PAGE D'ACCUEIL > Fantasmes > Récit : Plaisir tarifé

Plaisir tarifé

+41

Lecture : 3048 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de LN78 postée le 13/06/2017
Cams coquines
Tout a commencé lorsque je n'avais que 17 ans. J'étais en première dans un lycée en province. A l'époque déjà, je plaisais beaucoup aux garçons et du coup je me permettais d'être sélective dans mes choix.

J'étais resté plusieurs mois avec le même garçon mais comme pour beaucoup de choses, je me lassais vite et j'ai décidé de le plaquer sur un coup de tête. J'ai ensuite collectionné les flirts avec plusieurs garçons et puis un jour, Mathieu, un garçon de ma classe est venu me voir. Il voulait me parler après les cours. C'est un garçon gentil et timide qui a peu d'ami au lycée.

Comme convenu après les cours, on s'est retrouvé dans une ruelle à quelques pas du lycée. Il était un peu gêné et regardait le bout de ses chaussures. Il me demanda finalement si je voulais bien sortir avec lui. Je n'ai pas pu m'empêcher de rigoler et me suis rendu compte que je risquais de le vexer et de lui faire de la peine. Je m'excusais et lui dis que je ne voulais pas. J'allais repartir lorsqu'il me dit :

- et si je te donne mon argent de poche chaque semaine... est ce que tu pourras faire semblant?

Je m'arrêtais et le regardais surprise. Voyant qu'il avait mon attention, il continua.

- mes parents me donnent 10 euros chaque semaine... ils sont à toi, si tu fais croire à tous le monde que l'on sort ensemble...
- pourquoi pas lui répondis-je... mais on fait semblant... rien de plus...
- ok me dit il avec un grand sourire.

C'est là que tout à commencer. J'ai alors instauré des règles simples. On se tiendrait par la main dans l'enceinte du lycée et il aurait le droit de m'embrasser une fois par jour devant les autres...
Il était d'accord et me donna immédiatement les 10 euros.

En quelques semaines, il changea de statut dans le lycée. Beaucoup de garçons étaient jaloux et les filles le trouvaient soudain plus mignons. Je dus lui apprendre à embrasser car il n'était franchement pas très adroit et il devint rapidement un élève plutôt doué!

Mais petit à petit il est devenu plus gourmand et du coup moi aussi. De petits baisers, on est passé à des pelotages en règle pour quelques euros de plus mais ça le titillait de plus en plus et je dus le calmer d'abord par des petites branlettes, effectuées dans une ruelle derrière le lycée.
Ensuite, une fois par semaine, on allait ensemble au cinéma. On s'installait au dernier rang, à l'écart des autres spectateurs et il me bécotait, passant ses mains sous mon tee-shirt et me pelotant les seins. C'est là que je l'ai sucé la première fois. Il gémissait doucement tandis que je faisais aller et venir son sexe entre mes lèvres. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour jouir dans ma bouche et j'ai tout avalé.

Je n'avais pas fait ça souvent mais ce n'était pas ma première fois contrairement à lui.

Ce scénario s'est répété pendant plusieurs semaines jusqu'au jour où il a eu envie de plus.

Moyennant 50 euros supplémentaires, j'ai accepté et on s'est retrouvé chez lui après les cours. Ses parents possédaient une très belle maison et je compris pourquoi il avait autant d'argent!

Il m'a emmené dans sa chambre et je me suis déshabillé. Il me dévorait des yeux, c'était sûrement la première fois qu'il voyait une fille nue d'aussi près. Il m'a embrassé les seins et s'est déshabillé. Je l'ai allongé et suis venue sur lui. Après lui avoir enfilé un préservatif, je me suis assise sur son sexe.
A mon grand désespoir, il a joui très vite et j'ai pris peu ou pas de plaisir.

On a remis ça plusieurs semaines de suite et ça a été de mieux en mieux. On restait à faire l'amour pendant près de deux heures et on a appris pas mal de choses l'un avec l'autre. Il me payait à chaque fois. Je ne demandais pas comment il faisait pour avoir cet argent et ça n'avait pas l'air de le gêner de me payer.

L'année s'est terminée et j'ai appris à la rentrée suivante que son père avait été muté et qu'il avait déménagé.

Quelques années plus tard, alors que je n'avais jamais renouvelé cette expérience, Mathieu m'a retrouvé sur facebook et a repris contact. Agé comme moi de 26 ans, il travaillait à Londres dans la finance. A en croire ses photos sur son profil, il semblait avoir une vie dorée, voitures de luxe, voyages et autres signes extérieurs de richesse!
On échangea plusieurs fois par mail et puis un jour, il m'appela via messenger.

- Salut Estelle !! ça me fait plaisir de te voir... toujours aussi jolie!!
- Merci Mathieu, ça me fait aussi plaisir...

Après quelques banalités sur notre vie actuelle, ses questions sont devenues plus précises.

- alors célibataire ou en couple?
- je suis en couple depuis deux ans...
- il doit pas s'ennuyer dis moi!!??
Je souris un peu gênée...

- bon allez je vais pas tourner autour du pot... je voulais savoir si tu monnaies toujours tes services?
- euh... pardon...???

Je pris un air offusqué.

- fais pas ta choquée !!... tu sais bien de quoi je parle !! à l'époque, tu crachais pas sur mon argent!!!
- oui mais ça c'était avant!!
- je comprends... pour tout te dire, j'avais besoin d'une fille comme toi pour une soirée et quand je t'ai revu sur facebook, ça a fait tilt...
- oui mais tout ça c'est fini pour moi...
- dommage il y avait pas mal de fric à se faire... mais je n'insiste pas...

Les temps étaient un peu dur depuis que mon copain et moi nous nous étions installés et je me souvins que cette expérience avec Mathieu ne m'avait pas déplu...
Il avait dû lire sur mon visage mon hésitation car il renchérit de suite.

- tu sais, c'est juste pour une soirée ici à Londres et tu n'auras rien à débourser...
- faut voir... c'est pour quoi exactement et pour combien ?
- ahah... j'étais sûr que ça pouvait t'intéresser... Voila, je t'explique en quelques mots...

En fait, il s'agissait d'une soirée avec un gros client à lui. Il voulait lui en mettre plein la vue et venir avec une jolie femme. Il ne voulait pas d'une professionnelle. C'était quelque chose qui se pratiquait beaucoup dans son milieu. Lui il voulait une jolie femme, française de surcroît Son client avait été marié à une française et il était sûr de marquer des points. Il voulait une femme sexy mais pas vulgaires.

- c'est tout ? lui demandais-je... rien de plus?
- après, on verra comment se passe la soirée et comment ça passera avec mon client... si tu vois ce que je veux dire...
- et combien tu proposes ?
- écoutes, j'avais pensé à 5000 euros plus ton billet d'avion, ta tenue pour la soirée et bien évidemment ton hébergement durant ton séjour...
- ok je vais y réfléchir... il te faut une réponse pour quand ?
- demain ce serait parfait. Le rendez-vous avec mon client est le 10.

Le 10 c'était jeudi de la semaine prochaine. Il me fallait trouver une excuse pour mon petit copain.

Je rappelais Mathieu le soir même et lui donnais mon accord. Dans la foulée, je posais deux jours à ma boîte et annonçais à mon copain que j'avais un séminaire de deux jours qui venait de m'être annoncé. Ce n'était pas la première fois donc il ne se douta de rien.

Mathieu me fit parvenir mon billet électronique par mail et le 10 au matin, j'embarquais dans l'avion.

Il m'attendait à l'aéroport. Habillé dans un costume très classe, chemise blanche et cravate, il avait fier allure. Il n'avait pas trop changé mais une petite barbe lui donnait un air plus viril. On se fit la bise, bien qu'un peu gênée par la situation.

- Bon je te propose qu'on aille tout de suite faire les boutiques pour t'acheter des fringues pour ce soir...
- ok... je te suis, je ne connais pas du tout Londres.
- On m'a donné quleques bonnes adresses.

Je me suis installé dans sa grosse berline et on est entré dans Londres.
On a plus parlé de la pluie et du beau temps que d'autres choses dans la voiture. Arrivés dans le quartier des boutiques, on est entré dans une boutique de créateur avec de jolies robes de cocktails. Mathieu s'est adressée à la vendeuse dans un anglais parfait et deux femmes sont venues immédiatement s'occuper de moi.

A priori vu les robes qu'elles m'ont présentées, Mathieu avait dû donner des consignes strictes. Je passais par la cabine d'essayage et enfilais une première robe, très décolletée, dos nu et fendu sur le côté. Mathieu attendait sagement dans le salon d'à côté et je sortis pour avoir son sentiment. Elle lui plaisait mais il me tendit une petite robe noire que la vendeuse venait de lui apporter.

Je l'enfilais. Elle m'allait comme un gant et mettait bien en valeur ma poitrine généreuse. Je me sentais belle dedans et à en croire les yeux de Mathieu lorsque je sortis avec, elle lui plaisait également.

La vendeuse m'apporta des escarpins coordonnés et un petit sac pour aller avec l'ensemble.

Mathieu régla les achats et on reprit la voiture.

Je t'emmène à l'hôtel. Tu pourras te reposer avant ce soir. Je t'ai prévu une séance de massage et si tu veux tu as une esthéticienne à disposition. Le dîner est prévu au restaurant de l'hôtel à 20h.

Il prit la clé de la chambre et m'accompagna dans une superbe suite au dernier étage. Il posa les sacs de mes achats sur le lit puis s'avança vers moi.

- ça fait bizarre de se retrouver dans une chambre tous les deux...

Je ne répondis pas tandis qu'il s'avançait vers moi.

- peux tu te déshabiller me demanda-t-il... je voudrais te revoir nue...
- si tu veux... lui répondis je mais très terre à terre, j'ajoutais... faudra que tu penses à me donner ce qui était prévu...
- ahah, tu perds pas le nord!!! j'aime ça!!

Il sortit de sa veste une grosse enveloppe. Il en tira 5 billets de 500 euros...

- tiens la moitié maintenant et l'autre moitié demain... on ne sait jamais !!!

Je lui fis un large sourire et pris les billets que je glissais dans mon sac à main.

J'entrepris ensuite de dégrafer mon chemisier. Mathieu s'assit au fond d'un fauteuil et observa mon effeuillage.

Je posais mon chemisier sur le lit, bientôt rejoint par ma jupe et mes sous-vêtements, dévoilant mon corps entièrement nu.

- wahou... t'es encore plus bandante que dans mes souvenirs!!...

Il se leva et vint près de moi. Je sentis sa main effleurer mes fesses, me faisant frissonner. Il était derrière moi et je sentis sa main glisser vers les bas, vers mon entrejambe.

- c'est bien tu es toute épilée... c'est très agréable...

Mes lèvres s'humidifièrent soudain. Sa main et la situation m'excitait. J'écartais légèrement mes jambes, lui laissant tout loisir de poursuivre ses investigations. Il frotta un de ses doigts à mes lèvres, constatant mon excitation.

- hummm.... je vois que la situation te plait...

Son doigt s'enfonça alors en moi. Je me mordais les lèvres et étouffais un gémissement. J'écartais plus largement les cuisses et me penchais un peu, prenant appuis sur le dossier d'une chaise devant moi. Le doigt de Mathieu s'enfonçait complètement en moi et en même temps son pouce se frottait à mon petit trou.

- tu m'excites drôlement...

Je l'entendis alors baisser le zip de son pantalon et faire glisser celui-ci. Son sexe remplaça rapidement son doigt et il me pénétra d'un coup sec, m'arrachant un gémissement de plaisir. Il me baisa ainsi pendant plusieurs minutes. Le jeune garçon fougueux que je connaissais avait été remplacé par un amant endurant, variant son rythme pour me faire jouir.

J'eus un orgasme violent, mon vagin se contractant sur son sexe dur. Il me tenait fermement par les hanches et son bas ventre claquait sur mes fesses.
Il se retira et je sentis des jets de sperme s'écraser sur mon dos.

Il se rhabilla, me tapota les fesses et me dit d'être prête pour 19h... il passera me chercher.

Je repris mes esprits et partis me prendre une douche. Ma séance de massage était à 16h00 et il fallait que j'y aille.

De retour dans ma chambre, je me suis préparée. J'avais prévu des dessous simples noirs pour aller avec ma robe. Je me maquillais et me coiffais et attendis Mathieu qui arriva à l'heure prévue.
Il me jaugea des pieds à la tête et vu son large sourire, je compris que je lui plaisais.

On descendit au bar de l'hôtel et on trinqua avec une flûte de champagne. Vers 19h30, son client arriva. C'était un homme d'une cinquantaine d'année, plutôt bedonnant. Il me salua avec beaucoup de distinction et entama rapidement la conversation avec Mathieu, jetant parfois un petit coup d'oeil sur moi. Ils échangeaient en anglais et vu mon niveau, je n'y comprenais pas grand chose.
On passa ensuite à table et il s'intéressa davantage à moi, échangeant en français.
Le repas était délicieux et se passa très bien. Au moment du digestif, Mathieu sortit une pochette et son client son stylo. Il apposa sa signature en bas de chaque page. Mathieu arborait un large sourire et il me fit un signe de tête pour me signifier que l'affaire était entendue.
On passa ensuite au bar de l'hôtel pour un dernier verre que Mathieu avala rapidement. Il se leva alors et salua son client.

- je vous laisse, il faut que j'aille tout de suite valider tout cela... Estelle, je compte sur toi pour rester un peu avec Monsieur Brown...

Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il était déjà parti, me laissant seul avec l'homme.

Ce dernier commanda une bouteille de champagne et je bus une nouvelle coupe.

- Mathieu m'avait dit que vous étiez jolie mais je ne pensais pas à ce point là...
- c'est gentil... j'étais un peu gênée tandis qu'il me dévorait des yeux...
- Que pensez vous d'aller finir cette bouteille dans votre chambre... je crois que vous avez une jolie suite dans cet hôtel...?

Il attrapa la bouteille et je le suivis dans l'ascenseur sous le regard médusé d'une jeune serveur. Sitôt les portes fermées, il se jeta sur moi, m'embrassant dans le cou, posant sa main libre sur ma hanche. Je le laissais faire, bien qu'un peu gêné de me laisser tripoter par ce bonhomme grisonnant et bedonnant. A ce moment là, ce sont les 2500 euros restant qui me motivèrent à le laisser faire.
Arrivés à l'étage, il me suivit jusqu'à la chambre non sans profiter de chaque instant pour me peloter. Je refermais la porte derrière nous. Il posa la bouteille et se jeta de nouveau sur moi. Il était surexcité et je le sentis faire glisser les bretelles de ma robe, entraînant par la même occasion mon soutien-gorge. En quelques secondes, je me retrouvais les seins à l'air.
Il baragouinait en anglais tout en m'embrassant les seins. Ma robe glissa à terre suivi rapidement par mon string. Il se jeta à genoux devant moi et m'embrassa avec fougue l'entrejambe. Sa langue agile titilla mon clitoris qui réagit immédiatement sous cette caresse.

Il se releva et m'embrassa, sa langue s'enfonçant dans ma bouche. Il me poussa vers le lit et je m'y allongeais. Il reprit alors sa caresse en m'écartant largement les cuisses. Rarement on m'avait "brouté" le minou de cette façon. Il s'est révélé être très habile dans cette pratique et fait rarissime chez moi, j'ai eu un orgasme grâce à un cunnilingus!!!
Il s'est alors relevé et déshabillé et lorsqu'il,a fait glisser son boxer, il a découvert un sexe long et épais avec des bourses volumineuses. Il ne bandait pas complètement mais j'étais déjà impressionné de la taille de son engin. Sa bedaine retombait et il était plutôt gras mais je n'y prêtais pas vraiment attention, davantage attiré par son sexe.

Il grimpa sur le lit et s'approcha de mon visage. Je pouvais voir son sexe de plus près et je compris ce dont il avait envie. Je me tournais légèrement et avançais mon visage vers son entrejambe. J'ouvris la bouche et gobais son sexe. Ce dernier se mit à grossir fortement entre mes lèvres et je me retrouvais bientôt avec un sexe aux proportions hors normes. Je m'appliquais sur ce morceau de choix.
Une fois bien dur, il se retira et prit place entre mes cuisses. Il écarta bien mes jambes et je sentis son gland se frotter à l'entrée de ma grotte. Il me pénétra lentement et je ressenti chaque centimètre de sa queue. Il me remplissait bien.

Il m'a baisé pendant près d'une heure. J'étais époustouflée d'une telle endurance. Son sexe était infatigable. Il m'a pris en missionnaire, en levrette, je suis venu sur lui... et il m'a fait jouir deux fois coups sur coups... jamais je n'avais eu autant d'orgasmes durant un même rapport.
Il suait à grosses gouttes. Je m'écroulais à côté de lui et pris délicatement son sexe dans ma main. Je le caressais, la tête appuyée sur son ventre, le pieu de chaire à quelques centimètres de mon visage. Il posa sa main sur mes cheveux et m'encouragea par une douce pression à le prendre dans sa bouche. Je le suçais donc, me délectant de ce membre. Il accompagnait mes mouvements de tête avec ses mains. Je me tournais et me plaçais entre ses jambes, pour comme une actrice X, le regarder dans les yeux tandis que j'avalais son sexe.
C''en fut trop pour lui. Je vis ses mains se crisper sur les draps et je reçu un premier jet de sperme sur ma langue, suivi de plusieurs autres. Il jouit une quantité importante de sperme. Je gardais tout un instant dans ma bouche et le fixant de nouveau, je déglutis, avalant le tout!
Il était aux anges!!

On récupéra et je partis me glisser sous la douche. Il me rejoint quelques instants plus tard et je m'occupais de le savonner toujours impressionné par son sexe désormais au repos.
Il me remercia et après son départ, je trouvais une enveloppe sur la table. Il m'avait laissé 500 euros supplémentaires!!!

Le lendemain matin, on tapa à la porte alors que je finissais de me préparer. J'ouvris et tombais sur Mathieu. Il était très content et avait eu un message de son client hier soir qui était plus que ravi par ma prestation d'hier.
Il me tendit immédiatement l'enveloppe avec le reste de la somme.

- ça va ça s'est bien passé? il a été cool avec toi?
- oui ça a été... Je ne m'épanchais pas plus sur les performances de son client bien qu'il aurait aimé savoir!!
- Ton avion est à 17h... tu veux que je te fasse visiter un peu Londres?
- avec plaisir!

C'est ainsi que mon séjour dans la capitale britannique s'est terminée. Je suis revenu en France plus riche de 5500 euros...

Mon couple n'a pas survécu à cette nouvelle expérience et je me suis séparé quelques semaines plus tard de mon petit copain. J'ai repris contact avec Mathieu et lui ai offert mes services pour d'autres occasions.

Il n'a pas tardé à m'appeler et je l'ai retrouvé à Londres dans son appartement. Il m'a présenté quelques amis influents et depuis je vis là-bas. Je suis devenu escort girl. Je gagne très bien ma vie et suis heureuse!!

A très vite pour d'autres récits!.
41 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Plaisir tarifé

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante