PAGE D'ACCUEIL > Bi-sexuels > Récit : Première expérience bi-sexuelle

Première expérience bi-sexuelle

+37

Lecture : 2367 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de flopro postée le 30/07/2017
Cams coquines
Ma femme et moi avons une sexualité très épanouie. On se ménage régulièrement des petites soirées coquines et on hésite pas à parler de nos fantasmes.
Depuis quelques temps, j'évoquais régulièrement mon envie de la voir dans les bras d'un autre homme. Je rêvais de la voir coincer entre moi et un autre. Cette idée ne la dérangeait pas, voir même l'excitait à la condition que l'homme soit bi-sexuel et que j'accepte qu'il me touche...

J'étais un peu gêné, n'ayant aucun penchant homo mais cela excitait ma femme. Si c'était le seul moyen de réaliser mon fantasme, pourquoi ne pas accepter cette condition.

Marie se mit donc en quête de la personne idéale. Elle consultait chaque soir des sites de rencontres et d'échangisme. Je lui laissais faire le tri et lui demandais juste de me proposer plusieurs profils. Je ferais le choix final. Elle était ok là-dessus. S'en suivit plusieurs soirées délirantes. Marie discutait via les chats des sites avec plusieurs hommes et ses discussions avaient tendance à passablement l'exciter, si bien que ça finissait tout les soirs en partie de baise effrénée !!

Finalement au bout d'une dizaine de jours, elle me proposa de consulter les différents profils qu'elle avait sélectionné. Je lui demandais s'il y en avait un qui avait sa préférence et elle m'indiqua un certain "boblack", un homme d'origine africaine dont les photos ne laissaient pas indifférent. Il devait avoir une trentaine d'années, plutôt bel homme, s'entretenant, vu sa musculature. Il avait posté quelques photos de lui nu et était doté d'un sexe de très belle taille qui ne démentait pas la réputation des hommes de couleur !!

Je regardais les autres profils mais il ne lui arrivait pas à la cheville. Je validais donc le choix et Marie en fut ravi. Elle lui envoya immédiatement un mail pour convenir de la suite.

Je suivais ses échanges avec Adama, c'est le nom de l'homme, et il fut convenu de nous rencontrer la semaine suivante. Le lieu a été proposé par lui. Il s'agissait d''un petit hôtel à l'extérieur de Paris. Rendez-vous fut pris pour le samedi soir. Nous dînerions ensemble et si la soirée se passait bien, nous la prolongerions...

Après avoir confié nos enfants à leurs grands parents, Marie et moi prirent le chemin de l'hôtel restaurant. Arrivés sur place, nous prîmes possession de la chambre que nous avait réservé Adama. Je pris une bonne douche et passais un costume élégant mais pas trop strict. Marie passa un long moment dans la salle de bain à se préparer. Elle voulait être belle et désirable et je dois avouer qu'elle y parvint très bien. Elle s'était maquillée soigneusement et avait mis un rouge à lèvres rouge vif, faisant ressortir sa jolie bouche. Elle avait laissé ses longs cheveux blonds détachés mais leur avait donné du volume et de l'ondulation. Sa tenue était très sexy. Elle portait une robe noire très décolletée façon cache-coeur et arrivant au dessus du genoux mais fendue sur un côté, associé à des escarpins rouges vifs. Elle était superbe et je remarquais immédiatement qu'il n'y avait aucune trace de la marque d'un string ou d'un soutien-gorge. Ma femme avait osé porter cette robe sans rien dessous...!!! Cela donnait le ton de la soirée !!

Vers 20h00, nous descendîmes au bar de l'hôtel. Je reconnus immédiatement Adama. Il portait un costume beige avec une chemise blanche. Il avait de la classe. Ils nous accueillit avec un large sourire et dévora ma femme du regard. Il lui fit la bise, laissant un moment ses lèvres sur les joues de ma femme, comme pour sentir son parfum.
Je lui tendis une main et sentis la chaleur de la sienne.

On s'installa dans les canapés qui nous tendaient les bras et je commandais du champagne. On trinqua et parlâmes de la pluie et du beau temps, de l'endroit où nous nous trouvions, etc...
L'ambiance était très décontractée mais je sentais de l'électricité dans l'air. Marie semblait très émoustillée entre nous. Elle ne tenait pas en place et je voyais le regard d'Adama régulièrement se perdre sur ses cuisses ou son décolleté.

On passa ensuite à table pour un dîner délicieux, arrosé de bons vins. Marie n'arrêtait pas de gigoter sur sa chaise. Elle se servait régulièrement du vin et semblait beaucoup apprécié notre nouvel ami.
A un moment où je fis tomber ma serviette, en la ramassant je vis que sous la table se déroulait un drôle de ballet. Marie avait retiré une de ses chaussures et elle faisait "du pied" à son voisin, remontant le long de sa jambe.
Ces deux là étaient entrain de se chauffer et cette soirée ne pouvait se finir ailleurs que dans notre chambre !!

Je leurs proposai alors d'aller prendre un dernier verre dans notre chambre.

On entra tous les trois dans l'ascenseur. Adama s'était mis au fond et Marie lui tournant le dos vint quasiment se coller à lui. Je faisais face à ma femme, dos à la porte qui se referma.
Je vis alors les mains d'Adama se poser sur les hanches de Marie. Un frisson lui parcourut le corps et elle laissa tomber sa tête en arrière contre le buste de l'homme. Ses mains continuèrent leur exploration et descendirent directement à l'entrejambe, découvrant l'absence de sous-vêtements. Marie laissa échapper un gémissement.
L'ascenseur arriva à destination et j'en sortais presque à regrets tellement la situation était excitante. Je les précédais et entrais le premier dans notre chambre.
Sitôt la porte fermée, Marie se jeta au cou de l'homme et l'embrassa à pleine bouche. J'observais les deux amants tout en débouchant la bouteille de champagne que j'avais eu la bonne idée de commander.
Les mains du black se posèrent sur les fesses de ma femme. Il les malaxa et tira doucement sur le tissu de la robe découvrant rapidement les deux globes charnues de sa partenaire. Il les tint fermement et les écarta sans ménagement. Marie se cambra pour mieux recevoir cette caresse virile. Elle se détacha de lui et en un mouvement elle retira sa robe, dévoilant son corps nu.

Adama se jeta sur ses gros seins et les embrassa avec passion. Je suivais des yeux le couple qui s'allongea sur le lit. Adama entreprit d'embrasser chaque partie de son corps, descendant vers son sexe entièrement épilé. Elle se pâma de plaisir lorsque la bouche de son amant se colla à ses petites lèvres. J'en profitais pour me déshabiller et une fois nu, je vins présenter mon sexe à la bouche de Marie.
Elle m'engloutit sans hésiter et commença à se déchaîner sur ma bite pour mon plus grand plaisir. Je bandais fort, ne ratant pas une miette de ce que l'homme faisait à mon épouse.

Marie jouit au bout de quelques minutes. Elle laissa échapper un profond gémissement très excitant et tout son corps se cabra.

Adama se releva, satisfait. Il commença à se déshabiller et une fois nu je découvris le membre imposant qu'il avait entre les cuisses. Je ne tardais pas à le voir de plus près lorsqu'il le présenta de l'autre côté à la bouche de ma femme. La comparaison était un peu gênante pour moi et Marie se détacha rapidement de mon sexe au profit de cette engin qu'elle découvrait.
Elle le suça comme si elle était possédée, se jetant littéralement dessus. Je ne restais pas en reste et me plaçais entre ses cuisses. Je m'enfonçais en elle d'une traite et me mit à la baiser avec force. J'étais surexcité et la vue de ma femme suçant en même temps ce sexe noir me fit jouir en quelques instants. Je grognais en lâchant une quantité incroyable de sperme au fond du vagin de mon épouse qui fut surprise mais qui n'aurait lâcher pour rien au monde le pieu de chaire !!

Je me retirais et mon sperme s'écoula de son vagin, souillant les draps.

Adama sourit en me voyant un peu gêné d'avoir joui si vite. Il me rassura en me disant qu'il allait s'occuper de ma femme pendant que je récupérais !!
Il retira son sexe de la bouche de Marie et alla chercher dans sa veste un préservatif. Il l'enfila rapidement et remonta sur le lit. Il retourna Marie comme une crêpe et elle se mit à quatre pattes. Je regardais la scène. Le black se positionna derrière elle et l'embrocha sans tarder. Marie poussa un cri de surprise suivi d'un long gémissement tandis que le sexe s'enfonçait en elle.
Il la baisa ainsi pendant de longues minutes.

Je retrouvais une belle érection en observant les deux amants et je présentais mon sexe à la bouche de Marie qui ne se fit pas prier pour le prendre.
Elle me suça tandis que je regardais les mains noires tenir fermement ses hanches. Adama me complimenta pour ma femme, il parla d'elle en mots crus, disant qu'il adorait baiser les jolies blondes avec des gros seins, qu'elles adorent sa grosse queue !
Il ajouta qu'ensuite il s'occuperait de moi...
Je frissonnais de plaisir et de peur à la fois.
Marie me regarda avec un grand sourire et me fit un petit clin d'oeil.

Elle jouit sous ses coups de reins et il se retira alors. Il arracha son préservatif et s'approcha de moi. J'étais assis au bout du lit et il se retrouva debout devant moi.

- suces moi!! m'ordonna-t-il

Je n'hésitais pas et pour la première fois de ma vie, je me saisis d'un sexe d'homme. J'ouvris la bouche et le fis coulisser entre mes lèvres. Il était très gros et je dus ouvrir largement mes mâchoires pour l'accueillir. Je commençais à le sucer et y pris rapidement goût, m'appliquant sur cette queue hors norme. Il mit ses mains sur ma tête et se mit à me baiser la bouche. Je suffoquais un peu lorsqu'il s'arrêta et je sentis un premier jet de sperme s'écraser sur ma langue, suivi de plusieurs autres. Ma bouche fut rapidement pleine de son foutre et je n'eux d'autre solution que d'avaler le tout.

Il me regarda satisfait et fit un petit clin d'oeil à Marie qui avait suivi toute la scène les yeux écarquillés. Elle s'approcha de moi et s'assit à califourchon sur mon sexe qui était dur comme du bois. Sucer cet homme m'avait énormément excité et ma femme allait pouvoir profiter pleinement de mon érection. J'avais ses seins contre mon visage et je m'agrippais à ses hanches, la faisant sauter sur ma queue.

Adama vint sur le côté et nous présenta son sexe. Ce dernier commençait à doucement gonfler et il le passa de ma bouche à celle de Marie, nous donnant parfois des petits coups sur le visage avec. Il riait en balançant sa queue devant nos yeux.
Il ne tarda pas à retrouver une belle et forte érection et alla de nouveau enfiler un préservatif. Il se plaça derrière Marie et la fit se pencher davantage sur moi. Il me fit resserrer mes jambes et se positionna de part et d'autre. Je compris qu'il voulait sodomiser ma femme en même temps que je la pénétrais.
Marie aime la sodomie mais le calibre du black risquait de compliquer les choses.
Il la pénétra avec ses doigts d'abord, lubrifiant bien son conduit. Je sentais ses doigts à travers la fine paroi qui le séparait de mon sexe puis sa queue commença à s'enfoncer et je pouvais la sentir glisser le long de la mienne.
Marie serrait les dents et grimaçait tandis que le membre du black s'enfonçait en elle. Il la laissa s'habituer avant de commencer des vas-et-viens.

Je ne pouvais plus bouger et c'est Marie qui réussit à faire quelques mouvements tandis qu'Adama commençait à aller et venir dans ses fesses.

On réussit à se coordonner et Marie se mit à hurler sous les coups de boutoirs de l'homme. Je sentais le sexe du noir qui massait ma queue en même temps. C'était délirant et excitant !!

La position n'était pas du tout confortable par contre pour moi et je fis signe à Adama de changer de position. Il resta embroché dans Marie et la souleva. Il la fit retomber comme une crêpe sur le lit et recommença son pilonnage en règle. Je voyais les fesses de ma femme s'écraser à chaque coup de reins de l'homme qui ne ménageait pas ses efforts.
Marie était le visage plaqué contre le lit et s'agrippait aux draps, crispant ses doigts dans le tissu.
Il la baisa ainsi pendant plusieurs minutes. Je les regardais, mon sexe à la main. Il tendit le bras et me le prit. Il me branla tout en continuant ses allers et venues dans les fesses de Marie.
C'était surréaliste !

Ma femme laissa échapper un cri, elle venait de jouir !! Son amant se retira alors et se mit à quatre pattes. Il se tapota les fesses et me fit un signe de tête de venir. Il voulait que je l'encule à mon tour !!
Je n'hésitais pas longtemps et après avoir enfilé un préservatif, je me positionnais au dessus de ses fesses. Je n'eus aucun mal à m'enfoncer en lui. Cela devait être une pratique courante chez lui.
Je m'agrippais à ses hanches et me mis à l'enculer avec force. Marie qui était resté sans rien faire, se glissa sous l'homme et se remit à le sucer. Tête bêche ils se sucèrent mutuellement tandis que je lui défonçais le cul.
Je ne pus me retenir plus longtemps et me vidais au fond de la capote, bien au chaud dans son cul.
Il jouit presque dans la foulée dans la bouche de Marie.

On s'écroula les uns sur les autres.
Quelle soirée !!

Adama est reparti peu de temps après et nous nous sommes promis de nous revoir. J'ai également promis à Marie que la prochaine fois je le laisserai peut être me prendre par derrière!

Nous envisageons d'autres soirées comme celle-ci, peut être avec une autre femme ou bien deux hommes... nous ne nous mettons désormais plus aucunes limites !!
37 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Première expérience bi-sexuelle

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante