n'avait pu s'empêcher de la regarder. Elle avait quitté son chemisier taché et en avait enfilé un propre. Marc l'avait admiré en soutien-gorge et lorsqu'elle s'était retournée, elle l'avait aperçu qui la matait. D'après Marc, elle n'avait pas été offusquée, bien au contraire, car elle avait terminé de boutonner son chemisier en discutant avec elle.

D'après Marc, elle l'avait traité de voyeur mais sur le ton de la plaisanterie et lui avait demandé s'il s'était bien rincé l'oeil. Ce à quoi mon ami avait répondu qu'il n'avait jamais pu résister à regarder les belles choses.

En écoutant son récit, je me rendis compte que Marc avait tout simplement flirté avec ma femme ce soir là et qu'elle n'avait pas vraiment mis de barrières...!!! Cette révélation eut pour effet de m'exciter et je bandais dans mon caleçon !!

Marc me dit également qu'ensuite au cours de la soirée, il avait souvent croisé le regard de Carole et qu'à chaque fois elle avait répondu à ses sourires. Je n'en revenais pas, même s'il ne s'était rien passé, me femme et mon ami avait flirté au cours de cette soirée sans que je m'en rende compte.

Je me rendais compte que le fantasme que je nourrissais pouvait se réaliser et ce grâce à mon ami d'enfance. Je restais un peu pensif et Marc me demanda si j'étais sûr que je souhaitais voir ma femme dans les bras d'un autre, que j'étais sûr de ne pas être jaloux... Ca bouillonnait dans ma tête et je lui répondis que c'était un fantasme. J'avais envie de voir ma femme plus féminine, plus sensuelle et rien que de l'imaginer faire l'amour avec un autre, cela m'excitait au plus haut point.

Marc sauta sur l'occasion. Il était prêt, si je lui demandais, à s'occuper de Carole et à tenter de la séduire. Bien entendu, il me tiendrait informer de tout et ne me cacherait rien. Je ne lui donnais pas de réponse tout de suite mais dès le lendemain, la nuit portant conseil, j'acceptais sa proposition.

Les jours suivants, j'étais particulièrement nerveux, je me demandais si je n'avais pas fait une erreur et si je ne risquais pas de regretter tout cela.

Alors que j'étais au bureau, je reçu un texto sur mon portable. Il provenait de Marc qui m'annonça qu'il allait passer chez moi cet après-midi pour voir Carole. Vous vous doutez que cette nouvelle me troubla au plus haut point et que j'étais impatient d'en savoir plus. Je ne tenais plus en place durant l'après-midi et alors que je quittais le bureau, je reçu un appel. C'était Marc.

- Salut c'est Marc... comment vas tu ?
- euh... ça va et toi ? t'es où ?
- je viens de repartir de chez toi... j'ai passé l'après-midi avec ta femme... mais rassures toi, il ne s'est rien passé... pour l'instant...
- comment ça pour l'instant ??...!!!
- je pense que la prochaine fois sera la bonne... elle me semble très réceptive...!!
- ah bon?? comment ça?
- bah tu vois, j'ai amené le truc tranquillement... je lui ai fait croire que je passais pour le soucis que tu m'avais indiqué sur ta pompe à chaleur... au bout de 10 minutes, c'était vu... en fait t'as juste un problème de contacteur, je passerai te le changer !
- et après...?? parce que tu es resté plus de 2 heures ?!!
- bah après elle m'a offert un coup à boire... et on a pas mal discuté... d'abord de la pluie et du beau temps et ensuite j'ai attaqué en lui faisant des compliments bien placés...
- ah bon quel genre ??...
- du genre que je la trouve très jolie, qu'elle a beaucoup de classe... je lui ai aussi parlé de la fois où je l'avais vu se changer...et puis je l'ai taquiné un peu sur ses tenues un peu mémères !
- ah bon ? et elle l'a pas mal pris ?
- non tu rigoles, au contraire !!
- comment ça ?!
- tu sais lorsque je l'avais vu se changer, elle portait une jupe longue avec un chemisier blanc tout simple et surtout un sous-tif de base franchement pas terrible... du coup je lui ai dis que j'adorai la lingerie et qu'une femme aussi belle et bien foutue qu'elle devrait se faire plaisir avec des vêtements plus sexy et de la lingerie plus haut de gamme... je lui ai dis qu'elle devrait s'en faire offrir davantage!!
- et ça l'a pas gêné que tu lui parles de ça... d'habitude elle est plutôt pudique?
- non je te dis, elle m'a même remercié de ma franchise !
- et après ?? continues !!!
- après, je lui ai dit que si elle avait besoin d'aide, je pouvais la conseiller sur ses tenues... j'adorais faire ça avec mon ex...
- et alors ?
- bah de fil en aiguille on s'est retrouvé devant son armoire !
- tu déconnes !?
- non, je lui ai fait un tri dans ce qui lui allait et ce qu'elle devait éviter... en fait, elle a pas grand chose de terrible... ça risque de te coûter un peu d'oseille !!!

Il se marra et je pris conscience qu'il avait réussi à tisser un lien intime avec mon épouse. Cela me troubla énormément.

- et c'est tout ?
- oui rien de plus... je t'ai dit, je la prépare doucement... je suis reparti avant que tu ne rentres...

Le soir quand je suis rentré à la maison, Carole était toute guillerette, elle me sauta au cou et m'embrassa tendrement. J'étais troublée de la voir ainsi et me dis que Marc ne m'avait pas raconté d'histoire.

Le lendemain, alors que j'étais au boulot, Marc m'a envoyé un texto. Il m'annonçait que Carole l'avait appelé et demandé son aide pour aller faire quelques achats. J'étais abasourdi et n'en revenais pas. J'appelais tout de suite Carole pour savoir comme elle allait et je prétextais une demande bidon. Je lui demandais de passer au garage pour prendre rendez-vous pour la voiture. Elle me répondit qu'elle ne pouvait pas car elle devait accompagner une copine faire les boutiques. Elle me demanda par la même occasion si elle pouvait se faire plaisir, souhaitant renouveler un peu sa garde robe.
Je ne fis pas d'objection et attendais "sagement" des nouvelles de Marc.

J'en reçu une petite heure plus tard. En fait il s'agissait d'une photo. Je la chargeais sur mon téléphone et découvris l'image d'un rideau d'une cabine d'essayage. On apercevait les pieds de ce qui semblait être mon épouse. Marc avait juste mis un commentaire : "séance d'essayage!"

Quelques minutes plus tard, une nouvelle photo, cette fois-ci un peu floue, sûrement prise à l'insu de mon épouse, sur laquelle on voyait Carole de dos dans une robe noire très près du corps. J'étais très surpris car peu habitué à voir ma femme dans pareille tenue.

Finalement, je n'eus plus de nouvelles pendant trois bonnes heures. Il allait être 17h et j'avais encore deux heures de réunion devant moi. Alors que je m'apprêtais à y rentrer, je reçu un nouveau message de Marc. Cette fois-ci, je crus défaillir en découvrant la photo. Sur l'image je reconnu immédiatement le lieu. Il s'agissait de notre chambre. Marc avait pris en photo ses pieds et une partie de ses jambes nues, il était allongé sur notre lit. Ce dernier était défait et en pagaille. La porte de la salle de bain en face était entrouverte et je pouvais entrevoir mon épouse entièrement nue qui se recoiffait devant le miroir.
Je n'en revenais pas. Il avait réussi à coucher avec ma femme en si peu de temps... mon coeur battait la chamade... je suais à grosse gouttes... je ne me sentais pas bien et en même temps, je bandais rien que de les imaginer ensemble dans notre lit.

Marc avait ajouté comme commentaire à la photo qu'il m'appellerait après ma réunion.

Bien entendu cette réunion fut pour moi un calvaire, j'étais incapable de me concentrer et je dus prétexter un mal de tête pour quitter prématurément la salle.

Je pris ma voiture et m'arrêtais après quelques minutes, Je laissais un message à Marc, lui disant que j'étais disponible. Il tarda à m'appeler.

- Allo??
- oui c'est Marc !
- ...
- t'as bien reçu mes photos ?
- oui racontes moi tout, je veux tout savoir !!
- ahahah, je me doute !! bon allez je ne te fais pas plus languir... j'ai récupéré ta femme chez vous vers 13h et on est allé dans la galerie commerçante à la sortie de la ville. On a fait quelques boutiques et je l'ai aidé à choisir des fringues plus sympas. Pour lui faire plaisir, je lui ai ensuite proposé de lui offrir une parure de lingerie. Elle a d'abord refusé, me disant que c'était déplacé et puis finalement elle a accepté. On est allé dans une boutique de lingerie et la vendeuse s'est occupée d'elle. Elle n'a pas voulu que je la vois avec ce que je lui avais offert. Après je l'ai raccompagné et elle m'a proposé un verre... que je n'ai pas pu refuser, tu te doutes !!

j'écoutais religieusement, troublé, excité par son récit.

- chez toi, je me suis installé dans le salon et elle est revenu avec un grand verre de citronnade. Elle s'est assise en face de moi et à commencer à me remercier. Je lui ai dit que je restais sur ma faim et que j'aurais beaucoup aimé la voir dans les dessous qu'elle s'était pris. Elle m'a alors regardé avec un petit sourire et m'a dit que j'y aurais droit après avoir fini mon verre... du coup j'ai fait cul sec !!!!

Marc rigolait... moi j'attendais la suite!!

- par contre, elle ne voulait pas me montrer ça au milieu du salon, alors elle m'a demandé de monter avec elle. On est allé dans votre chambre. Elle m'a demandé de m'asseoir et s'est enfermée dans la salle de bain. Quand elle est ressorti, je te jures, j'ai eu la gaule immédiatement !!!
- ah bon ??
- oui elle était canon!! elle avait pris un soutien gorge sexy qui mettait ses gros seins en valeur et le petit string coordonné lui faisait un cul de déesse !!! Je l'ai sifflé en la voyant !! ça a eu l'air de lui plaire !! Elle a tourné sur elle même devant moi et plus je la regardais, plus je bandais !!
- et après ?? demandai-je fébrilement...
- après c'est allé vite... Je me suis levé, je la sentais prête. Je l'ai prise par les hanches et on s'est embrassé. Elle était chaude comme la braise. Elle m'a immédiatement mis la main au paquet. Une vraie furie !! Elle s'est jeté à genoux devant moi et m'a sucé comme rarement on m'avait sucé!!!... tu veux que je continue ?
- ....euh...oui... continues...
- on s'est vite retrouvé sur le lit. Je lui ai bouffé la chatte et elle m'a re-sucé, après je l'ai baisé... je te rassure avec capote, j'avais prévu le coup!!... elle en redemandait sans cesse, une vraie furie je te dis !!
-... elle...elle a joui... ?
- désolé mec mais oui... et pas une seule fois !! elle est venue sur moi et a pris son pied en se déchaînant sur ma bite, ensuite je lui ai donné un autre orgasme en la prenant en levrette. J'ai joui sur ses gros seins... le pied !!!

J'écoutais, la gorge sèche...

- ta femme est vraiment une sacré femme au pieu... je suis sûr qu'elle va rapidement devenir la chaudasse dont tu rêves !!
- vous avez prévu de vous revoir ?
- non elle culpabilisait un peu après et s'en voulait vis à vis de toi... donc j'attends quelques jours pour la recontacter... je te dirais...
- ok...

J'étais cocu et sous le choc... tiraillé entre jalousie et excitation. Les images défilaient dans ma tête, j'imaginais les deux amants enlacés sur notre lit...

De retour à la maison, Carole était dans la lingerie. Elle venait de mettre une machine en route... sûrement les draps de notre lit. Elle était fraîchement lavée, les cheveux encore mouillés et elle m'accueillit avec un large sourire. Ce soir là, jusqu'au coucher, je ne dis pas grand chose, prétextant un mal de tête tenace. Je partis me coucher et elle me rejoint quelques instants plus tard. Elle débarqua en nuisette dans la chambre et souleva le drap. Je me tenais la tête, faisant mine d'avoir mal. Elle se positionna à côté de moi et glissa sa main dans mon caleçon, saisissant mon sexe endormi.

- je connais un remède pour faire passer le mal de tête me dit elle d'une voix douce.

Elle sortit mon membre et commença à l'embrasser tendrement avant de le faire glisser entre ses lèvres. Elle me suça avec beaucoup de douceur et en à peine quelques minutes, je déchargeai dans sa bouche... elle n'avala pas et recracha discrètement le tout dans un kleenex avant de se lover contre moi.

C'était la première fois qu'elle me faisait un pareil plaisir sans que je le demande et je me dis que son aventure du jour avec Marc avait peut être déjà déclenché quelque chose...

Fin du premier épisode.
38 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Ma femme et mon pote 1

Le 2017-07-29 20:17:53 par Pellissier Marie
Il m'est arrivée une histoire de ce genre, et j'avoue que la vôtre m'a bien plu. Par contre dans vos histoire je n'aime pas beaucoup votre abondance de "sexe anal" et une trop grande propension à avaler des litres de sperme... pour ma part en tous cas je n'aime pas ça, et ça ne m'est arrivé que très exceptionnellement parce qu'il y avait de l'amour. J'aime le sexe, mais l'amour c'est autre chose. En tous cas j'aime vous lire...
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante