PAGE D'ACCUEIL > Candaulisme > Récit : Ma femme et mon pote 2

Ma femme et mon pote 2

+27

Lue : 1971 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de flopro postée le 24/02/2019
Cams coquines
Depuis qu'elle avait couché avec Marc, Carole avait changé sur le plan physique. Au delà des tenues plus osées qu'elle portait désormais, elle avait changé de coiffure et s'était inscrite dans une salle de remise en forme. En quelques semaines, ses efforts avaient payé puisqu'elle avait perdu quelques kilos et avait musclé ses cuisses et ses fesses déjà bien rebondies.
Elle se sentait bien et notre sexualité n'avait jamais été aussi bonne.
De son côté Marc ne l'avait pas revu, la culpabilité de ma femme semblait plus forte que ses pulsions sexuelles et c'est avec moi qu'elle les assouvissait. Pourtant je fantasmais toujours sur cette relation adultère qu'elle avait eu et rêvais secrètement qu'elle renouvelle l'expérience.
J'insistais auprès de Marc pour qu'il retente sa chance et il ne se le fit pas dire deux fois.

Ainsi quelques jours plus tard, il m'envoya un texto tandis que j'étais au boulot.

" j'ai eu Carole au téléphone et je lui ai proposé de passer un week-end complet avec moi - j'attends sa réponse"

Il y était allé fort et j'attendais avec impatience de connaître la décision de ma femme. Cette invitation allait-elle être plus forte que sa raison...??

Le soir de retour à la maison, elle était dans la cuisine entrain de préparer à manger. Je l'embrassais tendrement dans le cou et m'installais dans le salon, repu de ma journée.

Elle m'interpella depuis la cuisine...

- au fait Chéri, ça te dérangerait si je partais le week-end prochain... j'ai ma copine Laurence qui fête son anniversaire... ce serait un week-end entre filles...!?

Je souris en l'entendant. Elle avait trouvé une excuse valable et surtout avec Laurence une copine que je n'apprécie pas et que je n'avais donc aucun risque d'appeler pour vérifier !!

- pas de soucis ma chérie, du coup j'en profiterais pour aller voir mes parents!!
- super !!! t'es gentil mon chéri ! je lui confirme tout de suite !!

Je la vis toute excitée entrain de taper un texto sur son téléphone, sachant très bien à qui il était destiné !

Je reçu quelques instants plus tard la confirmation de Marc qui se réjouissait déjà de retrouver ma femme.

Dès le lendemain, je le rappelais, lui demandant de ne pas oublier de me faire profiter de leur week-end en m'envoyant infos et photos tout au long des deux jours.

Le samedi matin, elle se leva très tôt. Son sac était prêt de la veille et elle me fit un dernier baiser avant de partir. Je fis mine de rester au lit mais sitôt la porte fermée, j'allais voir à la fenêtre. Je la vis s'engouffrer dans la voiture de Marc et je les regardais, le ventre serré, s'éloigner.

Je tournais en rond comme un lion en cage, attendant des nouvelles. Celles ci arrivèrent vers 10h, à peine 2 heures après leur départ.

" on s'est arrêté sur une aire de repos sur l'autoroute. Carole m'a caressé le sexe depuis notre départ et vient de me sucer comme rarement on m'a sucé!!"

Je n'en revenais pas. Quelle salope !!!

Les nouvelles suivantes n'arrivèrent que bien plus tard. Cette fois-ci, c'était une photo, celle d'un lit complètement défait, une fenêtre ouverte avec vue sur la mer et l'annotation :"première baise à Deauville"

Ils n'avaient pas perdu de temps et je frissonnais de plaisir et de jalousie mélangés, les imaginant dans les bras l'un de l'autre.

Je passais le temps comme je pouvais, vautré dans mon canapé, zappant d'une chaîne à l'autre sur la télévision. Vers 18h, mon téléphone sonna. Je décrochais.

- Allo?!
- ...
- Allo?!...
-...
Personne au bout du fil. Je m'apprêtais à raccrocher lorsque j'entendis la voix de Marc puis celle de Carole. Il avait composé mon téléphone et avait du le poser, me permettant ainsi de les espionner. Mon coeur battait la chamade, j'essayais de suivre les bruits et échanges entre les deux amants. J'entendis de l'eau couler, des bruissements de vêtements ou de tissus puis soudain...

- allez viens ma belle... regardes dans quel état tu me mets !

Le téléphone devait être prêt du lit et Marc venait de s'y installer, invitant ma femme par la même occasion.

- qu'est ce que t'es bandante dans cette tenue... hummm... oui vas y c'est bon ta langue sur ma queue...

Je bandais fort dans mon caleçon en imaginant la scène qui se déroulait dans cet hôtel.

- tu l'aimes ma queue, hein salope... ça t'excite de me sucer !!
- hummmm
- dis le que ça te plait de me sucer !
- humpf... oui j'adore sucer ta grosse bite...
- et après qu'est ce que tu voudras que je te fasse...?
- hummm... je veux que tu me baises....
- que je te baise comme une chienne !? que je te traite comme la salope que tu es !?
- oui... je veux sentir ta queue en moi...

Je n'en revenais pas de ce dialogue inimaginable pour moi, ma femme si prude et si pudique habituellement, était transformée dans les bras de Marc.

- hummm... tu vas finir par me faire jouir... mais c'est ta chatte que je veux remplir... viens là, viens sur moi.

J'imaginais Marc allongé sur le lit, ma femme lui grimpant dessus et s'empalant sur son sexe.
Les râles et gémissements qui s'ensuivirent confirmèrent mes pensées. Ma femme ne retenait plus ses gémissements, j'entendais le claquement de ses fesses sur les cuisses de son amant.
Leurs ébats durèrent un temps incroyable, ils changèrent plusieurs fois de positions à en croire les bruissements qui me parvenaient. Marc la traitait de salope, de putain et elle semblait aimer cela. Je l'entendis jouir sous les coups de reins de l'homme et je jouis à mon tour, sexe à la main, téléphone à l'oreille, souillant le tapis de mon salon.

- putain quel pied, allez viens me sucer, je veux jouir dans ta bouche !!

J'entendis nettement les bruits de sussions. Ils devaient être tout à côté du téléphone à ce moment là.

- c'est bien continues, je sens que ça vient.... arrrrrrrrrhhhhhh..... ah putain, je jouis !!!!!! c'est bon... ahhh...
Un silence s'installa brutalement puis Marc ajouta.

- t'as tout avalé petite salope... tu y prends goût hein !!
Un murmure d'approbation lui répondit.

Ma femme venait d'avaler le sperme de son amant, chose qui l'avait toujours dégoûté !!

Marc raccrocha peu de temps après, me laissant tremblant d'excitation, de jalousie et pris de panique. N'étais je pas allé trop loin en jetant ma femme dans les bras de cet homme?

Je ne savais plus quoi faire et me posais désormais beaucoup de questions sur la suite de cette aventure.

La nuit était tombée et je noyais mes idées noires dans une bouteille de vin, seul devant mon plateau repas. Vers 22h, un texto me sortit de mes pensées.

Il s'agissait d'une photo de ma femme, de dos dans un ascenseur, dans une robe rouge vif très moulante et décolletée dans le dos. Suivait l'indication, "en route pour le casino puis boite de nuit !"

Je n'eus plus de nouvelles et partis me coucher mort de fatigue et imbibé de vin. A mon réveil, je cherchais mon téléphone. La batterie était vide et je m'empressais de le mettre en charge, espérant d'autres photos ou récit de Marc.

Effectivement, alors que mon téléphone se rechargeait, il se mit à vibrer plusieurs fois, m'indiquant que j'avais reçu plusieurs messages. Je consultais la liste découvrant que Marc m'avait envoyé plusieurs photos qui tardaient à se télécharger, je vis qu'il m'avait également appelé et je m'empressais d'écouter le message qu'il m'avait laissé.

Il y avait beaucoup de bruit, de la musique dans son dos mais je compris l'essentiel du message. Ils étaient en boite de nuit et Carole semblait déchaînée sur la piste de danse. Le message ne dura que quelques secondes mais déjà j'imaginais ma femme se déhancher sur des rythmes endiablés.

Restaient les photos à visionner. Je crus défaillir en découvrant la première!!!... Carole était entre deux hommes sur une banquette de la boîte je suppose, la poitrine dénudée, la bouche soudée à celle de l'homme à sa droite tandis que celui à gauche était entrain de lui peloter les seins !!!
Je n'en revenais pas de la découvrir dans pareille posture !!
Marc l'avait jeté en pâture à d'autres et me faisait découvrir à quel point Carole pouvait se comporter en une salope insatiable.
Je passai aux photos suivantes où je découvris ma femme suçant tantôt le sexe de l'un tantôt de l'autre puis Marc l'avait prise en photo tandis que à 4 pattes sur la banquette, elle se faisait doigter par un homme, le sexe du second dans la bouche.
J'étais ébahis par ce que je voyais sur ces images et j'imaginais sans peine la suite.

Vers midi, mon téléphone sonna, c'était Marc qui tenait à me raconter leur soirée de la veille.
Je l'écoutais religieusement.
Après un dîner où il lui avait demandé de quitter sa culotte et de la lui remettre, ils étaient partis au casino. Là il avait proposé à Carole un petit jeu. A la table de la boule, il avait demandé à ma femme de choisir une couleur. Si elle sortait, elle aurait le droit de choisir la suite de la soirée, dans le cas contraire, c'est lui qui déciderait de la suite.
Carole perdit et Marc lui annonça qu'ils allaient aller dans un Club libertin voisin.
Là bas, elle devrait séduire pas un, mais deux hommes. Carole n'hésita pas longtemps face à cette proposition et suivi docilement son amant.
Dans le club, elle n'eut pas longtemps à attendre pour être entreprise par deux hommes.
Après de longs préliminaires sur la banquette, préliminaires dont j'avais reçu quelques images, elle s'est faite baiser comme une chienne sur une table devant le regard de nombreux couples. Tandis qu'elle en suçait un, l'autre se déchainait entre ses cuisses.

Ils ne sont rentrés qu'au petit matin à l'hôtel, épuisés de cette nuit torride !
Elle dormait toujours à cette heure et je bouillais d'impatience de connaître la suite du programme.
Marc me dit qu'ils rentreraient sûrement tard dans la soirée pour qu'il puisse encore profiter d'elle cet après midi.
Il avait très envie de sodomiser ma femme malgré ses réticences. Il avait prévu du lubrifiant et était bien décidé à faire sauter ce dernier rempart qu' elle m'avait toujours refusé.

En fin d'après midi, j'ai reçu une photo sans équivoque. On y voyait nettement le cul de ma femme avec le sexe de mon ami planté dans son anus jusqu'à la garde.
Marc était arrivé à ses fins !!

Il a redéposé Carole vers 23h00, la pauvre était épuisée et s'est écroulée sur notre lit.
27 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Ma femme et mon pote 2

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante