ACCUEIL > En groupe > Récit : Vacances de rêve 3

Vacances de rêve 3

+2

Lue : 7631 fois - Commentaire(s) : 0 - Histoire de veeline85 postée le 31/03/2012
Quelle journée !!! je suis toujours abasourdi par le comportement de ma jolie petite femme.

Imaginez un peu : ma femme aime bien le sexe mais me traite de pervers parce que je suis trop souvent demandeur (d'après elle) mais une fois partie elle se lâche avec quand même des limites.

Alors aujourd'hui!! :un inconnu lui suggère de me sucer afin qu'il puisse nous mater et faire photos et film c'est déjà ENORME, mais qu'après m'avoir fait jouir dans sa bouche tout en laissant notre bel inconnu lui doigter la chatte et le cul, après avoir avaler jusqu'à la dernière goutte elle se saisit du gros chibre de notre ami pour le branler doucement et enfin le sucer goulûment jusqu'à ce que lui aussi explose dans sa bouche accueillante, whhhhooo c'est incroyable!!!!!

Je suis tellement sur mon petit nuage que pour un peu je n'aurais pas remarqué qu'un petit groupe de promeneurs se rapproche dangereusement et pour un peu nous surprenaient en pleine action.

Ma chérie : oh zut, on ne peut pas être tranquilles!! tout en s'allongeant sur le ventre

Lui : je vais me baigner

De mon côté je m'allonge sagement à coté de ma douce.

Les promeneurs passent à côté de nous ( trois couples de soixante ans) et j'observe amusé le regard des hommes dirigé sur le petit cul rond de ma douce.

Enfin ils sont loin

Moi : merci ma puce pour ce spectacle, c'était divin!!! et de plus tu as fait un heureux, je suis sûr qu'il ne s'attendait pas à un tel cadeau!!!

Elle : oh je suis morte de honte!! il va penser que je suis une vraie salope !!!!

Moi : mais ma chérie tu as adorée te faire traiter de salope quand il te tordait la pointe du sein et que tu avais la bouche remplie par son gros sexe

elle rougit

Moi insistant : quand il t'as crié : avale tout petite pute, tu as fermé les yeux de bonheur et tu mouillais sous la pression de sa main sur ta chatte, je voyais tout, la mouille coulait sur ses doigts et son pouce qui s'enfonçait dans ton petit trou, je voyais que tu adooorais

Moi : je pense oui, qu'il va penser que tu es une adorable petite salope et qu'il va vouloir aller plus loin et je suis sûr que toi aussi tu en veux plus

Elle : oh tu es vraiment un gros pervers !!!

En disant ça, elle approche ses lèvres et nous nous embrassons passionnément

Là-dessus notre ami revient et s'allonge lui aussi

Sa main se pose sur la taille fine et descend sur la hanche puis remonte doucement et se pose sur un sein, ma douce ne dit rien mais je sens sa respiration s'accélérer et elle pose sa main sur mon sexe qui se réveille progressivement.

La main de notre ami soupèse le sein, puis deux doigts font rouler le téton qui pointe comme une petite bite, ma chérie branle doucement ma bite qui grossit à vue d'oeil et je vois son autre main glisser dans son dos pour saisir le manche de notre ami et l'astiquer lui aussi.

Lui me regarde et me fait un clin d'oeil, je lui réponds en levant le pouce.

Alors il s'agenouille, saisit ma chérie par les hanches et la fait mettre à quatre pattes, passe ses mains sous le string et le fait glisser le long des cuisses, il lui fait lever les genoux l'un après l'autre pour faire glisser le minuscule bout de tissus qu'il laisse accroché à la cheville gauche.

Pendant ce temps j'ai investi complètement la bouche de ma chérie, saisi ses cheveux d'une main et je me penche à son oreille et je lui dis : suces moi bien salope, on va te faire jouir, tu vas prendre nos bites par tous les trous, on va te défoncer petite pute

Pendant ce temps, notre ami a saisi ses hanches et s'est enfoncé d'une seule poussée au fond de la petite chatte trempée

Sous ce brutal assaut ma chérie pousse un cri et recrache mon sexe : oooooohhhhh ouiiiiiiiiiiiiiiiii c'est bon!!!! allez y baisez moi, défoncez moi je suis votre pute.

Aussitôt je réinvestis le fourreau chaud de cette bouche et on entend plus que des borborygmes et des bruits de succions

Notre ami lui s'en donne à coeur joie et entreprend de donner une fessée magistrale sur le petit cul qui ondule tout en le pistonnant sans ménagement.

Elle : hhhuuumpf oooouuuuiiii ssssllllurpppp

Moi : allez on change, j'ai envie de baiser.

Lui, tout en présentant sa bite luisante de mouille : allez ma belle suces moi bien.

Et là à mon grand étonnement elle se jette littéralement sur la grosse queue (quand elle me suçait elle nettoyait toujours ma bite avec un mouchoir et ne m'aurait jamais sucée, après que je l'ai prise)

Décidément elle me surprend

à genoux derrière elle je me recule pour voir : ma chérie à quatre pattes la bouche déformée par un pieu de chair, la salive qui s'écoule par la commissure des lèvres, mon regard descend sur les seins qui ballottent doucement au rythme des mouvements de la belle fellatrice, puis c'est la vision des deux globes avec le sillon sombre qui les sépare.

J'approche mon visage, ma langue parcourt le sillon, s'insinue entre les lèvres, va titiller le petit bouton.

Ma douce frémit sous cette caresse et cambre encore plus son cul magnifique.

Ma langue agace son clito puis s'enfonce dans la caverne ruisselante, ensuite ma langue ressort et remonte légèrement et va se poser sur le petit oeillet qu'elle lèche doucement.

Le petit cul se tortille de plus en plus.

Ma bouche dépose de la salive puis s'ouvre un passage, je lèche, je pénètre puis je me relève et j'approche ma bouche des oreilles de mon amour : je vais t'enfiler ma pute, te défoncer.

je positionne mon braquemard sur la rondelle et je commence à pousser.

ma douce recrache le pieu et m'implore : doucement s'il te plaît.

Notre ami : tais-toi et suces, en plus on parle pas la bouche pleine dit-t-il en lui donnant une claque magistrale sur la fesse droite.

Domptée ma belle reprend sa fellation et moi je m'enfonce dans le puits des délices.

Bientôt mon bas ventre touche ses fesses, une dernière poussée saluée par un grognement.

Je m'arrête, voyez le tableau : ma bite enfoncée jusqu'à la garde dans le petit cul et celle de notre ami enfoncée complètement dans la bouche, je suis éberlué qu'elle ait pu l' avaler entièrement. Elle me surprend de plus en plus...


Sans nous concerner, nous entamons un mouvement de piston lent au départ puis de plus en plus rapide.


Je sens monter de nouveau la sève, ma chérie se cambre au maximum, elle écarte ses fesses, elle pompe goulûment la bite qui grossit de plus en plus.

Mes doigts s'agrippent sur les hanches pleines, je m'enfonce une dernière fois au fond du cul dilaté et je jouis, je jouis en hurlant.

Ma chérie jouit elle aussi mais ne peut crier car sa bouche est toujours remplie par l'énorme engin qui crache lui aussi un torrent de sperme épais et onctueux directement au fond de la gorge, et pour ne pas étouffer, elle n'a d'autre solution que de tout avaler encore une fois.

Et apparemment ELLE ADORE !!!!
2 vote(s)


Vous avez aimé ce récit érotique ?


Commentaires du récit : Vacances de rêve 3

Aucun commentaire
Pour poster un commentaire ou faire un signalement, vous devez être connecté !



Histoire précédente <<<
>>> Histoire suivante