PAGE D'ACCUEIL > Bi-sexuels > Récit : Nouvelles expériences

Nouvelles expériences

+14

Lue : 876 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de LN78 postée le 13/04/2019
Cams coquines
Dernièrement j'avais lu au cours de recherches sur internet que l'on pouvait développer le plaisir masculin en s'intéressant de près à la prostate.

Forte de cette découverte, je lis rapidement en pratique ces bons conseils sur mon mari.

Marc et moi sommes mariés depuis 15 ans et nous n'avons jamais hésité à innover sur le plan sexuel.

Ainsi, un soir, alors qu'après nous être embrassés, j'avais glissé vers son entrejambe pour démarrer une fellation dont il raffole, j'aventurais un de mes doigts entre ses testicules et son anus.

Je massais doucement en imprimant des mouvements circulaires sur la zone.
Ses murmures d'approbation m'encouragèrent rapidement à aller plus loin.
Mon doigt glissa donc sur son petit trou. Spontanément, il écarta davantage les cuisses me laissant tout loisir de poursuive dans cette voie.

À force de titiller son anus, je le sentais d'ouvrir doucement.
Je sucais mon doigt et repris mes caresses, son sexe toujours bien au chaud dans ma bouche. Cette fois ci, j'enfoncais de quelques millimètres mon doigt.
Il ne protesta pas et m'encouragea même par ses murmures.

Je sentais son sexe de plus en plus dur tandis que mon doigt s'enfoncait en lui !

Ce soir là après l'avoir masturber de la sorte, il me fit l'amour avec une rare fougue et jouit très fort en moi.
Il m'avoua avoir pris beaucoup de plaisir et j'étais bien décidé à renouveler l'expérience.

Dès le lendemain, je commandais en ligne un sex toy que je souhaitais intégrer à nos petits jeux.
Ce dernier remporta un succès fou lors des soirées suivantes, mon mari prenant autant de plaisir à le recevoir entre les fesses qu'à l'enfoncer dans les miennes !!!

Malgré ce plaisir pris, il m'avoua s'inquiéter sur sa sexualité. Il n'avait jamais éprouvé d'attirance pour un homme et s'étonnait du plaisir intense qu'il prenait à se faire sodomiser par mes doigts ou un gode.

Je lui demandais s'il avait envie, malgré tout, de tenter l'expérience avec un homme.
Il hésita, très perturber par tout cela.

La nuit porta conseil et le lendemain, je lui proposais de nous organiser une petite soirée à laquelle nous convierons un homme bi-sexuel. Je devrais sans mal en trouver un sur un site spécialisé. Il n'y aurait aucune obligation et si il ne le sentait pas, c'est moi qui profiterait d'avoir deux hommes pour moi toute seule.
Nous n'avions jamais fait cela mais cette expérience me tentait beaucoup et à ma grande surprise, Marc accepta immédiatement.

Le soir même, nous nous installâmes devant l'ordinateur et nous mîmes en quête de cet homme.

La chose n'était pas si aisée et il nous fallut plusieurs jours avant de trouver la bonne personne, celle qui nous plaisait à tous les deux.

Finalement, nous avions décidés de rencontrer Martin, un guadeloupéen au beau sourire et à la carrure d'athlète.
Le rendez-vous était fixé pour le samedi suivant à son domicile.

Nous prîmes l'apéritif dans son salon. Je m'étais habillée sexy pour l'occasion et cela semblait plaire à notre hôte, qui lorgnait sur mon décolleté depuis notre arrivée.

Martin était très à l'aise contrairement à nous deux.

- tu permets que j'embrasse ta femme demanda-t-il poliment à mon mari.
- euh... Oui... Lui répondit Marc qui se sentit un peu bête sur le moment.

L'homme s'approcha de moi et m'aida à me relever, ses mains se posèrent sur mes hanches et sa bouche vint se poser sur la mienne.
Je sentis son odeur et bientôt sa langue fouilla ma bouche pour un baiser très sensuel.
J'y répondis volontiers, m'abandonnant dans ses bras musclés.

J'avais oublié le temps d'un instant la présence de mon mari qui n'en perdait pas une miette.

Martin me déshabilla rapidement, faisant jaillir mes seins qu'il comprima, pelota, embrassa.

Il se recula un peu pour admirer ma silhouette et entreprit de dégrafer son pantalon.
Il brandit soudain un sexe volumineux, gonflé, aux veines saillantes. Je n'en avais jamais vu de si gros et je vis également le regard ahuri de mon mari rivé sur le membre de l'homme.

Il me poussa sur le canapé, à côté de Marc, et m'écarta les cuisses.
Il plongea sa tête entre elles et commença à sucer les petites lèvres.
Sa langue se mit à me procurer un plaisir incroyable, titillant avec précision mon clitoris.

Je gémissais, serrant la main de mon mari qui n'en ratait pas une miette.
Soudain Martin se redressa et encouragea mon mari à se déshabiller pour montrer ce qu'il cachait.
Marc baissa son pantalon et dévoila son sexe en érection.

Martin reprit sa place entre mes cuisses mais je vis sa main se diriger vers le sexe de mon mari. Ce dernier se crispa un peu sur ma main mais rapidement, tandis que notre hôte le branlait, il se détendit.
Martin se redressa de nouveau et se pencha cette fois sur la queue de Marc.
Il se mit à le sucer. Je regardais cette scène, oh combien érotique, de mon mari se faisant sucer par un homme.

Je me relevais et passais derrière Martin, caressant son do, descendant vers ses fesses, glissant ma main entre ses cuisses.j'attrapais son sexe à pleine main.
Il était à genoux devant mon mari et je le branlait lentement, admirant sa bouche avaler ce sexe que je connaissais par cœur.

Ces petits préliminaires durèrent un long moment.
Martin finit par se lever, le sexe gonflé.

- je commence par ta femme dit il a mon mari, je sens qu'elle est impatiente !!

Il se retourna vers moi et me positionna sur le rebord du canapé.
Mon visage était à quelques centimètres de celui de Marc qui me regardait amoureusement.
J'entendis le bruit de l'étuis du préservatif qu'on déchire et quelques secondes plus tard, je sentis le sexe de l'homme se présenter à l'entrée du mien.
Il me pénétra lentement, me faisant ressentir toute la longueur de son membre.

Ses vas et viens s'accélèrent gentiment. Je me penchais sur Marc pour l'embrasser tandis que les coups de reins de Martin me faisaient tressauter.
Je me penchais davantage et pris son sexe entre mes lèvres.

J'imaginais le tableau, un sexe s'enfonçant en moi d'un côté, ma bouche en aspirant un second.

Je sentis alors un orgasme me submergé, le sexe de Martin et la situation me procurèrent un plaisir incroyable.

Je m'ecroulais sur mon mari tandis que l'homme derrière moi continuait d'aller et venir.
Il se retira enfin, son sexe toujours à l'horizontale et invita Marc à venir prendre sa place.
Je reçu ainsi le sexe deo mon mari au fond de moi tandis que Martin présentait le sien à ma bouche.
Je me délectais de ce membre imposant qui coulissait entre mes lèvres.

Marc ne résista pas longtemps et se vida au fond de mon vagin en plusieurs jets.
Il se retira lentement et je sentis son sperme couler le long de mes cuisses.

Martin, lui, n'avait toujours pas joui et so' sexe était toujours aussi raide.
Il interpella mon mari.

- ça ne te tente pas lui dit il en lui montrant son sexe érigé.

À ma grande surprise, il vint à côté de moi et à genoux se positionna face au membre gonflé.
Je lui laissais le chemin libre et je le vis prendre, d'abord hésitant puis avec beaucoup de convictions, le sexe dans sa bouche.

Je n'en croyais pas mes yeux, mon mari était entrain de sucer un homme !!

Je me reculais, profitant de ce spectacle. A en croire le sexe de mon mari, de nouveau en érection, cela avait l'air de beaucoup l'exciter !

- vous m'excitez trop tous les deux, dit soudain Martin en se relevant.

- Viens t'allonger là me dit il, en indiquant le tapis. Et toi viens sur elle, faites vous du bien tous les deux.

Marc et moi nous retrouvàmes têtes bêches pour un 69 endiablé.
Je vis alors Martin revenir derrière Marc et vider le contenu d'un flacon de lubrifiant sur ses fesses.
Marc s'arrêta de bouger. D'où j'étais, j'étais au premier rang pour voir le sexe de l'homme s'enfoncer dans le petit trou de mon mari.

Il entra de toute sa longueur, lentement, progressivement.
Dans ma bouche le sexe de Marc n'en finissait pas de grossir, devant de plus e' plus dur.
Martin se mit à baiser avec force le cul de mon mari qui soudain se mit à jouir au fond de ma gorge.
J'avais l'impression que cela n'allait jamais s'arrêter tellement son foutre était abondant.
J'avalais le tout comme à chaque fois qu'il jouit dans ma bouche.

Martin donna un dernier coup de rein et se retira. Il arracha son préservatif et se branla énergiquement au dessus de mon visage.
Un premier jet de sperme jaillit suivi de plusieurs autres.
Je fermais les yeux, sentant le liquide chaud couler sur mon visage.
J'en étais maculée !

Nous nous quittâmes peu de temps après, riches de ces nouvelles experiences qui laissaient en entrevoir d'autres...
14 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Nouvelles expériences

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<